Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Les nouvelles du Pays


  • Niger : Ce 25 mai marque les deux mois de détention de 26 activistes et membres de la société civile

    Niger : Ce 25 mai marque les deux mois de détention de 26 activistes et membres de la société civile

Mahamadou-Issoufou-Hama-AmadouDepuis août 2013, date du départ de son parti le MODEN FA Lumana africa de la MRN, mouvance présidentielle, le rouleau compresseur s’est déroulé sur les traces de Hama Amadou. L’affaire dite des bébés stigmatisés a vu le jour. L’homme est traîné dans la boue, sa famille avec. Il finit par subir une privation préventive de liberté pendant quatre mois. Occasion saisie par le président de la République, chef de l’Etat, magistrat suprême Issoufou Mahamadou pour se faire réélire. Le premier objectif – un second mandat – est atteint. L’ultime objectif – assassiner la carrière politique de Hama Amadou – est enclenché. Un procès de quelques heures aura suffi à le condamner à un (1) an de prison ferme, en l’absence de ses avocats. Là encore, le juge d’Appel ne pousse pas le bouchon. Il n’évoque pas la privation des droits civils et politiques du leader de Lumana dans sa décision. Les regards se tournent alors vers le Code électoral qui devait régler la question. Et c’est là, que la Renaissance espère trouver son compte en cas de condamnation définitive de Hama Amadou par la cour de Cassation. Ce dernier, vient de saisir la Haute cour de justice de la CEDEAO. Son avocat Me François Serres parle de «condamnation pour un crime inexistant en droit sous fond de pressions de l’exécutif sur les tribunaux et de l’absence de recours devant des juridictions indépendantes».

Le parti au pouvoir PNDS-Tarayya ne baisse donc pas les bras dans sa quête d’une disqualification électorale du chef de file de l’opposition Hama Amadou. Après donc le second et dernier mandat constitutionnel du président Issoufou, le parti rose voudrait nettoyer le chemin pour son prochain candidat. A quel prix ? Qu’importe, est-on tenté de croire. Comment peut-on espérer mettre hors course électorale le président du deuxième plus grand parti politique de l’échiquier national ? En tout cas, ça ne peut se faire que sur le dos de la stabilité politique. Les millions de militants, sympathisants et admirateurs de Hama Amadou pourront-ils croiser les bras et regarder leur champion mis hors course par le parti adverse ? Evidemment non. Et c’est vraisemblablement, l’équation qui  échappe aux barons du PNDSTarayya.

Si jusque-là, le président Hama arrive, de loin, à contenir la colère et les frustrations des militants de son parti pourra-t-il continuer à le réussir indéfiniment ? Ce sera bien difficile. L’on se rappelle qu’avant son évacuation sanitaire en mars 2016, avant de monter à bord de son avion médicalisé, Hama Amadou avait ordonné à ses militants «je ne veux pas de troubles le 20 mars», date de la présidentielle deuxième tour. Une instruction suivie à la lettre. En sera-t-il demain si on lui empêchait d’être candidat aux élections de 2021 ? Aura-t-il, lui-même, la force politique de donner une telle consigne ? De la même façon que le président de la République a fini par comprendre qu’il ne pouvait pas régler la crise scolaire née des évènements du 10 avril par la force, lui et son entourage devront comprendre qu’ils ne pourront pas non plus garder éternellement le pouvoir d’Etat par la force et en dehors d’un jeu démocratique sain. Il faut aller à l’apaisement et commencer déjà à s’aménager une porte de sortie honorable au lieu d’attendre le pire. Le pouvoir appartient au peuple, il faut le laisser choisir ses dirigeants sinon on risque de se casser la figure en entrant droit dans le mur.
Amadou BELLO

29 avril 2017
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

 

Revue de Presse Labari

Idées et opinions

Société

Interview

Culture

Numériser les anciens chants traditionnels pour sauvegarder le patrimoine culturel

Le Niger, vaste pays du Sahel, est composé de plusieurs groupes ethnolinguistiques ayant chacun hérité d’un important capital culturel. Chaque groupe ... ...

