Les nouvelles du Pays


  • Communiqué du Conseil des ministres du lundi14 août 2017

    Communiqué du Conseil des ministres du lundi14 août 2017

affrontements etudiants forces de l ordre 10 avril 2017Trop c’est trop, tels sont les mots du PNDS Tarraya dans une récente déclaration. L’objectif étant de signifier à toutes les voix dissidentes de faire attention. Les évènement de ce 10 avril n’entre-t-il pas dans ce cadre ? C’est un drame qui vient de se dérouler, ce malheureux lundi 10 avril 2017, au lendemain de la commémoration de l’Assassinat du Président Baré. Suite à l’expiration d’un ultimatum lancé au gouvernement il y a quelques jours, suivi d’une déclaration de presse rappelant son exigence de la prise en compte de sa plateforme revendicative, l’USN, Union des scolaires nigériens, a voulu manifester sa colère face à la nonchalance du gouvernement dans le payement des bourses, l’aide sociale et les allocations, entre autres. Mais très vite, les forces de l’ordre ont envahi les rues et écoles pour tenter de disperser les scolaires. La violence policière a été sans commune mesure. Pas de bilan officiel 24 heures après les évènements, mais l’on semble faire l’unanimité sur au moins un (1) étudiant tué. Information qui n’est pas encore confirmée par le gouvernement. Et du côté de l’USN, l’on dit ne pas encore connaître le nombre exact de mort. L’heure est, donc, au comptage des blessés et des éventuels morts. Sur les réseaux sociaux, des images suivies de communiqués de personnes portées disparues circulent. Pour l’instant, nul ne peut dire s’il s’agit de disparitions proprement dites ou de simples cachotteries.

Le gouvernement, visiblement, ne veut pas communiquer sur la situation. En dehors du ministre des Enseignements supérieurs Mohamed Ben Omar qui s’est invité dans le 20h30 de télé-sahel, la télévision nationale, pour menacer les scolaires et justifier l’utilisation abusive de la violence contre les scolaires, en particulier, et les citoyens en général – puisque des bombes lacrymogènes ont été tiré dans le centre de santé intégré Dan Gao de même qu’un journaliste de Canal3 Niger a été agression dans l’exercice de son métier –le gouvernement demeure silencieux. Même RFI n’est pas parvenu à arracher une réaction aux membres du gouvernement concernés par les évènements. Mais une chose est sûre, que ce genre de drame arrive sous la Renaissance du président Issoufou n’est guère étonnant. L’on se rappelle que suite aux évènements Charlie-hebdo de 2015, le ministre de l’Intérieur de l’époque, Hassoumi Massoudou avait publiquement affirmé qu’ils (ndlr, leur régime) prenait entièrement la responsabilité des tirs à balles réelles sur des manifestants et la mort qui s’en est suivie.

Donc rien d’étonnant qu’un Ben Omar ne fasse preuve d’aucun remords après tant de scènes de violence et de désolation. Rien d’étonnant aussi que ceux qui sont à l’origine des bavures policières dorment sur leurs deux oreilles sans aucune crainte de répondre de leurs actes sous le ciel de la Renaissance.

La violence, est-ce la solution ?

L’année scolaire 2016-2017, c’est un secret de polichinelle, est compromise. Aucun maquillage ne pourra lui enlever ses allures de vieille femme. Le volume des cours sans perturbation ne dépasse guère 45 jours à en croire les syndicalistes. Quarante-cinq jours sur un programme de 9 mois, autant dire que c’est dérisoire. Pourtant, l’on est sûr que le gouvernement ne l’entendra pas de cette oreille. Déjà, le ministre des enseignements primaires Daouda Mamadou Marthé parle de programme exécuté à plus de 60% et espère atteindre les 80% d’ici à la fin de l’année. Entre lui, qui est dans son bureau climatisé avec tout le confort dû à son rang, et les enseignants qui sont perpétuellement en grève pour réclamer leur pitance appelée pécule, et qui sont dans la chaleur des salles de classes sans ventilateur, qui connaît les réalités profondes de l’école publique ?

Quoi qu’il en soit, l’année en cours ne sera pas « verte ». Qu’on s’arrange lui trouver une couleur, autre, que le blanc tant redouté, ne sera qu’une question d’artisanat intellectuel. Et les artistes, surtout en matière de peinture, excellent dans l’imaginaire. Mais dans les faits, ce sera et ça restera une année vidée de ses cours, disons, de sa substance, peu importe les résultats des examens de fin d’année qui répondent plus à un souci de statistiques qu’à déterminer le niveau réel des élèves.

