Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Les nouvelles du Pays


  • Niger : Ce 25 mai marque les deux mois de détention de 26 activistes et membres de la société civile

    Niger : Ce 25 mai marque les deux mois de détention de 26 activistes et membres de la société civile

La Haute Autorité Nigérienne à l'Energie Atomique (HANEA) avec la contribution de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) a organisé hier matin, à Niamey, un atelier régional sur les bonnes pratiques internationales pour l'évaluation et la déclaration des ressources d'uranium. C’est le ministre des Mines, M. Hassane Barazé Moussa qui a présidé l’ouverture des travaux de cet atelier, qui, fait partie des activités du projet régional RAF2011. La cérémonie d’ouverture des travaux s’est déroulée en présence des membres du gouvernement, de la Directrice de Cabinet adjointe du Président de la République, des représentants de l’AIEA et ceux de l'Agence pour l'Energie Nucléaire de l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), et d’autres acteurs intervenant dans le domaine nucléaire.

A l’ouverture de la rencontre, le Ministre des Mines a rappelé que le regain d'intérêt pour l'énergie nucléaire a créé de nouvelles opportunités pour  la  majorité  des pays  africains qui ont des ressources en uranium. M. Hassane Barazé Moussa d’ajouter que des activités de recherches uranifères sont entreprises dans beaucoup de ces  pays, tandis d'autres comme l'Afrique du Sud, la Namibie et le Niger ont connu plusieurs années d'expérience en matière d'exploitation d'uranium tout en s'acheminant vers la réhabilitation des sites comme au Gabon. Toutefois, a-t-il reconnu, bon nombre de ces pays font face aux défis majeurs liés à ces activités dont entre autres l’insuffisance de cadres législatifs appropriés pour réglementer les activités d'exploration, d'exploitation et de réhabilitation des sites uranifères et l'insuffisance de ressources humaines qualifiées nécessaires pour surveiller efficacement les activités des sociétés minières.

C'est pour face à cette situation que « nos pays ont approché l'Agence pour une assistance portant sur l'ensemble du cycle de vie de l'uranium-exploration, exploitation minière et traitement », a-t-il ajouté, avant de se réjouir que les démarches ont permis d'avoir l'assistance de l'AIEA dans l'élaboration de réglementations appropriées en vue de protéger la santé et la sécurité des travailleurs, du public et de l'environnement et d’améliorer la gestion durable de nos ressources.

«Reconnaissant que les ressources sont limitées, les Etats membres ont également développé des propositions pour la coopération régionale, par exemple en partageant les connaissances, les expériences et les bonnes pratiques entre elles, en réduisant les risques et en augmentant, de manière significative, les chances d'atteindre des résultats satisfaisants », a précisé le ministre des Mines. M. Hassane Barazé Moussa d’ajouter que c’est pour répondre à ces attentes qu'a été élaboré avec l'AIEA le projet régional "RAF2011 : Assistance pour le développement durable des ressources en uranium" dont l'objectif est d'assurer un développement équilibré des ressources en uranium en Afrique en appliquant les bonnes pratiques dans le cycle de production d'uranium, allant de l'exploration à la fermeture des sites, ce qui contribuera au développement socio-économique de la région.

Pour sa part, la Directrice de Cabinet Adjointe du Président de la République a indiqué que cet atelier est un des résultats de la campagne menée par la HANEA, pour que notre pays puisse retrouver sa position naturelle en Afrique, mais aussi pour accélérer le développement des ressources humaines nationales dans le domaine nucléaire, dans le cadre de la stratégie recommandée par le comité technique  et scientifique consultatif (CTSC). « Cela témoigne si besoin est, de la vitalité de la coopération entre notre pays et l'Agence » a estimé Mme Ousseini Hadizatou Yacouba , tout en remerciant l'AIEA pour les appuis multiformes qu'elle ne cesse d'apporter à notre pays, sur toutes les questions liées au domaine nucléaire. Pour elle, l’importance de cet atelier pour nos pays, réside dans le fait que les bonnes pratiques en matière  d'évaluation  et  de  déclaration  des  ressources uranifères, sont indispensables pour mieux planifier nos activités de production, et anticiper les besoins, aussi bien quantitatifs que qualitatifs, nécessaires pour satisfaire la demande des industries nucléaires dans le monde.

La directrice de cabinet    adjointe du Président de la République a souligné que l’engagement des plus   hautes autorités nigériennes à utiliser les applications pacifiques de l'atome pour le développement économique et social de notre pays, a mené à la création de la HANEA, qui depuis son installation, n'a ménagé aucun effort en vue de sa matérialisation. « L'énergie est la clé de tout développement, et l'énergie nucléaire dont le cycle du combustible a comme premier maillon l'uranium, est à cette date, la forme d'énergie connue qui émet le moins de gaz à effet de serre (6ES), la plus économique, et dont les ressources sont suffisantes pour répondre aux besoins énergétiques nécessaires pour le développement de nos nations », a-elle assuré. Précisant que c'est avec la plus grande clairvoyance que les plus Hautes Autorités du Niger ont opté pour l'introduction de l'électronucléaire dans le bouquet énergétique national et régional.

