Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Les nouvelles du Pays


  • Mois béni du Ramadan : Ramadan, l'occasion d'or

    Mois béni du Ramadan : Ramadan, l'occasion d'or

Le samedi 13 décembre 2017, syndicats enseignants et comité interministériel de négociation pour le secteur de l’Education étaient à la Primature autour du Premier Ministre, Chef du gouvernement, Brigi Rafini. Même si cette rencontre n’a pas permis de conclure un accord, l’ambiance qui y a prévalu indique l’imminence d’un compromis.

On se souvient que la toute dernière rencontre entre les syndicats enseignants regroupés au sein de la synergie CAUSE Niger/SYNACEB, le 15 mars passé s’est achevée à queue de poisson. Ce qui explique probablement le durcissement de la position des syndicats au mois d’avril même si le suivi des mots d’ordre de grève fut très mitigé. La rencontre du 13 mai vient donc relancer le dialogue entre les deux parties : gouvernement et syndicats du secteur de l’Education. Ainsi, les termes du protocole d’accord du 13 décembre 2016, objet de divergences, le gouvernement se félicitant de son respect, les syndicats dénonçant son non-respect, ont été revisités. Si les deux parties sont unanimes sur l’apurement total, à cette date, des arriérés des pécules des contractuels, le gouvernement a clarifié, dans un document remis à ses partenaires, sa position sur les autres points de la plate-forme revendicative des enseignants ayant déjà fait l’objet de protocole d’accord (celui du 13 décembre 2016) notamment le payement à terme échu des pécules et les affectations arbitraires pour fait de grève sur lesquels il prend l’engagement de corriger ( les retards et les torts). Sur la question d’une nouvelle grille salariale pour les enseignants, le gouvernement a réitéré l’impossibilité de satisfaire dans l’immédiat ce point de revendication au regard des difficultés de trésorerie du moment.

Toutefois, le comité paritaire mis à place pour réfléchir sur ledit point se doit de continuer son travail. Sur le point relatif à la finalisation des recrutements des promotions 2012, 2013 et 2014, le gouvernement est d’accord pour l’immatriculation et la mise en solde de 346 enseignants du niveau primaire des promotions 2012 et 2013 et 263 du niveau secondaire au plus grand tard en fin août 2017, ceux des promotions 2014 devront attendre la loi des finances 2018. S’agissant de l’ouverture d’un nouveau recrutement, le gouvernement réaffirme son accord de principe. A ce sujet, il faut noter qu’un grand pas été accompli avec la modification du décret 2009-072 qui fixe les conditions du recrutement pour prendre en compte les préoccupations exprimées par les syndicats notamment l’assouplissement de la condition d’âge. Enfin, pour ce qui est du point relatif à l’évaluation des enseignants, le gouvernement maintient sa position et décide d’une nouvelle date de dépôt des dossiers. Clôturé depuis le 17 avril 2017, les retardataires ont désormais jusqu’au 19 mai 2017 à 18 heures pour déposer leurs dossiers. Il faut noter à ce niveau que sur environ 63.000 enseignants contractuels concernés pour une première phase de l’évaluation, plus de 60.000 ont honoré l’étape de dépôt des dossiers. Pour montrer leur bonne foi au dialogue, les syndicats du secteur de l’Education ont promis de faire un examen minutieux des propositions de sortie de crise du gouvernement et de revenir pour les pourparlers le jeudi prochain. Aussi ont-ils décidé d’observer une trêve au cours de la semaine du lundi 15 mai au dimanche 21 mai 2017. Au Niger, de la Fédération Unitaire des Syndicats de l’Education du Niger (FUSEN) qui a pour figure de proue le Syndicat National des Enseignants du Niger (SNEN), on semble confiant pour une issue heureuse à la rencontre du jeudi prochain. « Entre le sort de l’école nigérienne et nos revendications légitimes, il n’y a pas un choix à faire. Les enseignants que nous sommes n’existent que par l’école », entend-on du côté de la FUSEN. Le même état d’esprit de sacrifice au nom de l’intérêt de l’école va-t-il prévaloir au niveau de l’autre groupe des syndicats du secteur de l’Education piloté par le Syndicat National des Contractuels et Fonctionnaires de l’Education de Base (SYNACEB) ?

