Airtel Niger

Les nouvelles du Pays


  • Communiqué du Ministère de la Défense Nationale relatif à l'attaque de la Brigade de Gendarmerie d'Ayorou : treize gendarmes tués et cinq autres blessés

    Communiqué du Ministère de la Défense Nationale relatif à l'attaque de la Brigade de Gendarmerie d'Ayorou : treize gendarmes tués et cinq autres blessés

Idi Illiassou MainassaraConformément aux prérogatives de contrôle de l’action gouvernementale reconnues aux élus nationaux, les députés Lamido Moumouni Harouna et Adam Effangal ont, à travers une question d’actualité, voulu entendre le ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Mainassara, relativement à l’épidémie de l’hépatite E sévissant dans la Région de Diffa ainsi que les réponses des pouvoirs publics. Nous publions dans l’intégralité les questions des députés et les réponses du ministre.

Questions posées par les députés Lamido Moumouni Harouna et Adam Effangal sur l’épidémie de l’hépatite e dans la région de diffa

« Monsieur le Ministre de la Santé Publique,

Depuis un certain temps, sévit dans la région de Diffa une épidémie de l’hépatite «E». Vous avez déjà, Monsieur le Ministre, animé un point de presse à ce sujet. Mais depuis lors, l’opinion nationale ou tout au moins la représentation nationale, n’est pas informée de l’évolution de la gestion de cette épidémie. Certaines sources indiquent qu’elle serait couplée par endroit de la fièvre de la vallée du rift. Cela rend les populations de la région de Diffa de plus en plus anxieuses. C’est pourquoi elles souhaitent savoir davantage par rapport à cette épidémie. Conformément aux dispositions de l’article 98 de la Constitution et de l’article 114 du Règlement Intérieur de l’Assemblée Nationale, nous avons l’honneur de vous demander, Monsieur le Ministre de la Santé Publique, de bien vouloir éclairer la lanterne de la représentation nationale en répondant aux questions ci-après : Quelle est la situation exacte de l’épidémie de l’hépatite « E » dans la région de Diffa? Quelles sont les communes les plus concernées et les types de patients les plus rencontrés (Hommes, Femmes, Enfants, Nigériens, Réfugiés,...) et les milieux les plus affectés (zone rurale ou urbaine) ? Quels sont les symptômes de l’hépatite « E» et ceux de la fièvre de la vallée du rift ? Ces maladies sont-elles contagieuses ? Existe-t-il des vaccins pour prévenir ces deux maladies ? Les centres de santé régionaux, disposent-ils des moyens matériels et humains suffisants pour faire face à cette épidémie ? Quelles sont les précautions essentielles à observer par les populations pour prévenir les deux maladies ? Quelles sont les mesures prises ou que compte prendre le Gouvernement : pour la prise en charge des personnes atteintes ? Pour la circonscription de la propagation de l’épidémie? Quel genre d’appui votre département ministériel souhaite-t-il avoir des partenaires, et des populations ? ».

Réponses du ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Mainassara, aux questions des députés

« Monsieur le président de l’Assemblée Nationale,

Honorables députés

Suite à vos questions d’actualité, sur l’épidémie de l’hépatite E dans la région de Diffa, j’ai l’honneur de vous apporter les réponses aux questions suivantes ;

  1. Quelle est la situation exacte de l’épidémie de l’hépatite dans la région de Diffa ?

A la date du 27 avril 2017, il a été notifié 202 cas dont 25 décès soit un taux de létalité de 12,3% dans la région de Diffa.

2 Quelle sont les communes les plus concernées et les types de patients les plus rencontrés (hommes, femmes, enfants, Nigériens, réfugiés...) et les milieux les plus affectés (zone rurale ou urbaine) ?

17 villages touchés répartis dans les commune de Diffa, Bosso, Maine, N’guigmi, Goudoumaria ; Les femmes représentent 75% des malades enregistrés contre 25% d’hommes ; les tranches d’âge concernées sont 0-14 ans 7,30% ; 15 ans et plus 82,70% qui sont les plus touchées; Nationalités des patients : Niger 142 (86%) ; Nigeria 22 (13,33%) et Tchad 1 (0,06%) 90% des cas viennent des camps de réfugiés ou déplacés.

