Persistance des coupures d’électricité à Niamey Gourou banda ou le pétard mouillé du Guri

Gorou-Banda-NigeDepuis quelques jours la ville de Niamey fait face à des sérieuses coupures du courant électrique qui durent des longues minutes, voire même des heures selon les quartiers. La Société nigérienne d’électricité (NIGELEC) – qui assure la fourniture du courant électrique – semble n’avoir aucune solution urgente en mains. Dans ses différentes sorties médiatiques, le Directeur général de cette société n’a donné aucune garantie que les choses peuvent s’amé- liorer dans les jours sou semaines à venir. C’est donc la mort dans l’âme que les habitants de Niamey continuent à subir les conséquences désastreuses de cette situation. Aussi curieux que cela puisse paraître, ces coupures interviennent un peu plus d’un mois seulement après l’inauguration, à grande pompe, par le Président Issoufou Mahamadou de la centrale thermique de Gorou banda. A l’occasion de cette inauguration, le Président Issoufou et les membres de son gouvernement ont donné l’espoir aux habitants de Niamey qu’ils sont au bout de leur calvaire par rapport aux coupures d’électricité. Aujourd’hui, avec ces coupures, le constat est là : la centrale Gorou banda ressemble à tout point de vue à un pétard mouillé. Et pourtant, dès que l’idée de la création de cette centrale a été rendue publique, des voix très averties se sont élevées pour dissuader le Président Issoufou Mahamadou et son gouvernement à se lancer dans cette aventure qui ne peut être qu’un gâchis par le Niger.

Au nombre de ces voix, on peut retenir celle du Professeur Albert Wright, un des compagnons de Feu Professeur Abdou Moumouni Dioffo dont un des hé- ritages est la découverte de l’énergie solaire. A travers plusieurs interventions publiques, Professeur Albert Wright a démontré, avec des chiffres à l’appui, que la centrale thermique de Gorou banda ne sera qu’un simple gâchis pour un pays comme le Niger. Il a, dans le même temps, démontré qu’avec la moitié de la somme qui sera investie dans cette centrale, le Niger peut se doter d’une centrale solaire qui va non seulement régler une bonne partie de ses problèmes énergétiques, mais qui sera aussi moins coûteuse en termes de fonctionnement et de maintenance. A titre d’exemple, il a démontré que rien qu’en fuel, la centrale thermique de Gorou banda bousille des dizaines de millions de francs CFA par jour. Malheureusement, tous les pertinents arguments développés et défendus par le respectable Albert Wright sont tombés dans les oreilles sourdes des Guristes qui l’ont peut-être confondu à un militant de l’opposition et plus précisément du Mouvement démocratique nigérien pour une fédération africaine (MODEN-FA/LUMANAAFRICA). Maintenant que la preuve est presque faite qu’elle est incapable de remplir la mission pour laquelle elle a été créée, la centrale thermique de Gorou banda peut être reversée au programme Niamey Nyala, parce que depuis la colline où elle est perchée, elle contribue au décor de la capitale, notamment la nuit avec ses jolis lampadaires. `

A.O.M

11 mai 2017 
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Imprimer E-mail

La Palmerais Niger Pub 01

Affiche Amintchi Niger SIM Nigerdiaspora Main Botom

Politique