O.M

15 mai 2017
Source : La Nation

Revue de Presse Labari

Idées et opinions

Société

Interview

Culture

Numériser les anciens chants traditionnels pour sauvegarder le patrimoine culturel

Le Niger, vaste pays du Sahel, est composé de plusieurs groupes ethnolinguistiques ayant chacun hérité d’un important capital culturel. Chaque groupe ... ...

Musique - Retour sur scène de Safiath, la voix d’or de la chanson nigérienne

 Dix ans de carrière musicale dont huit passés au sein du groupe KAIDAN GASKIYA ; une nouvelle carrière solo ; plusieurs mois de travail en couli... ...

Niger: le grand griot zarma, Djilbo Badjé, s'est éteint à près de 80 ans

Djibo Badjé, dit Dialba, était le plus grand griot historien zarma encore vivant, il s'est éteint à près de 80 ans. © © Gustave DeghilageIl était la ... ...

Rahmatou Keïta Visiteur Illustre du « Centro de Saberes Africanos, Americanos Y Caribeños » Au Venezuela

Rahmatou Keïta - dont les festivals ne tarissent pas d’éloges sur son nouveau film Zin’naariyâ ! - est nommée « Visiteur Illustre » d... ...

Port du turban : Signe de matérialisation de la culture nomade

Image d'illustrationDans les sociétés africaines, particulièrement au Niger, l’identité culturelle est fondamentale. Les accoutrements, les parures so... ...

Niger : lancement de la 25ème édition de la fête nationale de l'artisanat à Niamey

Image d'illustration Les festivités de la 25ème édition de la fête nationale de l'artisanat ont été officiellement lancées dimanche au Village Artisan... ...

Au plus loin dans le noir : Quand un acteur porte un film par son talent

Une des dernières réalisations du désormais vétéran du cinéma nigérien, le film Au plus loin dans le noir constitue avec La quatrième nuit noir, les t... ...

Vient de paraître! Itinéraire d’un combat ! Décryptage des dossiers brûlants au Niger : par Moustapha KADI OUMANI

Préface d’Albert Michel WRIGHT Dans cet ouvrage, l’auteur met en évidence des questions d’actualité sur le Niger. Il nous invite à lire les événements... ...

Vient de paraître! Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger - Par Abdourahamane Oumarou LY

Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger C’est une évidence de dire que la démocratie en Afrique est en panne. D... ...

Politique

Actu africaine

Des migrants africains secourus au large des côtes du Brésil

Vingt-cinq migrants africains ont été secourus, le week-end dernier, par des pêcheurs au large des côtes du Brésil. Ces Sénégalais, Guinéens, Nigérian... ...

L’Afrique par l’éducation : Par Dr Farmo Moumouni

Pendant plusieurs siècles, l’Africain été soumis à l’action de forces étrangères. Il n’est pas sorti indemne de ces rencontres. Cela est hors de toute... ...

L’Asie, nouvelle terre de financement des entreprises en Afrique

Citée par « Jeune Afrique », l’économiste zambienne et auteure du livre Dead Aid, Dambisa Moyo déclare : « Les pays africains ont besoi... ...

L’Afrique de l’Ouest détient le tiers des réserves de pétrole et de gaz du continent

L'Afrique de l'Ouest détient le tiers des réserves de pétrole et de gaz naturel du continent, a annoncé lundi 7 mai à Abidjan le commissaire Énergies ... ...

«L’Afrique subit une pollution pétrolière provoquée et entretenue par les multinationales»

M. Mahaman Louan Gaya, secrétaire général de l'Organisation des Producteurs de Pétrole AfricainsLa pollution aux hydrocarbures est endémique sur le Co... ...

Les 30 Jeunes Entrepreneurs Africains les plus prometteurs en 2018

Les jeunes entrepreneurs africains ne cessent de faire bouger les choses. Ils prennent plus de risques que jamais et montent des entreprises phénoména... ...

Fin du forum Mo Ibrahim pour une meilleure gouvernance en Afrique

Ce forum, qui a pris fin à Kigali dimanche, veut encourager les bonnes pratiques en politique. Vendredi soir Ellen Johnson Sirleaf a reçu le prix de l... ...

Au Sénégal, quand la diaspora revient

L'Afrique n'est pas qu'un continent que l'on veut quitter à tout prix à bord d'une embarcation de fortune. C'est aussi une terre où l'on revient s'ins... ...

Industrie textile : l’Afrique s’organise pour barrer la route aux friperies

Les vêtements de seconde main occupent une place importante sur le marché du continent. Pour nombre d’analystes, ce phénomène serait la com... ...