Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Les nouvelles du Pays


  • Communiqué du conseil des ministres du vendredi 20 avril 2018

    Communiqué du conseil des ministres du vendredi 20 avril 2018

Bazoum pnds Décidément, le président du PNDS-Tarayya – parti au pouvoir –prend un énorme plaisir à enfoncer son régime à chaque fois qu’il en a l’occasion. Bazoum Mohamed, le diplomate peu diplomatique ne manque aucune opportunité pour accentuer le désamour des Nigériens vis-à-vis du régime auquel il appartient.

On se rappelle, dans l’affaire du passeport attribué à un libyen, il avait affirmé avoir agi sur instruction du président de la République. Et ce dernier s’est vu obligé de tenter de légitimer/légaliser cet acte lors d’une conférence de presse. Puis, c’est le même Bazoum qui annonce que Hama Amadou ne peut échapper à une condamné dans l’affaire des bébés stigmatisés comme pour dire à l’opinion que c’est un sort déjà scellé et qu’aucune séparation des pouvoirs ne saurait l’y mettre à l’abri.

C’est encore Bazoum qui déclare qu’il y a, dans les rangs des Forces armés, des officiers « ethnicistes ». Des paroles que l’on pouvait attendre de n’importe qui sauf d’un dirigeant, ministre de la République de son état.

Le président du PNDS est également celui qui a déclaré que le fichier électoral sur la base duquel le président Issoufou s’est dit réélu est si mauvais qu’il ne peut servir à organiser des élections locales pourtant moins importantes que les présidentielles de 2016.

C’est aussi Bazoum qui dénote une arrogance extraordinaire vis-à-vis des enseignants auxquels il attribue un « statut juridique précaire » pour les défier.

Sur le même sujet, samedi, à l’Assemblée nationale, il a réitéré les mêmes menaces. Ce qui n’est pas de nature à favoriser l’apaisement nécessaire pour le sauvetage de l’année scolaire en cours.

Tout ceci, pousse, bien d’observateurs, y compris dans les rangs du parti rose, à se demander pour qui roule Bazoum Mohamed. Certains avancent l’idée que l’homme est certain de ne pas être le dauphin du Président Issoufou dans le cas où celui-ci ne voudra pas remplier pour un mandat de trop. Les tenants de cette hypothèse voudraient que le président du PNDS-Tarayya s’atèle à des actes de « sabotage » en vue des élections de 2021.

D’autres, en revanche, estiment qu’il n’en est rien, que le ministre Bazoum, comme le plus part de ses camarades politiques, ne maîtrise pas le langage diplomatique si nécessaire pour un gouvernant. Ce faisant, il dit des choses déplorables pour ensuite les regretter. Mais en fait, si tel est le cas, il devait au moins se corriger au fur et à mesure puis qu’après tout il est dans le gouvernement depuis plus de 6 ans maintenant. C’est presque le temps qu’il faut pour obtenir le doctorat en médecine et c’est plus que le Master dans n’importe quel domaine. Donc, s’il le voulait vraiment, il aurait appris à contrôler son langage et à ne pas affaiblir son camp avec un verbiage indigne de son rang.

Quoi qu’il en soit, Bazoum Mohamed n’a aucun intérêt apparent à œuvrer à la perte du régime du président Issoufou. Ils ont – oh combien – réussi à conquérir le pouvoir d’État ensemble, ils le gèrent ensemble et bien entendu, ils en partagent le bilan, bon ou mauvais. De même, le moment venu, ils auront à répondre, ensemble, des travers de leur régime. Aussi, les militants et sympathisants du parti au pouvoir commencent à douter sérieusement de la position véritable de leur leader : Bazoum Mohamed.

 Moussa Hassane

11 avril 2017 
Source : Canard en Furie

Idées et opinions

Société

Interview

Culture

Rahmatou Keïta Visiteur Illustre du « Centro de Saberes Africanos, Americanos Y Caribeños » Au Venezuela

Rahmatou Keïta - dont les festivals ne tarissent pas d’éloges sur son nouveau film Zin’naariyâ ! - est nommée « Visiteur Illustre » d... ...

