Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Les nouvelles du Pays


  • Communiqué du conseil des ministres du vendredi 20 avril 2018

    Communiqué du conseil des ministres du vendredi 20 avril 2018

Kassoum Moctar Declaration MRNComme il fallait s’y attendre, les partis membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont aussi pondu une déclaration par rapport aux tristes évènements survenus à l’Université Abdou Moumouni de Niamey le lundi 10 avril dernier. Tout comme l’a fait le gouvernement, les partis de la mouvance présidentielle ont tenté de banaliser les circonstances de la mort de l’étudiant Malah Kelloumi Bagalé et de démontrer que leur régime a tellement fait pour l’école que les mouvements des scolaires n’ont pas leur raison d’être.

Lue par l’actuel ministre de la jeune et des sports Kassoum Moctar, qui fut pourtant un militant actif de l’Union des scolaires nigériens (USN), la déclaration des partis de la mouvance présidentielle n’a eu pour seul mérite que de déplorer la mort de l’étudiant Malah Kelloumi Bagalé. Et même à ce niveau, les auteurs de la déclaration n’ont pas eu la moindre prudence de dire attendre les résultats de l’enquête pour en savoir les circonstances exactes. Ils ont repris à leur compte la très peu convaincante version du gouvernement selon laquelle l’étudiant serait mort à la suite d’une chute.

Pour le reste, la déclaration lue par le ministre Kassoum Moctar n’a consisté à faire un procès aux étudiants – à qui il est reproché de n’avoir pas respecté les règles régissant les manifestations – et à égrener tout ce que le régime de la Renaissance aurait fait à l’école nigérienne et qu’aucun autre régime n’ait réussi à faire auparavant. On comprend bien que les partis de la MRN soient dans leur rôle de défendre leur régime. Mais dans une situation de crise comme celle qui prévalu le 10 avril, le bon sens veut que les gens aillent au-delà des considérations politiciennes pour apprécier les faits à leur juste valeur. Comment des structures politiques, au sein desquels militent des Nigériens de toutes les catégories, peuvent-elles banaliser les violences exercées sur la communauté universitaire au sein de laquelle Dieu sait qu’elles comptent beaucoup de militants et d’adhérents ? Comment des partis politiques responsables peuvent-ils, pour le seul souci de soutenir leur régime, banaliser la mort d’un jeune étudiant dont des membres de la famille ont peut-être même parcouru des kilomètres pour aller voter en faveur de leurs candidats ? Tout comme celles du ministre de l’enseignement supérieur Mohamed Ben Omar et de son collègue de la défense Kalla Moutari, assurant l’intérim de son collègue de l’Intérieur aux moments des faits, la sortie des partis de la MRN a choqué de nombreux Nigériens. Et nul doute qu’en prenant sur lui la responsabilité de lire la déclaration, le jeune ministre Kassoum Moctar a terni une bonne partie de son image auprès la jeunesse nigérienne en général et des scolaires en particulier.  

Dan Lamso

19 avril 2017
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Idées et opinions

Société

Interview

Culture

Rahmatou Keïta Visiteur Illustre du « Centro de Saberes Africanos, Americanos Y Caribeños » Au Venezuela

Rahmatou Keïta - dont les festivals ne tarissent pas d’éloges sur son nouveau film Zin’naariyâ ! - est nommée « Visiteur Illustre » d... ...

Port du turban : Signe de matérialisation de la culture nomade

Image d'illustrationDans les sociétés africaines, particulièrement au Niger, l’identité culturelle est fondamentale. Les accoutrements, les parures so... ...

Niger : lancement de la 25ème édition de la fête nationale de l'artisanat à Niamey

Image d'illustration Les festivités de la 25ème édition de la fête nationale de l'artisanat ont été officiellement lancées dimanche au Village Artisan... ...

Au plus loin dans le noir : Quand un acteur porte un film par son talent

Une des dernières réalisations du désormais vétéran du cinéma nigérien, le film Au plus loin dans le noir constitue avec La quatrième nuit noir, les t... ...

Vient de paraître! Itinéraire d’un combat ! Décryptage des dossiers brûlants au Niger : par Moustapha KADI OUMANI

Préface d’Albert Michel WRIGHT Dans cet ouvrage, l’auteur met en évidence des questions d’actualité sur le Niger. Il nous invite à lire les événements... ...

Vient de paraître! Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger - Par Abdourahamane Oumarou LY

Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger C’est une évidence de dire que la démocratie en Afrique est en panne. D... ...

Palmarès de la 2ème édition Toukountchi Festival de Cinéma du Niger ( TFCN) 2017

Catégorie fiction et Série télévisuelle : ( Jury: Président Harouna Niandou, Président de l'association des Cinéastes du Niger , ancien ministre, et p... ...

La réalisatrice nigérienne Rahmatou Keïta est marraine de Toukountchi Festival de Cinéma du Niger 2017, Niamey

La réalisatrice nigérienne Rahmatou Keïta, marraine 2017Placée sous le haut patronage de Monsieur Assoumana Malam Issa, ministre de la Renaissance Cul... ...

Zinder : Inauguration du nouveau CCFN, par le président Issoufou Mahamadou

Image d'illustration Tout le monde a en mémoire les tristes événements qui se sont déroulé dans notre pays, consécutivement à l’affaire Charlie Heb... ...

Politique

Actu africaine

Un pays d’Afrique change de nom : Le Swaziland s'appelle désormais eSwatini

Le roi du Swaziland, dernier monarque absolu d'Afrique, a annoncé que son pays changeait de nom pour s'appeler «eSwatini», une décision rendue publiqu... ...

La sécurité en Afrique : Sécuriser le Sahel, l'engagement des pays Africains

Maman S. Sidikou, Secrétaire permanent du G-5 SahelLa signature de l'Accord sur la Zone le Libre-Échange Continentale (ZLEC), a suscité de grands espo... ...

Cette Afrique qui avance

M. Abiy Ahmed Ali, le nouveau Premier ministre éthiopien En l'espace de quelques jours, deux événements ont témoigné de réelles avancées démocratiques... ...

L’Afrique : Un continent en pleine révolution digitale

L'Afrique comptera 1,6 milliards de personnes en 2030 | ©Getty Images Continent des millennials, très urbanisé, disposant d’une classe moyenne émer... ...

Innovation : l'agritech pour bouleverser l'agriculture africaine

Au moins 65 % de la population active d'Afrique travaille dans l'agriculture, un chiffre qui fait du secteur une composante indissociable des éco... ...

Investissements en Afrique : Le top 10 des destinations les plus attrayantes en 2018

L’édition 2018 de l’Africa Investment Index -le classement des pays africains selon leur attractivité pour les investissements- vient de paraître. Le ... ...

L’Afrique veut accélérer sa croissance

La Banque africaine de développement, dont la Suisse est actionnaire, lance une augmentation de son capital. Selon son vice-président Charle... ...

Pour l'Afrique, la reprise économique est là, selon la Banque mondiale

La ville de Lagos (Nigeria)Le choc a été violent.  La chute des prix des matières premières, en 2014, a non seulement marqué la fin du super-cycl... ...

Pourquoi le Nigeria suspend sa participation à la signature du traité de ZLEC ?

Le Nigeria a brillé par son absence au sommet de signature du traité de la Zone de Libre-Echange Continentale (ZLEC) tenu à Kigali, la capitale rwanda... ...