Bonne Fête ! Barka Da Salah ! Wa Kayessi !

Don de l’Union Européenne aux FDS : Deux milliards de Francs CFA de matériels aux Forces de Défense et de Sécurité

L’Union Européenne a remis, hier matin, dans les locaux de l’Ecole de la Police Nationale, un important lot d’équipements d’une valeur d’environ deux milliards de Francs CFA aux Forces de Défense et de Sécurité. Cet appui à la Police Nationale, la Garde Nationale et la Gendarmerie Nationale s’inscrit dans le cadre de la 2ème phase du Programme d’Appui à la Justice et à l’Etat de Droit (PAJEDII) financé par l’Union Européenne. Il s’est agi, pour l’Union Européenne, de poursuivre ses actions consistant à renforcer les capacités opérationnelles des FDS afin de bien mener leurs missions. C’est le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Marou Amadou, qui a réceptionné le matériel composé de 28 véhicules 4X4; 14 motos; 6 camions dont 2 de remorquage avec grue de levage; 2 mini bus; 300 ordinateurs complets; 115 émetteurs-récepteurs de radio portatif; 15 stations de radio communication; des matériels et outillages divers pour les garages des Forces de Défense et de Sécurité.

En prenant la parole lors de la cérémonie, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Marou Amadou a, au nom du Président de la République, du Premier ministre, et du peuple nigérien, adressé ses sincères remerciements à l’Union Européenne, pour l’appui soutenu sans cesse croissant qu’elle apporte au Niger dans la noble mission poursuivie par le Gouvernement qui vise à assurer la sécurité et le mieux-être des populations nigériennes.

Il a par ailleurs rassuré que cet appui acquis à grands frais sera utilisé à bon escient par les différents services auxquels il est destiné.

Pour sa part, l’ambassadeur de l’Union Européenne au Niger, M. Raul Mateus Paula, a rappelé que dans un contexte sous-régional fragile où le Niger doit faire face à de nombreuses menaces extérieures et à leurs conséquences à l’intérieur du pays, le renforcement de la Justice et la consolidation de l’Etat de Droit figurent parmi les premières priorités du Gouvernement et constituent un objectif largement partagé par l’Union Européenne.

Cet engagement, dit-il, aux côtés du Niger et en faveur de son secteur judiciaire, a débuté en 2006 avec le PAJED I et s’est poursuivi avec cette 2ème phase entamée en 2011, et qui va s’achever à la fin de ce mois de Mai 2017, avec la remise au Ministère de la Justice d’une série de bâtiments et d’installations.

Selon M. Raul Mateus Paula, le PAJEDII aura ainsi mobilisé au total plus de 31 millions d’euros, soit près de 21 milliards de francs CFA, contribuant ainsi aux améliorations sensibles, d’ailleurs relevées par tous les observateurs internationaux qui ne manquent pas de mentionner, en particulier, l’engagement des autorités à lutter, entre autres, contre les mouvements terroristes qui cherchent à imposer le chaos et semer la mort au nom d’une idéologie; les trafics illicites, le plus souvent alimentant le terrorisme et détruisant l’économie du pays; ceux qui utilisent le désespoir des migrants pour s’enrichir en les aidant à entreprendre un voyage souvent synonyme de mort et d’esclavage. En outre, M. Raul Mateus Paula a formulé le vœu de poursuivre cette excellente collaboration dans le cadre de la 3ème phase de l’appui de l’Union Européenne aux secteurs de la Justice et de la Sécurité intérieure en cours de mise en œuvre sous le 11ème FED (Fonds Européen de Développement).

Il a par ailleurs précisé que la modalité choisie pour cette nouvelle intervention, de commun accord avec le Gouvernement, est l’appui budgétaire sectoriel, avec un budget total de 82 millions d’euros, soit 54 milliards de francs CFA. A travers ces appuis substantiels, l’Union Européenne exprime sa volonté de soutenir les autorités nigériennes en vue de doter le pays d’une justice forte et moderne, respectueuse des valeurs fondamentales de l’Etat de droit, a-t-il indiqué.

‘’En effet, nous sommes convaincus que le renforcement de la justice et la consolidation de l’Etat de droit figurent parmi les conditions nécessaires au développement socio-économique du pays. Mais pour que ce développement se réalise, il est absolument nécessaire que l’Etat puisse garantir la sécurité des citoyens’’, a martelé l’ambassadeur Raul Mateus Paula. C’est pourquoi, précise-t-il, l’Union Européenne, à travers le volet sécurité du PAJED, a également soutenu l’Etat du Niger afin que les Forces de Sécurité disposent des capacités et des moyens adaptés à l’exercice de leurs missions, en particulier les missions de Police Judicaire, celles de surveillance du territoire dans les zones désertiques et régions frontalières, et la lutte contre la criminalité organisée et les trafics de tous genres.

Au cours de cette cérémonie, le ministre de la Justice, M. Marou Amadou, a reçu les clés des véhicules des mains de l’ambassadeur de l’Union Européenne au Niger, M. Raul Mateus Paula, et les a remis aux représentants des différents corps des FDS bénéficiaires.

Laouali Souleymane (ONEP)

05 mai 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Orange Campagne Ramadan 2

Politique