Mamane Abdoulaye (ONEP)

25 avril 2017
Source : http://lesahel.org/

Revue de Presse Labari

Idées et opinions

Société

Interview

Culture

Numériser les anciens chants traditionnels pour sauvegarder le patrimoine culturel

Le Niger, vaste pays du Sahel, est composé de plusieurs groupes ethnolinguistiques ayant chacun hérité d’un important capital culturel. Chaque groupe ... ...

Musique - Retour sur scène de Safiath, la voix d’or de la chanson nigérienne

 Dix ans de carrière musicale dont huit passés au sein du groupe KAIDAN GASKIYA ; une nouvelle carrière solo ; plusieurs mois de travail en couli... ...

Niger: le grand griot zarma, Djilbo Badjé, s'est éteint à près de 80 ans

Djibo Badjé, dit Dialba, était le plus grand griot historien zarma encore vivant, il s'est éteint à près de 80 ans. © © Gustave DeghilageIl était la ... ...

Rahmatou Keïta Visiteur Illustre du « Centro de Saberes Africanos, Americanos Y Caribeños » Au Venezuela

Rahmatou Keïta - dont les festivals ne tarissent pas d’éloges sur son nouveau film Zin’naariyâ ! - est nommée « Visiteur Illustre » d... ...

Port du turban : Signe de matérialisation de la culture nomade

Image d'illustrationDans les sociétés africaines, particulièrement au Niger, l’identité culturelle est fondamentale. Les accoutrements, les parures so... ...

Niger : lancement de la 25ème édition de la fête nationale de l'artisanat à Niamey

Image d'illustration Les festivités de la 25ème édition de la fête nationale de l'artisanat ont été officiellement lancées dimanche au Village Artisan... ...

Au plus loin dans le noir : Quand un acteur porte un film par son talent

Une des dernières réalisations du désormais vétéran du cinéma nigérien, le film Au plus loin dans le noir constitue avec La quatrième nuit noir, les t... ...

Vient de paraître! Itinéraire d’un combat ! Décryptage des dossiers brûlants au Niger : par Moustapha KADI OUMANI

Préface d’Albert Michel WRIGHT Dans cet ouvrage, l’auteur met en évidence des questions d’actualité sur le Niger. Il nous invite à lire les événements... ...

Vient de paraître! Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger - Par Abdourahamane Oumarou LY

Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger C’est une évidence de dire que la démocratie en Afrique est en panne. D... ...

Politique

Actu africaine

Des migrants africains secourus au large des côtes du Brésil

Vingt-cinq migrants africains ont été secourus, le week-end dernier, par des pêcheurs au large des côtes du Brésil. Ces Sénégalais, Guinéens, Nigérian... ...

L’Afrique par l’éducation : Par Dr Farmo Moumouni

Pendant plusieurs siècles, l’Africain été soumis à l’action de forces étrangères. Il n’est pas sorti indemne de ces rencontres. Cela est hors de toute... ...

L’Asie, nouvelle terre de financement des entreprises en Afrique

Citée par « Jeune Afrique », l’économiste zambienne et auteure du livre Dead Aid, Dambisa Moyo déclare : « Les pays africains ont besoi... ...

L’Afrique de l’Ouest détient le tiers des réserves de pétrole et de gaz du continent

L'Afrique de l'Ouest détient le tiers des réserves de pétrole et de gaz naturel du continent, a annoncé lundi 7 mai à Abidjan le commissaire Énergies ... ...

«L’Afrique subit une pollution pétrolière provoquée et entretenue par les multinationales»

M. Mahaman Louan Gaya, secrétaire général de l'Organisation des Producteurs de Pétrole AfricainsLa pollution aux hydrocarbures est endémique sur le Co... ...

Les 30 Jeunes Entrepreneurs Africains les plus prometteurs en 2018

Les jeunes entrepreneurs africains ne cessent de faire bouger les choses. Ils prennent plus de risques que jamais et montent des entreprises phénoména... ...

Fin du forum Mo Ibrahim pour une meilleure gouvernance en Afrique

Ce forum, qui a pris fin à Kigali dimanche, veut encourager les bonnes pratiques en politique. Vendredi soir Ellen Johnson Sirleaf a reçu le prix de l... ...

Au Sénégal, quand la diaspora revient

L'Afrique n'est pas qu'un continent que l'on veut quitter à tout prix à bord d'une embarcation de fortune. C'est aussi une terre où l'on revient s'ins... ...

Industrie textile : l’Afrique s’organise pour barrer la route aux friperies

Les vêtements de seconde main occupent une place importante sur le marché du continent. Pour nombre d’analystes, ce phénomène serait la com... ...