Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Les nouvelles du Pays


  • Communiqué du Conseil des ministres du vendredi 16 février 2018

    Communiqué du Conseil des ministres du vendredi 16 février 2018


Vernissage du livre


Kassoum Moctar Declaration MRNComme il fallait s’y attendre, les partis membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont aussi pondu une déclaration par rapport aux tristes évènements survenus à l’Université Abdou Moumouni de Niamey le lundi 10 avril dernier. Tout comme l’a fait le gouvernement, les partis de la mouvance présidentielle ont tenté de banaliser les circonstances de la mort de l’étudiant Malah Kelloumi Bagalé et de démontrer que leur régime a tellement fait pour l’école que les mouvements des scolaires n’ont pas leur raison d’être.

Lue par l’actuel ministre de la jeune et des sports Kassoum Moctar, qui fut pourtant un militant actif de l’Union des scolaires nigériens (USN), la déclaration des partis de la mouvance présidentielle n’a eu pour seul mérite que de déplorer la mort de l’étudiant Malah Kelloumi Bagalé. Et même à ce niveau, les auteurs de la déclaration n’ont pas eu la moindre prudence de dire attendre les résultats de l’enquête pour en savoir les circonstances exactes. Ils ont repris à leur compte la très peu convaincante version du gouvernement selon laquelle l’étudiant serait mort à la suite d’une chute.

Pour le reste, la déclaration lue par le ministre Kassoum Moctar n’a consisté à faire un procès aux étudiants – à qui il est reproché de n’avoir pas respecté les règles régissant les manifestations – et à égrener tout ce que le régime de la Renaissance aurait fait à l’école nigérienne et qu’aucun autre régime n’ait réussi à faire auparavant. On comprend bien que les partis de la MRN soient dans leur rôle de défendre leur régime. Mais dans une situation de crise comme celle qui prévalu le 10 avril, le bon sens veut que les gens aillent au-delà des considérations politiciennes pour apprécier les faits à leur juste valeur. Comment des structures politiques, au sein desquels militent des Nigériens de toutes les catégories, peuvent-elles banaliser les violences exercées sur la communauté universitaire au sein de laquelle Dieu sait qu’elles comptent beaucoup de militants et d’adhérents ? Comment des partis politiques responsables peuvent-ils, pour le seul souci de soutenir leur régime, banaliser la mort d’un jeune étudiant dont des membres de la famille ont peut-être même parcouru des kilomètres pour aller voter en faveur de leurs candidats ? Tout comme celles du ministre de l’enseignement supérieur Mohamed Ben Omar et de son collègue de la défense Kalla Moutari, assurant l’intérim de son collègue de l’Intérieur aux moments des faits, la sortie des partis de la MRN a choqué de nombreux Nigériens. Et nul doute qu’en prenant sur lui la responsabilité de lire la déclaration, le jeune ministre Kassoum Moctar a terni une bonne partie de son image auprès la jeunesse nigérienne en général et des scolaires en particulier.  

Dan Lamso

19 avril 2017
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Société

Interview

Culture

Elhadji Magori Sani nommé directeur du Centre national de la Cinématographie du Niger (CNCN)

Au titre du ministère de la Renaissance culturelle, des arts et de la modernisation sociale, Monsieur Elhadji Magori Sani, réalisateur et producteur, ... ...

Au plus loin dans le noir : Quand un acteur porte un film par son talent

Une des dernières réalisations du désormais vétéran du cinéma nigérien, le film Au plus loin dans le noir constitue avec La quatrième nuit noir, les t... ...

Vient de paraître! Itinéraire d’un combat ! Décryptage des dossiers brûlants au Niger : par Moustapha KADI OUMANI

Préface d’Albert Michel WRIGHT Dans cet ouvrage, l’auteur met en évidence des questions d’actualité sur le Niger. Il nous invite à lire les événements... ...

Vient de paraître! Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger - Par Abdourahamane Oumarou LY

Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger C’est une évidence de dire que la démocratie en Afrique est en panne. D... ...

Palmarès de la 2ème édition Toukountchi Festival de Cinéma du Niger ( TFCN) 2017

Catégorie fiction et Série télévisuelle : ( Jury: Président Harouna Niandou, Président de l'association des Cinéastes du Niger , ancien ministre, et p... ...

La réalisatrice nigérienne Rahmatou Keïta est marraine de Toukountchi Festival de Cinéma du Niger 2017, Niamey

La réalisatrice nigérienne Rahmatou Keïta, marraine 2017Placée sous le haut patronage de Monsieur Assoumana Malam Issa, ministre de la Renaissance Cul... ...

Zinder : Inauguration du nouveau CCFN, par le président Issoufou Mahamadou

Image d'illustration Tout le monde a en mémoire les tristes événements qui se sont déroulé dans notre pays, consécutivement à l’affaire Charlie Heb... ...

Préparatifs du 18 décembre Tahoua Sakola : Maradi a choisi ses ambassadeurs dans le domaine de la culture

Après la tenue des éliminatoires communales et départementales, les représentants des huit départements de la région et ceux de la commune de Maradi d... ...

Conférence de presse, en prélude au concert de MALI YARO

YOUNBAN c’est le nom du prochain album de l’artiste MALI YARO qui sera vernis le 9 décembre prochain au palais des congres de Niamey. En prélude à ce ... ...

Politique

Actu africaine

« La manne de la diaspora africaine peut être davantage investie dans les entreprises du continent »

Transformer les transferts de fonds en capitaux structurés dynamiserait la création de richesses et d’emplois sur le continent, expliquent trois exper... ...

Le Nigeria lance la construction du plus grand port d'Afrique

Les travaux du plus grand port en eau profonde du continent (plus de 16,5 mètres) viennent d'être lancés. Ce hub maritime construit sur 90 hectares se... ...

L'explosion démographie de l'Afrique : "Une fatalité et un défi" pour l'Europe

Pour l'universitaire Stephen Smith, invité mercredi d'Europe 1, l'aide au développement en Afrique est devenue un levier pour l’émigration vers l... ...

Business - Baba Danpullo : « Ceux qui restent en Afrique gagneront »

Jusqu'en 2015, Baba Ahmadou Danpullo, dit « Baba Danpullo » (fils de Peul), 68 ans, était inconnu. Et il adorait ça. Ce milliardaire à la tê... ...

Israël menace d'expulser des Africains

Les autorités israéliennes ont commencé dimanche à distribuer des lettres à des milliers de migrants africains en situation irrégulière. Dans ces lett... ...

Discours mémorable du président du Ghana à Dakar lors de la conférence sur l'Éducation en Afrique (Vidéo)

Un discours qui tranche avec le discours habituel de partenariat et d'aides sans aucun résultat. Nana Akufo-Addo dit {xtypo_quote}"...nous avons la po... ...

Conférence de Dakar sur l'Education : 2,3 milliards de dollars mobilisés

Une enveloppe de 2,3 milliards de dollars a été mobilisée lors de la 3ème conférence du Partenariat Mondial pour l'Education ( PAM), tenue jeudi et ve... ...

Repenser la démocratie en Afrique (1&2) : Par Moumouni Farmo

À vous qui ne dédaignez pas la lecture, voici l’ouverture de la réflexion que je mène depuis quelques jours sur la démocratie en Afrique 1. La voix... ...

Paul Kagamé prend la présidence de l'Union africaine

Le président rwandais, Paul Kagamé, a pris, dimanche à Addis-Abeba, la présidence de l’Union africaine (UA) lors des travaux de la 30ème session ordin... ...