Airtel Niger

Les nouvelles du Pays


  • Communiqué du Ministère de la Défense Nationale relatif à l'attaque de la Brigade de Gendarmerie d'Ayorou : treize gendarmes tués et cinq autres blessés

    Communiqué du Ministère de la Défense Nationale relatif à l'attaque de la Brigade de Gendarmerie d'Ayorou : treize gendarmes tués et cinq autres blessés

Mahamadou-Issoufou-Hama-AmadouDepuis août 2013, date du départ de son parti le MODEN FA Lumana africa de la MRN, mouvance présidentielle, le rouleau compresseur s’est déroulé sur les traces de Hama Amadou. L’affaire dite des bébés stigmatisés a vu le jour. L’homme est traîné dans la boue, sa famille avec. Il finit par subir une privation préventive de liberté pendant quatre mois. Occasion saisie par le président de la République, chef de l’Etat, magistrat suprême Issoufou Mahamadou pour se faire réélire. Le premier objectif – un second mandat – est atteint. L’ultime objectif – assassiner la carrière politique de Hama Amadou – est enclenché. Un procès de quelques heures aura suffi à le condamner à un (1) an de prison ferme, en l’absence de ses avocats. Là encore, le juge d’Appel ne pousse pas le bouchon. Il n’évoque pas la privation des droits civils et politiques du leader de Lumana dans sa décision. Les regards se tournent alors vers le Code électoral qui devait régler la question. Et c’est là, que la Renaissance espère trouver son compte en cas de condamnation définitive de Hama Amadou par la cour de Cassation. Ce dernier, vient de saisir la Haute cour de justice de la CEDEAO. Son avocat Me François Serres parle de «condamnation pour un crime inexistant en droit sous fond de pressions de l’exécutif sur les tribunaux et de l’absence de recours devant des juridictions indépendantes».

Le parti au pouvoir PNDS-Tarayya ne baisse donc pas les bras dans sa quête d’une disqualification électorale du chef de file de l’opposition Hama Amadou. Après donc le second et dernier mandat constitutionnel du président Issoufou, le parti rose voudrait nettoyer le chemin pour son prochain candidat. A quel prix ? Qu’importe, est-on tenté de croire. Comment peut-on espérer mettre hors course électorale le président du deuxième plus grand parti politique de l’échiquier national ? En tout cas, ça ne peut se faire que sur le dos de la stabilité politique. Les millions de militants, sympathisants et admirateurs de Hama Amadou pourront-ils croiser les bras et regarder leur champion mis hors course par le parti adverse ? Evidemment non. Et c’est vraisemblablement, l’équation qui  échappe aux barons du PNDSTarayya.

Si jusque-là, le président Hama arrive, de loin, à contenir la colère et les frustrations des militants de son parti pourra-t-il continuer à le réussir indéfiniment ? Ce sera bien difficile. L’on se rappelle qu’avant son évacuation sanitaire en mars 2016, avant de monter à bord de son avion médicalisé, Hama Amadou avait ordonné à ses militants «je ne veux pas de troubles le 20 mars», date de la présidentielle deuxième tour. Une instruction suivie à la lettre. En sera-t-il demain si on lui empêchait d’être candidat aux élections de 2021 ? Aura-t-il, lui-même, la force politique de donner une telle consigne ? De la même façon que le président de la République a fini par comprendre qu’il ne pouvait pas régler la crise scolaire née des évènements du 10 avril par la force, lui et son entourage devront comprendre qu’ils ne pourront pas non plus garder éternellement le pouvoir d’Etat par la force et en dehors d’un jeu démocratique sain. Il faut aller à l’apaisement et commencer déjà à s’aménager une porte de sortie honorable au lieu d’attendre le pire. Le pouvoir appartient au peuple, il faut le laisser choisir ses dirigeants sinon on risque de se casser la figure en entrant droit dans le mur.
Amadou BELLO

29 avril 2017
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

 

Le Nigérien de la semaine


Anne Rachel Inne
 
 
 
 
 

Revue de Presse Labari

Idées et opinions

Société

Interview

Culture

Agadez : le Bianou, l’unité dans la ferveur

Le samedi 30 septembre 2017, Agadez a vibré aux sons, rythmes et danses de la fête de Bianou. Des moments de joie et de communion Une fête religieuseF... ...

