Les nouvelles du Pays


  • Communiqué du Conseil des ministres du lundi14 août 2017

    Communiqué du Conseil des ministres du lundi14 août 2017

Le Conseil National de Travail (CNT) a tenu, vendredi 11 mai dernier à Niamey, sa 1ère session ordinaire au titre de l’année 2017. Cette session qui marque la relance des activités du CNT, à quatre points inscrits à son ordre du jour. Il s’agit du suivi du processus d’organisation des élections professionnelles ; les activités du CNT et les propositions de sa restructuration ; la question des grèves sectorielles et divers. C’est le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, président du Conseil national de travail, qui a présidé les travaux de ladite instance, dans la salle des banquets de la Primature, en présence des membres du CNT.

A l’ouverture de la session, le président du CNT a salué la mémoire du 3ème vice-président du CNT, M. Laouali Hima décédé en 2016. Rappelant que le Conseil, ne s’est pas réuni depuis mai 2015, Brigi Rafini, a souhaité que cette 1ère session au titre de l’année 2017, soit le début de la redynamisation des activités de cet organe combien important pour le maintien d’un climat social apaisé, propice à l’essor économique du pays. C’est pourquoi, le président du CNT a formulé le vœu que l’année 2017, « conforte d’une manière irréversible la marche de notre pays vers le développement économique et social tant attendu et recherché par l’ensemble des Nigériens dans la paix et la sérénité ». Rappelant que le CNT a pour mission de créer les conditions d’une paix sociale, le Premier ministre a indiqué qu’il doit privilégier la concertation en amont pour prévenir les conflits ; promouvoir, dans la sérénité, la recherche du consensus autour des questions d’intérêt national. « Nous ne devons donc plus nous focaliser sur les seules questions d’ordre social, au détriment des questions économiques et financières », a déclaré M. Brigi Rafini.

Revenant à l’un des points l’ordre du jour de la session, le président du CNT a fait remarquer que les élections professionnelles sont d’une grande importance pour notre pays. « Elles permettront de clarifier et d’assainir les relations entre le gouvernement et les partenaires sociaux », a-t-il estimé, tout en invitant les membres du Conseil à faire preuve de réalisme et d’objectivité afin de lever tout obstacle qui freine l’avancement du processus et proposer des solutions idoines permettant à la CONEP de finaliser dans les meilleurs délais, ces élections.

Après cette introduction faite par le Premier ministre et président du Conseil, le président de la CONEP et le Secrétaire administratif du CNT, ont fait des présentations respectivement sur le processus d’organisation des élections professionnelles et sur les activités du CNT. Il ressort de ces présentations que le processus d’organisation des élections professionnelles a été ralenti par la lenteur et les difficultés de déblocage des ressources financières au niveau du trésor public.

A l’issue des débats menés sur les deux points ainsi présentés, le Conseil a pris un certain nombre de résolutions et formulé des recommandations. Ainsi relativement aux élections professionnelles, le Conseil a recommandé la révision du Code électoral pour résoudre un certain nombre d’impairs constatés. Il a aussi demandé à la CONEP de présenter un budget réaliste et clair, ainsi qu’un chronogramme détaillé pour la finalisation du processus.

Le troisième point d’ordre du jour de la session, a suscité un intérêt particulier de la part des membres du Conseil, soucieux de la situation difficile dans laquelle végète le système éducatif national. C’est pourquoi, ils ont unanimement émis le vœu de sortir de cette situation. A ce titre, le Conseil a fait un certain nombre de propositions notamment, celles d’engager immédiatement les négociations avec les structures d’enseignants ; d’impliquer pleinement la Commission nationale de dialogue sociale (CNDS) et les Centrales syndicales dans ces négociations ; de dépolitiser l’école ; de respecter les engagements pris par les parties prenantes dans les différents protocoles d’accord ; de respecter la législation du travail dans l’évaluation des enseignants contractuels, etc.

D’autre part, un certain nombre de questions ont été abordées, en divers. Il s’agit, entre autres, de la question des impayés de la dette interne et les arriérés pour les opérateurs économiques ayant exécuté des commandes publiques ; la convention collective de 1972, dénoncée par les organisations des travailleurs ; le licenciement de près de 2000 agents à la Communauté urbaine de Niamey ; la gestion des grèves sectorielles, etc.

