Défilé de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Niger (CSTN) : Engagement à défendre les droits syndicaux

La Confédération Syndicale des Travailleurs du Niger (CSTN) a sacrifié à la tradition en commémorant l’anniversaire de   la manifestation des travailleurs de Chicago qui a été réprimée dans le sang en  mai  1886. En effet, le 1er mai a été l’occasion pour les militants des syndicats affiliés à la CSTN, créée en novembre  2009, de rendre  hommage aux martyrs de la lutte syndicale, et réaffirmer leur engagement pour la défense des droits syndicaux, et de l’Homme. 

Les syndicats membres de la CSTN regroupés à travers différents corps de métiers ont défilé le long de l’avenue passant derrière le stade général Seyni Kountché qui était le point de chute du cortège.  Devant les militants des syndicats affiliés, le secrétaire général de la CSTN  M. Yaou Mahamadou, a prononcé un discours  à travers lequel  il a saisi surtout l’occasion pour porter un regard rétrospectif sur la situation politique, économique,  sociale et  sécuritaire du Niger, ainsi qu’au niveau international.  Concernant la CSTN, M. Yaou Mahamadou a rappelé que cette centrale syndicale a pour crédo « l’éthique et l’orthodoxie en matière syndicale ».

Les acquis à mettre à l’actif de la CSTN en un peu plus de 7 ans d’activités sont sa participation régulière à la conférence internationale de travail à Genève en Suisse de 2013 à 2016 ; la mise en place des coordinations régionales  CSTN à travers le pays ; la tenue de son  Congrès  statutaire. Au  sujet de la situation nationale, le secrétaire général de la CSTN a relevé que le 1er mai intervient cette année dans un moment de «  morosité économique » liée à plusieurs facteurs. Pour ce qui est des grèves dans plusieurs secteurs, dont celui de l’éducation, M. Yaou Mahamadou a appelé «  à la conscience de tous les acteurs » et interpellé les  « autorités sur l’impérieuse nécessité d’instaurer un dialogue franc et sincère avec les partenaires sociaux ».  La CSTN qui a déploré la mort d’un étudiant suite à la crise universitaire du 10 avril dernier, a salué l’implication du président Issoufou Mahamadou dans la recherche d’une solution au problème du monde scolaire, et universitaire.  Aussi, le secrétaire général de la CSTN a salué la création de la Convergence des Travailleurs du Niger (CTN)  qui regroupe six centrales syndicales.

Pour ce qui est des élections professionnelles prochaines M. Yaou Mahamadou a assuré que la CSTN est « déterminée à y participer pour autant que les autorités administratives sauront garantir une parfaite équité  dans leur organisation et la non immixtion du gouvernement dans les compétitions électorales».

Souley Moutari (ONEP)

02 mai 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

La Palmerais Niger Pub 01

Affiche Amintchi Niger SIM Nigerdiaspora Main Botom

Politique