  1. Quels sont les symptômes de l’hépatite E et ceux de la fièvre de la vallée du Rift?

Les Symptômes de l’hépatite « E » sont les suivants: fièvre, maux de tête, vomissements, ictère (les Yeux Jaunes), douleurs abdominales, convulsions, perte de connaissance, frissons associés à une perte d’appétit. Chez les femmes enceintes, on peut noter des douleurs du bas ventre.la fièvre de la vallée du Rift se manifeste par une Fièvre brutale, des douleurs musculaires, articulaires, Maux de tête, avec souvent raideur de la nuque, Perte de l’appétit, Vomissements pouvant être accompagnés à du sang, Selles contenant du sang, Tâches rouges sur la peau, les Yeux jaunâtres, Saignements du nez ou des gencives.

  1. Ces maladies sont-elles contagieuses ?

Bien sûr ces maladies sont contagieuses. L’hépatite E se transmet par l’absorption des aliments ou l’eau contaminée par les excréments humains, les mains sales ; la fièvre de la vallée du Rift elle se transmet par la piqûre de moustique particulièrement l’AEDES, le contact avec un liquide biologique d’un animal contaminé (lait, sang) ou viande contaminée.

  1. Existe-il des vaccins pour prévenir ces deux maladies?

A ce jour, il n’y a pas, à notre connaissance de vaccin contre cette maladie. Il existe cependant un vaccin en expérimentation contre l’hépatite «E» en Chine. L’autorisation de son utilisation à l’échelle mondiale est en cours d’étude par l’OMS.

  1. Les Centres de santé régionale disposent-ils des moyens matériels et humains suffisant pour faire face à cette épidémie ?

La prise en charge de l’hépatite « E » se fait gratuitement au niveau de toutes les aires de santé touchées. Un plan de riposte a été élaboré au niveau régional et est en train d’être mis en œuvre avec des actions de sensibilisation et de prise en charge des cas. Le traitement est symptomatique et l’évolution peut être favorable vers la guérison ou la complication. Des équipes d’hygiène et assainissement procèdent à la désinfection des endroits souillés, à la sensibilisation de la population.

  1. Quelle sont les précautions essentielles à observer par les populations pour prévenir les deux maladies ?

Il faut : un accès à l’eau potable, l’hygiène individuelle, collective par le respect des mesures d’hygiène et d’assainissement (utilisation des latrines, nettoyage régulier des cours et alentours des sites des refugiés, lavage des mains) ; utilisation des moustiquaires, cuisson de la viande avant de la consommer.

  1. Quelles sont les mesures prises ou que compte prendre le Gouvernement pour faire face à la situation ?
  2. a) Pour la prise en charge des personnes atteintes ?

Le traitement est assuré gratuitement au niveau des formations sanitaires publiques ; une sensibilisation pour le recours rapide aux formations sanitaires a été faite au niveau de toutes les communes.

  1. b) Pour la circonscription de la propagation de la maladie ?

Une équipe d’intervention multisectorielle et multidisciplinaire est actuellement sur le terrain pour appuyer l’équipe locale sur les interventions complémentaires à mettre en œuvre à court, moyen et long termes.

  1. Quel genre d’appui votre département ministériel souhaite-t-il avoir des partenaires et des populations ?

Nous attendons d’eux le financement du plan régional de lutte qui se chiffre à environ 600 millions de FCFA, cependant à l’heure actuelle l’Etat et ses partenaires ont positionné des stocks de médicaments adéquats. De la communauté nous attendons une adhésion pour les mesures de prévention et de lutte ; de vous honorables députés nous attendons un soutien pour une mobilisation sociale, une communication à grande échelle et la non-stigmatisation des malades.

Je vous remercie ».

 

02 mai 2017
Source : http://lesahel.org/

Le Nigérien de la semaine


Anne Rachel Inne
 
 
 
 
 

Revue de Presse Labari

Idées et opinions

Société

Interview

Culture

Agadez : le Bianou, l’unité dans la ferveur

Le samedi 30 septembre 2017, Agadez a vibré aux sons, rythmes et danses de la fête de Bianou. Des moments de joie et de communion Une fête religieuseF... ...

