Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Bonne Fête ! Barka Da Salah ! Wa Kayessi !

Les nouvelles du Pays


  • Communiqué du Conseil des ministres du mercredi 13 juin 2018

    Communiqué du Conseil des ministres du mercredi 13 juin 2018

Issoufou Transform Africa 2017 KigaliLe Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a participé, jeudi 11 mai 2017, à Kigali au Rwanda, au Sommet TransformAfrica 2017, aux côtés des Chefs d’Etat du Rwanda, pays hôte, du Mali et de Djibouti, et des Premiers ministres de plusieurs autres pays africains membres de l’Alliance Smart Africa.

Cette importante rencontre, la troisième du genre, est organisée par le Secrétariat Exécutif de Smart Africa dont l’objectif est de créer, entre autres, des opportunités pour la jeune génération d’Afrique pour participer à la 4ème révolution à travers l’innovation technologique, le développement des infrastructures, la création de marchés, etc.

Dans un discours prononcé jeudi après-midi, et axé sur les Villages Intelligents (Smart villages), le Chef de l’Etat a affirmé que le monde vit aujourd'hui une révolution numérique et que le Niger ne s’est pas tenu à l’écart de cette transformation sans précédent, en adhérant à l’Alliance Smart Africa. ‘’Nous sommes déterminés à créer un environnement favorable à l’éclosion d’une Economie Numérique Nationale inclusive et compétitive. Des actions stratégiques sont prises dans ce sens’’, a dit le Président Issoufou Mahamadou. (Lire-ci-dessous l’intégralité du discours prononcé par le Président de la République).

Mercredi soir, le Président de la République a reçu une équipe de jeunes innovateurs qui représentent le Niger à cette rencontre à travers les Technologies de l’Information et de la Communication (TICS). Ces jeunes, qui ont développé des applications dans divers domaines du numérique et des TICS, ont expliqué à SEM. Issoufou Mahamadou leurs activités et leurs projets.

Le Chef de l’Etat est accompagné dans ce déplacement de M. Ouhoumoudou Mahamadou, ministre, directeur de Cabinet du Président de la République, et de M. Sani Maïgochi, ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique.

Abdourahmane Alilou, AP/PR (ONEP)

 

Discours du Président Issoufou au Sommet de Kigali

«Si nous voulons qu’il y ait le plus grand impact possible des NTIC sur les populations, nous ne devons pas oublier le monde rural. (…) C’est pourquoi le Niger a décidé de lancer l’initiative “Villages Intelligents», déclare SEM. Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat

« Excellence Monsieur le Président, cher frère et ami Paul

Kagamé,

Excellence Messieurs les Chefs d’Etat membres du Conseil

d’Administration de l’Alliance Smart Africa,

Monsieur le Secrétaire Exécutif de l’Alliance Smart Africa,

Distingués participants au Sommet Transform Africa,

Mesdames, Messieurs

Après la première révolution industrielle, celle de la machine à vapeur et du chemin de fer, et la deuxième révolution industrielle, celle de l’électricité, le monde vit aujourd’hui une révolution plus profonde: la révolution numérique. Cette révolution a déjà transformé radicalement le quotidien de millions d’hommes et de femmes. L’Afrique ne doit pas se tenir à l’écart de cette transformation sans précédent. Le Niger l’a compris, c’est pourquoi nous avons décidé d’adhérer à l’alliance Smart Africa.

La présence d’une forte délégation officielle composée de membres du Gouvernement, de hauts fonctionnaires de l’Etat, mais aussi de maires, de jeunes entrepreneurs, de jeunes femmes et hommes talentueux, atteste de notre volonté de contribuer pleinement aux travaux et aux diverses activités du présent Sommet dont le thème est axé sur les villes intelligentes.

Mesdames, Messieurs,

Nous sommes déterminés à créer un environnement favorable à l’éclosion d’une Economie Numérique Nationale inclusive et compétitive. Des actions stratégiques sont prises dans ce sens et consistent :

- à créer un cadre d’incitation et de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes dans les activités TIC, qui aura pour mission la restructuration de l’économie numérique en vue d’accroître sa part dans la structure du PIB ;

- à porter le taux de couverture nationale à 100% et le taux de pénétration à 70% en améliorant les infrastructures ;

- à parachever la construction de la dorsale nationale et des interconnexions internationales en fibre optique en vue d’assurer aux consommateurs un meilleur accès aux services de qualité et un accès dans les huit chefs-lieux de région de notre vaste pays, et de soutenir le secteur privé à travers la création de plusieurs incubateurs d’entreprises ;

- à développer des contenus et applications adaptés aux besoins des populations, notamment dans les domaines de la santé, de la gestion, de la communication et de l’agriculture ;

- à renforcer les capacités des ressources humaines sur tous les aspects de l’Economie Numérique en commençant par en faire une priorité de la formation professionnelle continue;

- à introduire dans l’enseignement primaire et secondaire l’utilisation des Nouvelles Technologies de l’Information avec une gratuité de la connexion internet dans les universités.