Port du turban : Signe de matérialisation de la culture nomade

Image d'illustrationDans les sociétés africaines, particulièrement au Niger, l’identité culturelle est fondamentale. Les accoutrements, les parures so... ...

Niger : lancement de la 25ème édition de la fête nationale de l'artisanat à Niamey

Image d'illustration Les festivités de la 25ème édition de la fête nationale de l'artisanat ont été officiellement lancées dimanche au Village Artisan... ...

Au plus loin dans le noir : Quand un acteur porte un film par son talent

Une des dernières réalisations du désormais vétéran du cinéma nigérien, le film Au plus loin dans le noir constitue avec La quatrième nuit noir, les t... ...

Vient de paraître! Itinéraire d’un combat ! Décryptage des dossiers brûlants au Niger : par Moustapha KADI OUMANI

Préface d’Albert Michel WRIGHT Dans cet ouvrage, l’auteur met en évidence des questions d’actualité sur le Niger. Il nous invite à lire les événements... ...

Vient de paraître! Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger - Par Abdourahamane Oumarou LY

Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger C’est une évidence de dire que la démocratie en Afrique est en panne. D... ...

Palmarès de la 2ème édition Toukountchi Festival de Cinéma du Niger ( TFCN) 2017

Catégorie fiction et Série télévisuelle : ( Jury: Président Harouna Niandou, Président de l'association des Cinéastes du Niger , ancien ministre, et p... ...

La réalisatrice nigérienne Rahmatou Keïta est marraine de Toukountchi Festival de Cinéma du Niger 2017, Niamey

La réalisatrice nigérienne Rahmatou Keïta, marraine 2017Placée sous le haut patronage de Monsieur Assoumana Malam Issa, ministre de la Renaissance Cul... ...

Zinder : Inauguration du nouveau CCFN, par le président Issoufou Mahamadou

Image d'illustration Tout le monde a en mémoire les tristes événements qui se sont déroulé dans notre pays, consécutivement à l’affaire Charlie Heb... ...

Politique

Actu africaine

Un pays d’Afrique change de nom : Le Swaziland s'appelle désormais eSwatini

Le roi du Swaziland, dernier monarque absolu d'Afrique, a annoncé que son pays changeait de nom pour s'appeler «eSwatini», une décision rendue publiqu... ...

La sécurité en Afrique : Sécuriser le Sahel, l'engagement des pays Africains

Maman S. Sidikou, Secrétaire permanent du G-5 SahelLa signature de l'Accord sur la Zone le Libre-Échange Continentale (ZLEC), a suscité de grands espo... ...

Cette Afrique qui avance

M. Abiy Ahmed Ali, le nouveau Premier ministre éthiopien En l'espace de quelques jours, deux événements ont témoigné de réelles avancées démocratiques... ...

L’Afrique : Un continent en pleine révolution digitale

L'Afrique comptera 1,6 milliards de personnes en 2030 | ©Getty Images Continent des millennials, très urbanisé, disposant d’une classe moyenne émer... ...

Innovation : l'agritech pour bouleverser l'agriculture africaine

Au moins 65 % de la population active d'Afrique travaille dans l'agriculture, un chiffre qui fait du secteur une composante indissociable des éco... ...

Investissements en Afrique : Le top 10 des destinations les plus attrayantes en 2018

L’édition 2018 de l’Africa Investment Index -le classement des pays africains selon leur attractivité pour les investissements- vient de paraître. Le ... ...

L’Afrique veut accélérer sa croissance

La Banque africaine de développement, dont la Suisse est actionnaire, lance une augmentation de son capital. Selon son vice-président Charle... ...

Pour l'Afrique, la reprise économique est là, selon la Banque mondiale

La ville de Lagos (Nigeria)Le choc a été violent.  La chute des prix des matières premières, en 2014, a non seulement marqué la fin du super-cycl... ...

Pourquoi le Nigeria suspend sa participation à la signature du traité de ZLEC ?

Le Nigeria a brillé par son absence au sommet de signature du traité de la Zone de Libre-Echange Continentale (ZLEC) tenu à Kigali, la capitale rwanda... ...