Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Les nouvelles du Pays


  • Communiqué du Conseil des ministres du vendredi 16 février 2018

    Communiqué du Conseil des ministres du vendredi 16 février 2018


Vernissage du livre


Bazoum pnds Décidément, le président du PNDS-Tarayya – parti au pouvoir –prend un énorme plaisir à enfoncer son régime à chaque fois qu’il en a l’occasion. Bazoum Mohamed, le diplomate peu diplomatique ne manque aucune opportunité pour accentuer le désamour des Nigériens vis-à-vis du régime auquel il appartient.

On se rappelle, dans l’affaire du passeport attribué à un libyen, il avait affirmé avoir agi sur instruction du président de la République. Et ce dernier s’est vu obligé de tenter de légitimer/légaliser cet acte lors d’une conférence de presse. Puis, c’est le même Bazoum qui annonce que Hama Amadou ne peut échapper à une condamné dans l’affaire des bébés stigmatisés comme pour dire à l’opinion que c’est un sort déjà scellé et qu’aucune séparation des pouvoirs ne saurait l’y mettre à l’abri.

C’est encore Bazoum qui déclare qu’il y a, dans les rangs des Forces armés, des officiers « ethnicistes ». Des paroles que l’on pouvait attendre de n’importe qui sauf d’un dirigeant, ministre de la République de son état.

Le président du PNDS est également celui qui a déclaré que le fichier électoral sur la base duquel le président Issoufou s’est dit réélu est si mauvais qu’il ne peut servir à organiser des élections locales pourtant moins importantes que les présidentielles de 2016.

C’est aussi Bazoum qui dénote une arrogance extraordinaire vis-à-vis des enseignants auxquels il attribue un « statut juridique précaire » pour les défier.

Sur le même sujet, samedi, à l’Assemblée nationale, il a réitéré les mêmes menaces. Ce qui n’est pas de nature à favoriser l’apaisement nécessaire pour le sauvetage de l’année scolaire en cours.

Tout ceci, pousse, bien d’observateurs, y compris dans les rangs du parti rose, à se demander pour qui roule Bazoum Mohamed. Certains avancent l’idée que l’homme est certain de ne pas être le dauphin du Président Issoufou dans le cas où celui-ci ne voudra pas remplier pour un mandat de trop. Les tenants de cette hypothèse voudraient que le président du PNDS-Tarayya s’atèle à des actes de « sabotage » en vue des élections de 2021.

D’autres, en revanche, estiment qu’il n’en est rien, que le ministre Bazoum, comme le plus part de ses camarades politiques, ne maîtrise pas le langage diplomatique si nécessaire pour un gouvernant. Ce faisant, il dit des choses déplorables pour ensuite les regretter. Mais en fait, si tel est le cas, il devait au moins se corriger au fur et à mesure puis qu’après tout il est dans le gouvernement depuis plus de 6 ans maintenant. C’est presque le temps qu’il faut pour obtenir le doctorat en médecine et c’est plus que le Master dans n’importe quel domaine. Donc, s’il le voulait vraiment, il aurait appris à contrôler son langage et à ne pas affaiblir son camp avec un verbiage indigne de son rang.

Quoi qu’il en soit, Bazoum Mohamed n’a aucun intérêt apparent à œuvrer à la perte du régime du président Issoufou. Ils ont – oh combien – réussi à conquérir le pouvoir d’État ensemble, ils le gèrent ensemble et bien entendu, ils en partagent le bilan, bon ou mauvais. De même, le moment venu, ils auront à répondre, ensemble, des travers de leur régime. Aussi, les militants et sympathisants du parti au pouvoir commencent à douter sérieusement de la position véritable de leur leader : Bazoum Mohamed.

 Moussa Hassane

11 avril 2017 
Source : Canard en Furie

Société

Interview

Culture

Elhadji Magori Sani nommé directeur du Centre national de la Cinématographie du Niger (CNCN)

Au titre du ministère de la Renaissance culturelle, des arts et de la modernisation sociale, Monsieur Elhadji Magori Sani, réalisateur et producteur, ... ...

Au plus loin dans le noir : Quand un acteur porte un film par son talent

Une des dernières réalisations du désormais vétéran du cinéma nigérien, le film Au plus loin dans le noir constitue avec La quatrième nuit noir, les t... ...