Le Programme de Renaissance du Niger, que nous mettons en œuvre depuis 6 ans, fait une place importante à la renaissance urbaine, à travers un vaste programme de modernisation globale des villes du Niger: villes modernes, villes intelligentes, villes durables. Cette renaissance urbaine est adossée à un aménagement structurel profond par un urbanisme opérationnel de développement économique, social et culturel axé sur la dotation en équipements, en infrastructures en quantité et en qualité remarquables, la promotion des valeurs historiques, des mémoires politiques et culturelles.

Cette renaissance est aussi orientée vers des systèmes de gestion innovants et modernes de la ville qui allient dynamiquement le triptyque: territoire, population et nouvelles technologies de gestion urbaine moderne de la cité. La ville est souvent définie comme un territoire restreint avec une population nombreuse ayant beaucoup d’activités, mais elle est surtout un espace aménagé en conséquence, intelligent et soutenable pour favoriser et faciliter les multiples et diverses activités de la forte concentration humaine pour l’épanouissement de chaque citadin comme force participative à la construction, à la gestion et au développement de la cité.

Par exemple, dans le cadre du programme “Niamey Nyala» ou “Niamey la coquette”, nous sommes en train de doter les espaces publics de réseaux WiFi gratuits. L’arrosage des espaces verts se fera par le biais de la télé-irrigation; des plateformes interactives et participatives de la gestion des déchets, de la mobilité urbaine, ainsi qu’une participation citoyenne à la gestion urbaine sont en élaboration par un Commissariat créé à cet effet. Cette démarche de développement urbain intégré et durable, que j’ai initié, ne concerne pas que la capitale Niamey: C’est une approche globale, opérationnelle et pragmatique qui a pour objectif de promouvoir un modèle de développement durable pour toutes les villes du Niger.

Nous voulons faire de Niamey et de certaines villes du Niger ce que le Président Kagamé a réussi à faire de Kigali. Permettez-moi de l’en féliciter et en même temps de le remercier pour l’excellence de l’hospitalité qu’il nous offre dans cette excellente capitale du Rwanda.

Mesdames, Messieurs,

La ville de Kigali est un modèle de développement urbain duquel nous pouvons nous inspirer. J’exprime ma volonté et l’intérêt des villes du Niger à nouer des partenariats étroits dans le cadre de jumelages, d’une coopération décentralisée Sud-Sud pour un meilleur partage du savoir et des expériences dans la construction de nos villes. Cette coopération doit s’étendre à l’ensemble des villes de notre Continent.

En s’inspirant de l’expérience acquise dans d’autres pays africains, le Niger compte accélérer son programme de transformation. En effet, la population nigérienne est une des plus jeunes au monde. Le Niger compte profiter de cet actif démographique pour le transformer en dividende économique. La révolution numérique peut y contribuer.

Mesdames, Messieurs

Si nous voulons qu’il y ait le plus grand impact possible des NTIC sur les populations, nous ne devons pas oublier le monde rural. Il nous faut réduire la fracture numérique qu’on observe actuellement entre le monde urbain et les villages et hameaux. C’est pourquoi le Niger a décidé de lancer l’initiative “Villages Intelligents”. La population nigérienne est une des plus jeunes au monde (50% a moins de 15 ans), avec le taux de croissance le plus élevé au monde (36M en 2030 et 72M en 2050). De plus, plus de 85% de cette population se trouve en milieu rural.

Nous ne saurions rendre pérenne tout développement sans prendre en compte la majeure partie des forces vives de la Nation. Et, celles-ci sont constituées essentiellement de la Jeunesse et celles-ci vivent essentiellement dans les zones rurales.

Aussi rien de plus naturel, pour ne pas dire rien de plus essentiel, que de donner la priorité aux villages dans la mise en œuvre du Programme de Renaissance que nous mettons en œuvre depuis 2011. Nous sommes convaincus que c’est cette Jeunesse qui constitue notre principale richesse: sa formation, son accès à l’Information et à la Connaissance sont indispensables dans l’atteinte de nos objectifs.

Le projet “Villages Intelligents” contribuera à atteindre les objectifs du développement durable (durabilité économique, durabilité sociale et durabilité environnementale) à travers par exemple le désenclavement de tous nos villages, la réduction de la pauvreté, l’augmentation des revenus, l’amélioration des conditions de vie des populations, l’e-gouvernement, l’e-Agriculture,

e-santé, e-éducation, etc.).

