Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Les nouvelles du Pays


  • Communiqué du Conseil des ministres du vendredi 25 mai 2018

    Communiqué du Conseil des ministres du vendredi 25 mai 2018

Collectif Societe Civile Niger 01Réunies à l’effet d’examiner les derniers développements de la situation sociopolitique et économique de notre pays, notamment la recrudescence des attaques terroristes contre les forces de défense et de sécurité, les nombreuses révélations faites par les médias nationaux et internationaux, les menaces à peine voilées proférées à l’encontre des syndicats des enseignants contractuels, les organisations de la société civile font la déclaration suivante :
Constatant que la situation sécuritaire ne fait que se dégrader dans le pays, entrainant une véritable catastrophe humanitaire, d’énormes pertes en vies humaines dans les rangs des forces de défense et de sécurité, des violations graves des droits humains, une augmentation sans précédent des dépenses militaires et de sécurité, ainsi qu’une présence militaire étrangère accrue portant atteinte à la souveraineté de notre pays ;


Constatant que l’arbitraire, l’impunité, l’injustice, la corruption, la concussion et le népotisme ont pris une ampleur jamais égalée dans le pays, et sont même en passe d’être érigées en « normes » dans la gestion des affaires publiques à tous les niveaux ;
Constatant la déliquescence sans précédent du système éducatif nigérien, marquée par une baisse vertigineuse de la qualité des enseignements consécutive à plusieurs années de politiques d’ajustement structurel, et à l’absence d’une réelle volonté politique d’allouer des ressources suffisantes à ce secteur dont l’importance pour l’avenir du pays n’est plus à démontrer ; 
Nous, organisations de la société civile, signataires de la présente déclaration :
1-Présentons nos condoléances les plus attristées aux familles et aux proches de tous les éléments des forces de défense et de sécurité qui ont perdu la vie au cours de ces dernières semaines suite à des attaques terroristes menées contre les localités de Tilwa et Wanzarbé dans la région de Tillabery ;
2-Exprimons notre profonde indignation devant la récurrence et le lourd bilan des attaques terroristes, qui viennent mettre à nu les défaillances et les insuffisances de notre système de sécurité, malgré les énormes ressources financières qui lui ont été officiellement consacrées au cours de ces dernières années ;
3-Réitérons notre revendication relative à la réorganisation, au renforcement des capacités opérationnelles, à l’augmentation des effectifs dans les zones en proie aux menaces sécuritaires, et à l’audit des ressources financières importantes consacrées à la défense et à la sécurité au cours des cinq (5) dernières années dans l’optique de vérifier leur utilisation efficace et efficiente. 
4-Renouvelons notre appel à la dénonciation de tous les accords de défense secrets liant l’État du Niger à d’autres puissances, et à la fermeture immédiate de toutes bases militaires étrangères établies dans notre pays sur la base des tels accords, dans le souci de préserver la souveraineté du pays et contrer toute velléité de recolonisation. 
5-Exprimons notre surprise et notre indignation de voir encore en fonction au sein du gouvernement de la République, et de surcroit à la tête du Ministère des finances, une personnalité qui a avoué publiquement sa collision avec la compagnie AREVA et sa participation à une opération financière des plus opaques portant sur une somme d’environ 200 milliards de francs FCFA ;
6-Exigeons la démission immédiate de Monsieur Massoudou Hassoumi de son poste de ministre des finances et l’ouverture d’une enquête judiciaire pour identifier et châtier, conformément à la loi, toutes les personnes liées, de près ou de loin, à cette triste affaire de transaction financière sur le dos de l’État nigérien ; 
7-Saluons le travail d’investigation remarquable mené par les journalistes nigériens qui continuent de nous révéler toutes les affaires de corruption dont ils ont connaissance, et la prise de position courageuse des magistrats nigériens réunis au sein du SAMAN qui demandent au procureur de la république de se saisir de l’affaire de 200 milliards de francs CFA transférés du compte de la SOPAMINE à un compte domicilié à Dubai ; 
8-Dénonçons et condamnons fermement et vigoureusement la politique va-t-en-guerre choisie par le Gouvernement face aux débrayages des syndicaux des enseignants contractuels, qui s’est illustrée par des menaces, des interpellations et une stigmatisation honteuse des enseignants contractuels par le Ministre de l’intérieur Bazoum Mohamed ;
9-Apportons notre soutien indéfectible à tous les enseignants, en particulier aux enseignants contractuels qui luttent pour le paiement régulier de leurs salaires, l’amélioration de leurs conditions, notamment la fin de la politique de contractualisation et la revalorisation de la fonction enseignante ;
10-Réitérons notre revendication relative à la réhabilitation de l’école publique, qui suppose la revalorisation de la fonction enseignante à travers un système concurrentiel d’évolution de carrière et de rémunération, le paiement immédiat des arriérés de salaires dus aux enseignants contractuels, la mise en place des programmes de formation initiale et d’autres programmes novateurs afin d’améliorer l’apprentissage et répondre aux besoins des enfants, l’amélioration des conditions de vie et d’études des élèves et étudiants à travers notamment l’augmentation de l’enveloppe des bourses et allocations, la construction des salles cours, la réduction des frais d’inscription dans l’enseignement supérieur, technique et professionnel.
11-Appelons tous les citoyens nigériens, en particulier les parents d’élèves, et l’ensemble des organisations de la société civile, à se tenir prêts pour prendre part aux rassemblements de soutien aux enseignants contractuels et pour la réhabilitation de l’école publique que projettent la société civile, afin de rappeler au gouvernement non seulement notre refus de le laisser écraser les enseignants contractuels, mais aussi notre détermination à nous battre pour une école publique de qualité au Niger. 