Siradji Sanda (ONEP)

15 mai 2017
Source : http://lesahel.org/

Le Nigérien de la semaine


Anne Rachel Inne
 
 
 
 
 

Revue de Presse Labari

Idées et opinions

Interview

Culture

8èmes Jeux de la Francophonie à Abidjan : Concours de conte : la qualité de la prestation de notre compatriote Aminatou Yaou Alla reconnue par le publ…

Les cinq finalistes du concours de conte sont connus. Il s'agit des conteurs du Liban, du Congo Brazzaville, du Canada, de la Guinée et de la F... ...

"Les gens ne lisent plus au Niger"

Le constat est amer. Les gens ne lisent plus au Niger. Et là où le bât blesse est que même les scolaires ont perdu cette hab... ...

8èmes Jeux de la Francophonie, à Abidjan (Côte d’Ivoire) : Notre compatriote Razak René Joli remporte la Médaille d'or du concours de littérature

Le Niger vient de décrocher sa première médaille aux 8èmes jeux de la Francophonie qui battent leur plein depuis à ... ...

Diffa : Des artistes en concert pour la paix

Pour soutenir la région de Diffa pour un retour de la paix, un collectif d’artistes est arrivé dans la région du soleil lev... ...

Mode et beauté : Quand les tresses traditionnelles remplacent les gros grains

Ces dernières années, les jeunes filles et femmes de Niamey optent plus pour les petites tresses traditionnelles sans mèches &agr... ...

Culture : Mlle Mariama Daouda : revaloriser la croix d’Agadez à travers la maroquinerie

Au Niger, le secteur de la mode regorge de talents, mais peine à prendre un envol véritable. C’est pourtant un monde riche et vari... ...

Le Goumbé Stars et le MDM Crew au festival Wassan’Africa en France

La 12e édition de Wassa'n Africa se déroulera du 7 au 9 juillet à Launac. Deux groupes nigériens vont participer à ... ...

Abdoul Moumouni Bakabé, cinéaste, réalisateur de films court et long métrages : Le jeune Bakabé sur les traces de son père

Il s'appelle Abdoul Moumouni M. Bakabé. Son premier contact avec le cinéma remonte à l'année 1994. Il avait 6 ans lorsqu'i... ...

Vient de paraître : La rationalisation de la dépense publique dans le nouveau droit des marchés publics du Niger et du Sénégal d'Adamou Issoufou

L’étude vise, à travers une approche pluridisciplinaire, à mettre en exergue les liens parfois occultés entre march&... ...

Politique

Actu africaine

Afrique : Pas de développement sans connectivité

Depuis maintenant quelques années, l'Afrique connaît un réel boom entrepreneurial. La génération Y innove, surprend... ...

Attaque terroriste à Ouagadougou: un deuil national de 72 heures décrété

Le décret dont APA a reçu copie précise que «le deuil national de 72 heures allant du lundi 14 août 2017 &agrav... ...

Afrique : La croissance économique suscite le retour au bercail des expatriés africains

On les appelle les “Repat”, une expression contractée du terme “repatrié”. De plus en plus, ces diplôm&eac... ...

Afrique  : Un projet de suppression des visas pour doper l’activité économique

Le projet de « Schengen africain » favoriserait les échanges commerciaux, l’investissement et le tourisme.Mais ... ...

Un milliard de citadins dans vingt ans : L’Afrique est-elle prête ?

L’Afrique en villes (1). Le continent s’urbanise à un rythme très rapide, sans suivre le chemin défriché par l... ...

Afrique/La révolution numérique est en marche : L’Afrique a raté la seconde révolution industrielle, elle n’a pas le droit de rater la troisième ?

Dès 2014, Alassane Ouattara, président de Côte d’Ivoire avait prévenu ses compatriotes : "L’Afrique a rat&eacut... ...

Les problèmes de l’Afrique ne sont pas d’ordre démographique !

Après la sortie du Président macron établissant un lien entre le boom démocratique en Afrique et les difficultés de... ...

Afrique du Sud: le livre sur la fin de vie de Mandela retiré des librairies

Un livre sur la fin de vie de Nelson Mandela a été retiré des librairies, suite à une intense polémique. Le livre i... ...

En Afrique, la qualité des politiques publiques recule selon la Banque mondiale

La Banque mondiale vient de publier un rapport dans lequel elle constate que pour 38 des 54 pays du continent, la qualité des politiques et des... ...