La jeunesse nigérienne jouera un rôle central dans la mise en œuvre de cette initiative, en y apportant toute son énergie et sa créativité dans le déploiement de solutions et des services sociaux de base à nos populations rurales.

Cette jeunesse, dont quelques-uns de ses ambassadeurs sont parmi nous aujourd’hui, est déjà à pied d’œuvre pour faire du projet “Villages Intelligents” une réalité:

- Abdou Maman Kané, inventeur de la télé-irrigation, travaille sur l’implémentation de Ferme Digitale Ecologique. Il s’agit de déployer un package intégré d’innovations numériques capable de transformer l’Agriculture et de mobiliser la jeunesse pour un entreprenariat agricole durable.

Quelques-unes de ces innovations intégrées sont: la télé-irrigation, le bio-fertilisant intelligent, la météo mobile, l’abreuvage automatique, le kiosque d’eau potable et le scrutateur discret. M. Abdou Maman Kané est détenteur de plusieurs brevets protégés et a remporté le Grand prix Mondial Hassan II lors du 7ème Forum Mondial de l’Eau.

Abdel Aziz Kountché a créé la première entreprise de services de drones de la sous-région. Ce jeune concepteur de drones, made in Niger, a déjà collaboré avec des organisations non gouvernementales, des institutions de recherches agronomiques, et des agences des Nations Unies. Ses services couvrent une grande variété de domaines:

Agriculture (suivi, télédétection par drone pour une agriculture de précision); BTP (Suivis, relevés et inspections d’ouvrages);

Gestion des risques et prévention des catastrophes (cartographie des zones à risques);

Communication (Couverture médiatique d’évènements artistiques, prises de vues promotionnelles);

Sécurité (Surveillance et repérages de foules pour les manifestations, survols d’axes routiers et des frontières, suivi des mouvements des populations).

Bientôt le secteur 6 de la santé sera servi avec des drones-cargos, toujours made in Niger, capables de faire des livraisons de produits sanitaires dans les zones reculées et difficiles d’accès. M. Kountché a déjà effectué des missions dans la sous-région.

- Fatima Alher a lancé, depuis quelques années, l’initiative “Femmes et Tic” qui vise à former les jeunes femmes aux TIC. Cette initiative s’étend désormais aux femmes et jeunes-filles en milieu rural. Par exemple, des claviers virtuels en langues nationales sont développés pour apprendre à lire et à écrire aux analphabètes. Ces femmes apprennent aussi, à travers des plateformes et pages internet, à promouvoir leurs produits. Mme Alher a aussi lancé un projet visant à cartographier les villes et villages du Niger. C’est ainsi qu’elle a cartographié entièrement la ville de Dosso, en utilisant un logiciel libre. Dosso a ainsi été la première ville d’Afrique de l’Ouest à avoir été entièrement cartographiée (en 2015).

- Mahaman Sani Housseyni a lancé un jeu vidéo original “Les Héros du Sahel’’ qui a rencontré un véritable succès, avec plus de 8900 téléchargements, auprès de la jeunesse nigérienne. Ce jeu, édité aussi en Bande Dessinée, met en scène un héros portant les couleurs nationales, habillé et équipé avec les costumes et armes des diverses régions et groupes ethniques du Niger. Un film, “Shamsou, le guerrier soleil” qui s’inspire du jeu vidéo sortira en Décembre 2017. Ce long métrage raconte l’histoire du super héros, Shamsou, qui doit combattre un ennemi possédé par un esprit qui répand la sécheresse. Shamsou battra cet ennemi en installant des pompes solaires afin d’irriguer automatiquement des arbres plantés dans le désert et dans des villages. On voit donc comment, à travers les dessins animés, bandes dessinées et jeux vidéo, les programmes scolaires pourront être appuyés, la culture nigérienne mise en valeur, et les citoyens sensibilisés dans le domaine de la Santé, du Civisme.

- Salamatou Mahamane Sani, finaliste du concours Miss Geek Africa 2017 a en projet de développer des solutions de marketing digital au Niger. Elle pourra ainsi contribuer à mieux faire connaitre les produits, les services et les entreprises nigériennes.

La Jeunesse Nigérienne, comme vous le constatez, regorge de talents que très peu soupçonnent. Les solutions et applications que je viens de citer plus haut, ne sont qu’un aperçu de ce dont notre jeunesse est capable. Nous comptons la soutenir davantage, et je vous invite à rencontrer ces jeunes talents, qui sont présents ici dans cette salle.

Je suis convaincu que la vidéo qui va suivre à la fin de mon allocution vous incitera à inclure le Niger dans vos perspectives de croissance; aussi nous comptons vous recevoir très bientôt dans notre beau pays.