Vient de paraître! Itinéraire d’un combat ! Décryptage des dossiers brûlants au Niger : par Moustapha KADI OUMANI

Préface d’Albert Michel WRIGHT Dans cet ouvrage, l’auteur met en évidence des questions d’actualité sur le Niger. Il nous invite à lire les événements... ...

Vient de paraître! Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger - Par Abdourahamane Oumarou LY

Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger C’est une évidence de dire que la démocratie en Afrique est en panne. D... ...

Palmarès de la 2ème édition Toukountchi Festival de Cinéma du Niger ( TFCN) 2017

Catégorie fiction et Série télévisuelle : ( Jury: Président Harouna Niandou, Président de l'association des Cinéastes du Niger , ancien ministre, et p... ...

La réalisatrice nigérienne Rahmatou Keïta est marraine de Toukountchi Festival de Cinéma du Niger 2017, Niamey

La réalisatrice nigérienne Rahmatou Keïta, marraine 2017Placée sous le haut patronage de Monsieur Assoumana Malam Issa, ministre de la Renaissance Cul... ...

Zinder : Inauguration du nouveau CCFN, par le président Issoufou Mahamadou

Image d'illustration Tout le monde a en mémoire les tristes événements qui se sont déroulé dans notre pays, consécutivement à l’affaire Charlie Heb... ...

Préparatifs du 18 décembre Tahoua Sakola : Maradi a choisi ses ambassadeurs dans le domaine de la culture

Après la tenue des éliminatoires communales et départementales, les représentants des huit départements de la région et ceux de la commune de Maradi d... ...

Conférence de presse, en prélude au concert de MALI YARO

YOUNBAN c’est le nom du prochain album de l’artiste MALI YARO qui sera vernis le 9 décembre prochain au palais des congres de Niamey. En prélude à ce ... ...

Politique

Actu africaine

« La manne de la diaspora africaine peut être davantage investie dans les entreprises du continent »

Transformer les transferts de fonds en capitaux structurés dynamiserait la création de richesses et d’emplois sur le continent, expliquent trois exper... ...

Le Nigeria lance la construction du plus grand port d'Afrique

Les travaux du plus grand port en eau profonde du continent (plus de 16,5 mètres) viennent d'être lancés. Ce hub maritime construit sur 90 hectares se... ...

L'explosion démographie de l'Afrique : "Une fatalité et un défi" pour l'Europe

Pour l'universitaire Stephen Smith, invité mercredi d'Europe 1, l'aide au développement en Afrique est devenue un levier pour l’émigration vers l... ...

Business - Baba Danpullo : « Ceux qui restent en Afrique gagneront »

Jusqu'en 2015, Baba Ahmadou Danpullo, dit « Baba Danpullo » (fils de Peul), 68 ans, était inconnu. Et il adorait ça. Ce milliardaire à la tê... ...

Israël menace d'expulser des Africains

Les autorités israéliennes ont commencé dimanche à distribuer des lettres à des milliers de migrants africains en situation irrégulière. Dans ces lett... ...

Discours mémorable du président du Ghana à Dakar lors de la conférence sur l'Éducation en Afrique (Vidéo)

Un discours qui tranche avec le discours habituel de partenariat et d'aides sans aucun résultat. Nana Akufo-Addo dit {xtypo_quote}"...nous avons la po... ...

Conférence de Dakar sur l'Education : 2,3 milliards de dollars mobilisés

Une enveloppe de 2,3 milliards de dollars a été mobilisée lors de la 3ème conférence du Partenariat Mondial pour l'Education ( PAM), tenue jeudi et ve... ...

Repenser la démocratie en Afrique (1&2) : Par Moumouni Farmo

À vous qui ne dédaignez pas la lecture, voici l’ouverture de la réflexion que je mène depuis quelques jours sur la démocratie en Afrique 1. La voix... ...

Paul Kagamé prend la présidence de l'Union africaine

Le président rwandais, Paul Kagamé, a pris, dimanche à Addis-Abeba, la présidence de l’Union africaine (UA) lors des travaux de la 30ème session ordin... ...