Musique - Retour sur scène de Safiath, la voix d’or de la chanson nigérienne

 Dix ans de carrière musicale dont huit passés au sein du groupe KAIDAN GASKIYA ; une nouvelle carrière solo ; plusieurs mois de travail en couli... ...

Niger: le grand griot zarma, Djilbo Badjé, s'est éteint à près de 80 ans

Djibo Badjé, dit Dialba, était le plus grand griot historien zarma encore vivant, il s'est éteint à près de 80 ans. © © Gustave DeghilageIl était la ... ...

Rahmatou Keïta Visiteur Illustre du « Centro de Saberes Africanos, Americanos Y Caribeños » Au Venezuela

Rahmatou Keïta - dont les festivals ne tarissent pas d’éloges sur son nouveau film Zin’naariyâ ! - est nommée « Visiteur Illustre » d... ...

Port du turban : Signe de matérialisation de la culture nomade

Image d'illustrationDans les sociétés africaines, particulièrement au Niger, l’identité culturelle est fondamentale. Les accoutrements, les parures so... ...

Niger : lancement de la 25ème édition de la fête nationale de l'artisanat à Niamey

Image d'illustration Les festivités de la 25ème édition de la fête nationale de l'artisanat ont été officiellement lancées dimanche au Village Artisan... ...

Au plus loin dans le noir : Quand un acteur porte un film par son talent

Une des dernières réalisations du désormais vétéran du cinéma nigérien, le film Au plus loin dans le noir constitue avec La quatrième nuit noir, les t... ...

Vient de paraître! Itinéraire d’un combat ! Décryptage des dossiers brûlants au Niger : par Moustapha KADI OUMANI

Préface d’Albert Michel WRIGHT Dans cet ouvrage, l’auteur met en évidence des questions d’actualité sur le Niger. Il nous invite à lire les événements... ...

Vient de paraître! Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger - Par Abdourahamane Oumarou LY

Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger C’est une évidence de dire que la démocratie en Afrique est en panne. D... ...

Politique

Actu africaine

Des migrants africains secourus au large des côtes du Brésil

Vingt-cinq migrants africains ont été secourus, le week-end dernier, par des pêcheurs au large des côtes du Brésil. Ces Sénégalais, Guinéens, Nigérian... ...

L’Afrique par l’éducation : Par Dr Farmo Moumouni

Pendant plusieurs siècles, l’Africain été soumis à l’action de forces étrangères. Il n’est pas sorti indemne de ces rencontres. Cela est hors de toute... ...

L’Asie, nouvelle terre de financement des entreprises en Afrique

Citée par « Jeune Afrique », l’économiste zambienne et auteure du livre Dead Aid, Dambisa Moyo déclare : « Les pays africains ont besoi... ...

L’Afrique de l’Ouest détient le tiers des réserves de pétrole et de gaz du continent

L'Afrique de l'Ouest détient le tiers des réserves de pétrole et de gaz naturel du continent, a annoncé lundi 7 mai à Abidjan le commissaire Énergies ... ...

«L’Afrique subit une pollution pétrolière provoquée et entretenue par les multinationales»

M. Mahaman Louan Gaya, secrétaire général de l'Organisation des Producteurs de Pétrole AfricainsLa pollution aux hydrocarbures est endémique sur le Co... ...

Les 30 Jeunes Entrepreneurs Africains les plus prometteurs en 2018

Les jeunes entrepreneurs africains ne cessent de faire bouger les choses. Ils prennent plus de risques que jamais et montent des entreprises phénoména... ...

Fin du forum Mo Ibrahim pour une meilleure gouvernance en Afrique

Ce forum, qui a pris fin à Kigali dimanche, veut encourager les bonnes pratiques en politique. Vendredi soir Ellen Johnson Sirleaf a reçu le prix de l... ...

Au Sénégal, quand la diaspora revient

L'Afrique n'est pas qu'un continent que l'on veut quitter à tout prix à bord d'une embarcation de fortune. C'est aussi une terre où l'on revient s'ins... ...

Industrie textile : l’Afrique s’organise pour barrer la route aux friperies

Les vêtements de seconde main occupent une place importante sur le marché du continent. Pour nombre d’analystes, ce phénomène serait la com... ...