In ’Gall : la grande fête annuelle des éleveurs nomades du Niger

L’édition 2017 de la Cure Salée s'ouvre aujourd’hui à In‘Gall. A l'’instar des années antérieures, ce sont des milliers d’éleveurs, venus d’horizons... ...

4ème édition du festival international de danse « Rue Dance Niger» : Promouvoir le patrimoine culturel à travers la danse

La 4ème édition du festival international de danse « Rue Dance Niger» a débuté hier après midi à Niamey. La cérémonie officielle d’ouverture de cette ... ...

Le festival de Kazan à l'heure du Niger : Projection du film Zin'naariyâ! de Rahmatou KEÏTA

Pour la première fois, un film Nigérien en compétition au Festival International du Cinéma Musulman de Kazan (Tatarstan - ... ...

Portrait : Amadou Edouard Lompo : Dramaturge, écrivain et scénariste nigérien

Conseiller pédagogique de français de son Etat, Amadou Edouard Lompo est un passionné de la littérature. Il termine son do... ...

Portrait/Mlle Fatouma Aiya Attahirou Akiné artiste plasticienne nigérienne : 23 ans et déjà grande artiste

« Aux âmes bien nées, la valeur n'atteint point le nombre d'années », dit-on à la jeune artiste plasticienne ni... ...

8èmes Jeux de la Francophonie à Abidjan : Concours de conte : la qualité de la prestation de notre compatriote Aminatou Yaou Alla reconnue par le publ…

Les cinq finalistes du concours de conte sont connus. Il s'agit des conteurs du Liban, du Congo Brazzaville, du Canada, de la Guinée et de la F... ...

"Les gens ne lisent plus au Niger"

Le constat est amer. Les gens ne lisent plus au Niger. Et là où le bât blesse est que même les scolaires ont perdu cette hab... ...

8èmes Jeux de la Francophonie, à Abidjan (Côte d’Ivoire) : Notre compatriote Razak René Joli remporte la Médaille d'or du concours de littérature

Le Niger vient de décrocher sa première médaille aux 8èmes jeux de la Francophonie qui battent leur plein depuis à ... ...

Politique

Actu africaine

L'Afrique doit doubler ses investissements dans les infrastructures

Le nouveau tramway construit par une entreprise chinoise à Addis Abada, en Ethiopie L'Afrique doit au moins doubler ses investissements dans les infra... ...

Les 4 leçons d’Aliko Dangote sur ce qui fait fonctionner l’Afrique

Présent au sommet africain du Financial Times le lundi 9 octobre dernier, le magnat nigérian a livré quelques enseignements sur la « méthode Dangote »... ...

30 ans après son assassinat : Sankara, le mythe qui défie le temps

Ce 15 octobre 2017, cela fera trente ans que le père de la révolution burkinabè, Thomas Sankara, a été assassiné. Sur le plan judiciaire, le dossier a... ...

La base chinoise inquiète le Pentagone

Les responsables militaires américains ne cachent pas leur inquiétude suite au lancement effective de la base militaire chinoise à Djibouti. Une prése... ...

« L’Afrique peut devenir l’usine du monde à l’horizon 2050 »

Pour Mihoub Mezouaghi de l’AFD, l’industrialisation du continent est une priorité. La Chine, les énergies renouvelables et les technologies pourraient... ...

Sénégal: tournée du Fatah pour contrer l'influence d'Israël en Afrique

Pour essayer de contrer la volonté d'Israël de développer ses relations avec l'Afrique, le Fatah, le mouvement de libération de la Palestine du présid... ...

Comment développer l'entrepreneuriat et l'industrialisation en Afrique

Le 17e Forum économique international sur l’Afrique organisé par l’OCDE s’est tenu la semaine dernière à Paris. Une rencontre de débats d’idées et d... ...

L'Afrique , prochain eldorado de la croissance mondiale !

L’Afrique est sans aucun doute le prochain territoire de croissance mondiale et de développement des entreprises ! Forte de cette conviction, la d... ...

Migrants en Algérie : "on est face à une xénophobie d’État"

L’Algérie est un pays de transit pour beaucoup de migrants désireux de rejoindre l’Europe. La plupart de ces exilés subsahariens entrent par le sud du... ...