Vive l’Afrique qui s’unit

Vive l’Afrique qui se Transforme

Vive les “Villages Intelligents”

Je vous remercie. ».

(ONEP)

13 mai 2017
Source : http://lesahel.org/

Idées et opinions

Société

Interview

Culture

Reportage chez les collectionneurs d’objets d’art à Niamey : Une présence gagnante et inspirée

Tout domaine à ses professionnels et ses passionnés et l’art ne fait pas exception. Repérer des œuvres et les assembler est un travail de l’esprit et ... ...

LIVRE - Ibrahim Assane Mayaki : « Comment l'Afrique en est arrivée là »

M. Ibrahim Assane Mayaki, Secrétaire exécutif du NEPAD, Agence de Développement de l'Union africaine.Préfacé par l'ex-président nigérian Olusegun Obas... ...

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la beauté se cache toute une symbolique

Image d'illustration Au-delà de la beauté artistique et visuelle, la tresse symbolise une forme d’expression pour les femmes. Elle fait partie de... ...

Culture : Mamane annonce la création d’une école africaine de comédie au Niger

Bientôt une école africaine de comédie au Niger. Une première sur le continent africain. Une bonne opportunité pour les artistes comédiens africains c... ...

Numériser les anciens chants traditionnels pour sauvegarder le patrimoine culturel

Le Niger, vaste pays du Sahel, est composé de plusieurs groupes ethnolinguistiques ayant chacun hérité d’un important capital culturel. Chaque groupe ... ...

Musique - Retour sur scène de Safiath, la voix d’or de la chanson nigérienne

 Dix ans de carrière musicale dont huit passés au sein du groupe KAIDAN GASKIYA ; une nouvelle carrière solo ; plusieurs mois de travail en couli... ...

Niger: le grand griot zarma, Djilbo Badjé, s'est éteint à près de 80 ans

Djibo Badjé, dit Dialba, était le plus grand griot historien zarma encore vivant, il s'est éteint à près de 80 ans. © © Gustave DeghilageIl était la ... ...

Rahmatou Keïta Visiteur Illustre du « Centro de Saberes Africanos, Americanos Y Caribeños » Au Venezuela

Rahmatou Keïta - dont les festivals ne tarissent pas d’éloges sur son nouveau film Zin’naariyâ ! - est nommée « Visiteur Illustre » d... ...

Port du turban : Signe de matérialisation de la culture nomade

Image d'illustrationDans les sociétés africaines, particulièrement au Niger, l’identité culturelle est fondamentale. Les accoutrements, les parures so... ...

Politique

Actu africaine

Les migrations, une opportunité à développer entre Africains et Européens

M. Ibrahim Assane Mayaki, Secrétaire exécutif du NEPADLa question des migrations pèse sur le débat politique en Europe. Dans de nombreux pay... ...

Avant qu’il ne soit trop tard, s’occuper de l’Afrique | Conversation avec Jacques Attali

M. Jacques AttaliIl m’arrive, assez souvent, dans ces pages, de dire notre responsabilité à l’égard des générations futures, dans bien des domaines, e... ...

Choisir l’Afrique pour créer son entreprise

Le grand continent est perçu comme la terre de tous les possibles. Les écoles de commerce françaises y ouvrent des campus et les jeunes diplômés franç... ...

Alassane Ouattara et son 3ème mandat

S'appuyant sur la nouvelle Constitution ivoirienne, le président Alassane Ouattara n'écarte pas la possibilité d'un 3ème mandat en 2020.Après avoir lo... ...

«L’Afrique est ouverte aujourd’hui à la Russie»

«Les Russes sont attendus dans tous les domaines, mais plus particulièrement dans le domaine du tourisme, des infrastructures et de l’agriculture»: da... ...

Maurice Lévy aux jeunes entrepreneurs africains: l’avenir du monde se joue en Afrique

La tech africaine est l’avenir du monde ! Voilà le credo de Maurice Lévy, l'ancien patron du numéro trois mondial de la publicité, Publicis, est ... ...

Des migrants africains secourus au large des côtes du Brésil

Vingt-cinq migrants africains ont été secourus, le week-end dernier, par des pêcheurs au large des côtes du Brésil. Ces Sénégalais, Guinéens, Nigérian... ...

L’Afrique par l’éducation : Par Dr Farmo Moumouni

Pendant plusieurs siècles, l’Africain été soumis à l’action de forces étrangères. Il n’est pas sorti indemne de ces rencontres. Cela est hors de toute... ...

L’Asie, nouvelle terre de financement des entreprises en Afrique

Citée par « Jeune Afrique », l’économiste zambienne et auteure du livre Dead Aid, Dambisa Moyo déclare : « Les pays africains ont besoi... ...