Début des travaux la 60ème session de la Commission des Droits de l’Homme et des Peuples de l’Union Africaine ce matin à Niamey : Niamey, capitale africaine des droits de l’homme et des peuples

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Marou Amadou, a animé un point de presse, samedi dernier, dans la salle de Banquet de la Primature. Cette sortie du ministre de la Justice a pour objectif d’annoncer aux Nigériens la tenue des travaux de la 60ème session de la Commission des Droits de l’Homme et des Peuples de l’Union Africaine à Niamey. C’était en présence de la Directrice de Cabinet Adjointe du Premier Ministre Mme Saâdatou Barmou, du Président du Comité d’organisation de ladite session M. Oumaria Mamane, du Secrétaire Général du Ministère de la Justice et des membres du comité d’organisation.

La Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples est un organe de l’Union Africaine, prévu par la Charte de l’Institution. Il a pour objectif la promotion et la protection de droits humains en Afrique. C’est donc un honneur pour notre pays d’accueillir les travaux de cette commission. Cette 60ème Session est couplée au 30ème anniversaire de la commission et réunira environ 600 personnes pour deux (2) semaines de travaux.

Dans son point de presse annonçant la rencontre, le ministre Marou Amadou a tenu à souligner toute l’importance d’un tel événement  pour un pays comme le notre. L’honneur fait au Niger pour accueillir les travaux de cette session et les activités du trentième anniversaire de ladite commission est l’œuvre des plus hautes autorités de notre pays en leur tête le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou qui démontre son engagement et sa volonté à contribuer à la défense et à la promotion des droits de l’homme en Afrique.

Le ministre a poursuivi pour souligner que le Niger avait eu le privilège d’abriter cette session en 2014, mais à cause de la crise d’Ebola, la commission a jugé utile de reporter la session. Il a profité de cette occasion pour souligner que toutes les dispositions ont été prises pour le bon déroulement des travaux qui vont se tenir du 8 au 22 mai 2017. Cette opportunité a été saisie par le ministre Marou Amadou pour une fois de plus, appeler la population de Niamey, à la mobilisation pour réserver un accueil et un bon séjour aux participants dans la capitale du Niger, Niamey. Niamey sera pendant cette période la capitale Africaine des droits humains et des peuples.

Les participants à cette session analyseront les questions liées aux respects des droits humains en Afrique. Le Niger a déjà accueilli cette session en 2003. C’est pour la deuxième fois que notre pays est honoré pour accueillir les travaux de la session de la Commission des Droits de l’Homme et des Peuples de l’Union Africaine.

Ali Maman (ONEP)

07 mai 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

La Palmerais Niger Pub 01

Affiche Amintchi Niger SIM Nigerdiaspora Main Botom

Politique