Et maintenant, avec la tragédie de ce 10 avril 2017, loin d’apporter un tant soit peu l’apaisement si indispensable pour le sauvetage, ne serait-ce que, de façade de l’année, ça vient enfoncer davantage la situation. A un trimestre des grandes vacances et des examens de fin d’année, difficile d’exécuter le programme annuel dans les conditions actuelles.          

Ibrahim Amadou

13 avril 2017 
Source : Le Monde d'Aujourd'hui 

Le Nigérien de la semaine


Anne Rachel Inne
 
 
 
 
 

Revue de Presse Labari

Idées et opinions

Interview

Culture

8èmes Jeux de la Francophonie à Abidjan : Concours de conte : la qualité de la prestation de notre compatriote Aminatou Yaou Alla reconnue par le publ…

Les cinq finalistes du concours de conte sont connus. Il s'agit des conteurs du Liban, du Congo Brazzaville, du Canada, de la Guinée et de la F... ...

"Les gens ne lisent plus au Niger"

Le constat est amer. Les gens ne lisent plus au Niger. Et là où le bât blesse est que même les scolaires ont perdu cette hab... ...

8èmes Jeux de la Francophonie, à Abidjan (Côte d’Ivoire) : Notre compatriote Razak René Joli remporte la Médaille d'or du concours de littérature

Le Niger vient de décrocher sa première médaille aux 8èmes jeux de la Francophonie qui battent leur plein depuis à ... ...

Diffa : Des artistes en concert pour la paix

Pour soutenir la région de Diffa pour un retour de la paix, un collectif d’artistes est arrivé dans la région du soleil lev... ...

Mode et beauté : Quand les tresses traditionnelles remplacent les gros grains

Ces dernières années, les jeunes filles et femmes de Niamey optent plus pour les petites tresses traditionnelles sans mèches &agr... ...

Culture : Mlle Mariama Daouda : revaloriser la croix d’Agadez à travers la maroquinerie

Au Niger, le secteur de la mode regorge de talents, mais peine à prendre un envol véritable. C’est pourtant un monde riche et vari... ...

Le Goumbé Stars et le MDM Crew au festival Wassan’Africa en France

La 12e édition de Wassa'n Africa se déroulera du 7 au 9 juillet à Launac. Deux groupes nigériens vont participer à ... ...

Abdoul Moumouni Bakabé, cinéaste, réalisateur de films court et long métrages : Le jeune Bakabé sur les traces de son père

Il s'appelle Abdoul Moumouni M. Bakabé. Son premier contact avec le cinéma remonte à l'année 1994. Il avait 6 ans lorsqu'i... ...

Vient de paraître : La rationalisation de la dépense publique dans le nouveau droit des marchés publics du Niger et du Sénégal d'Adamou Issoufou

L’étude vise, à travers une approche pluridisciplinaire, à mettre en exergue les liens parfois occultés entre march&... ...

Politique

Actu africaine

Afrique : Pas de développement sans connectivité

Depuis maintenant quelques années, l'Afrique connaît un réel boom entrepreneurial. La génération Y innove, surprend... ...

Attaque terroriste à Ouagadougou: un deuil national de 72 heures décrété

Le décret dont APA a reçu copie précise que «le deuil national de 72 heures allant du lundi 14 août 2017 &agrav... ...

Afrique : La croissance économique suscite le retour au bercail des expatriés africains

On les appelle les “Repat”, une expression contractée du terme “repatrié”. De plus en plus, ces diplôm&eac... ...

Afrique  : Un projet de suppression des visas pour doper l’activité économique

Le projet de « Schengen africain » favoriserait les échanges commerciaux, l’investissement et le tourisme.Mais ... ...

Un milliard de citadins dans vingt ans : L’Afrique est-elle prête ?

L’Afrique en villes (1). Le continent s’urbanise à un rythme très rapide, sans suivre le chemin défriché par l... ...

Afrique/La révolution numérique est en marche : L’Afrique a raté la seconde révolution industrielle, elle n’a pas le droit de rater la troisième ?

Dès 2014, Alassane Ouattara, président de Côte d’Ivoire avait prévenu ses compatriotes : "L’Afrique a rat&eacut... ...

Les problèmes de l’Afrique ne sont pas d’ordre démographique !

Après la sortie du Président macron établissant un lien entre le boom démocratique en Afrique et les difficultés de... ...

Afrique du Sud: le livre sur la fin de vie de Mandela retiré des librairies

Un livre sur la fin de vie de Nelson Mandela a été retiré des librairies, suite à une intense polémique. Le livre i... ...

En Afrique, la qualité des politiques publiques recule selon la Banque mondiale

La Banque mondiale vient de publier un rapport dans lequel elle constate que pour 38 des 54 pays du continent, la qualité des politiques et des... ...