In ’Gall : la grande fête annuelle des éleveurs nomades du Niger

L’édition 2017 de la Cure Salée s'ouvre aujourd’hui à In‘Gall. A l'’instar des années antérieures, ce sont des milliers d’éleveurs, venus d’horizons... ...

4ème édition du festival international de danse « Rue Dance Niger» : Promouvoir le patrimoine culturel à travers la danse

La 4ème édition du festival international de danse « Rue Dance Niger» a débuté hier après midi à Niamey. La cérémonie officielle d’ouverture de cette ... ...

Le festival de Kazan à l'heure du Niger : Projection du film Zin'naariyâ! de Rahmatou KEÏTA

Pour la première fois, un film Nigérien en compétition au Festival International du Cinéma Musulman de Kazan (Tatarstan - ... ...

Portrait : Amadou Edouard Lompo : Dramaturge, écrivain et scénariste nigérien

Conseiller pédagogique de français de son Etat, Amadou Edouard Lompo est un passionné de la littérature. Il termine son do... ...

Portrait/Mlle Fatouma Aiya Attahirou Akiné artiste plasticienne nigérienne : 23 ans et déjà grande artiste

« Aux âmes bien nées, la valeur n'atteint point le nombre d'années », dit-on à la jeune artiste plasticienne ni... ...

8èmes Jeux de la Francophonie à Abidjan : Concours de conte : la qualité de la prestation de notre compatriote Aminatou Yaou Alla reconnue par le publ…

Les cinq finalistes du concours de conte sont connus. Il s'agit des conteurs du Liban, du Congo Brazzaville, du Canada, de la Guinée et de la F... ...

"Les gens ne lisent plus au Niger"

Le constat est amer. Les gens ne lisent plus au Niger. Et là où le bât blesse est que même les scolaires ont perdu cette hab... ...

8èmes Jeux de la Francophonie, à Abidjan (Côte d’Ivoire) : Notre compatriote Razak René Joli remporte la Médaille d'or du concours de littérature

Le Niger vient de décrocher sa première médaille aux 8èmes jeux de la Francophonie qui battent leur plein depuis à ... ...

Politique

Actu africaine

L'Afrique doit doubler ses investissements dans les infrastructures

Le nouveau tramway construit par une entreprise chinoise à Addis Abada, en Ethiopie L'Afrique doit au moins doubler ses investissements dans les infra... ...

Les 4 leçons d’Aliko Dangote sur ce qui fait fonctionner l’Afrique

Présent au sommet africain du Financial Times le lundi 9 octobre dernier, le magnat nigérian a livré quelques enseignements sur la « méthode Dangote »... ...

30 ans après son assassinat : Sankara, le mythe qui défie le temps

Ce 15 octobre 2017, cela fera trente ans que le père de la révolution burkinabè, Thomas Sankara, a été assassiné. Sur le plan judiciaire, le dossier a... ...

La base chinoise inquiète le Pentagone

Les responsables militaires américains ne cachent pas leur inquiétude suite au lancement effective de la base militaire chinoise à Djibouti. Une prése... ...

« L’Afrique peut devenir l’usine du monde à l’horizon 2050 »

Pour Mihoub Mezouaghi de l’AFD, l’industrialisation du continent est une priorité. La Chine, les énergies renouvelables et les technologies pourraient... ...

Sénégal: tournée du Fatah pour contrer l'influence d'Israël en Afrique

Pour essayer de contrer la volonté d'Israël de développer ses relations avec l'Afrique, le Fatah, le mouvement de libération de la Palestine du présid... ...

Comment développer l'entrepreneuriat et l'industrialisation en Afrique

Le 17e Forum économique international sur l’Afrique organisé par l’OCDE s’est tenu la semaine dernière à Paris. Une rencontre de débats d’idées et d... ...

L'Afrique , prochain eldorado de la croissance mondiale !

L’Afrique est sans aucun doute le prochain territoire de croissance mondiale et de développement des entreprises ! Forte de cette conviction, la d... ...

Migrants en Algérie : "on est face à une xénophobie d’État"

L’Algérie est un pays de transit pour beaucoup de migrants désireux de rejoindre l’Europe. La plupart de ces exilés subsahariens entrent par le sud du... ...