Fait à Niamey le 14 Mars 2017

Idées et opinions

Société

Interview

Culture

Numériser les anciens chants traditionnels pour sauvegarder le patrimoine culturel

Le Niger, vaste pays du Sahel, est composé de plusieurs groupes ethnolinguistiques ayant chacun hérité d’un important capital culturel. Chaque groupe ... ...

Musique - Retour sur scène de Safiath, la voix d’or de la chanson nigérienne

 Dix ans de carrière musicale dont huit passés au sein du groupe KAIDAN GASKIYA ; une nouvelle carrière solo ; plusieurs mois de travail en couli... ...

Niger: le grand griot zarma, Djilbo Badjé, s'est éteint à près de 80 ans

Djibo Badjé, dit Dialba, était le plus grand griot historien zarma encore vivant, il s'est éteint à près de 80 ans. © © Gustave DeghilageIl était la ... ...

Rahmatou Keïta Visiteur Illustre du « Centro de Saberes Africanos, Americanos Y Caribeños » Au Venezuela

Rahmatou Keïta - dont les festivals ne tarissent pas d’éloges sur son nouveau film Zin’naariyâ ! - est nommée « Visiteur Illustre » d... ...

Port du turban : Signe de matérialisation de la culture nomade

Image d'illustrationDans les sociétés africaines, particulièrement au Niger, l’identité culturelle est fondamentale. Les accoutrements, les parures so... ...

Niger : lancement de la 25ème édition de la fête nationale de l'artisanat à Niamey

Image d'illustration Les festivités de la 25ème édition de la fête nationale de l'artisanat ont été officiellement lancées dimanche au Village Artisan... ...

Au plus loin dans le noir : Quand un acteur porte un film par son talent

Une des dernières réalisations du désormais vétéran du cinéma nigérien, le film Au plus loin dans le noir constitue avec La quatrième nuit noir, les t... ...

Vient de paraître! Itinéraire d’un combat ! Décryptage des dossiers brûlants au Niger : par Moustapha KADI OUMANI

Préface d’Albert Michel WRIGHT Dans cet ouvrage, l’auteur met en évidence des questions d’actualité sur le Niger. Il nous invite à lire les événements... ...

Vient de paraître! Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger - Par Abdourahamane Oumarou LY

Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger C’est une évidence de dire que la démocratie en Afrique est en panne. D... ...

Politique

Actu africaine

Des migrants africains secourus au large des côtes du Brésil

Vingt-cinq migrants africains ont été secourus, le week-end dernier, par des pêcheurs au large des côtes du Brésil. Ces Sénégalais, Guinéens, Nigérian... ...

L’Afrique par l’éducation : Par Dr Farmo Moumouni

Pendant plusieurs siècles, l’Africain été soumis à l’action de forces étrangères. Il n’est pas sorti indemne de ces rencontres. Cela est hors de toute... ...

L’Asie, nouvelle terre de financement des entreprises en Afrique

Citée par « Jeune Afrique », l’économiste zambienne et auteure du livre Dead Aid, Dambisa Moyo déclare : « Les pays africains ont besoi... ...

L’Afrique de l’Ouest détient le tiers des réserves de pétrole et de gaz du continent

L'Afrique de l'Ouest détient le tiers des réserves de pétrole et de gaz naturel du continent, a annoncé lundi 7 mai à Abidjan le commissaire Énergies ... ...

«L’Afrique subit une pollution pétrolière provoquée et entretenue par les multinationales»

M. Mahaman Louan Gaya, secrétaire général de l'Organisation des Producteurs de Pétrole AfricainsLa pollution aux hydrocarbures est endémique sur le Co... ...

Les 30 Jeunes Entrepreneurs Africains les plus prometteurs en 2018

Les jeunes entrepreneurs africains ne cessent de faire bouger les choses. Ils prennent plus de risques que jamais et montent des entreprises phénoména... ...

Fin du forum Mo Ibrahim pour une meilleure gouvernance en Afrique

Ce forum, qui a pris fin à Kigali dimanche, veut encourager les bonnes pratiques en politique. Vendredi soir Ellen Johnson Sirleaf a reçu le prix de l... ...

Au Sénégal, quand la diaspora revient

L'Afrique n'est pas qu'un continent que l'on veut quitter à tout prix à bord d'une embarcation de fortune. C'est aussi une terre où l'on revient s'ins... ...

Industrie textile : l’Afrique s’organise pour barrer la route aux friperies

Les vêtements de seconde main occupent une place importante sur le marché du continent. Pour nombre d’analystes, ce phénomène serait la com... ...