Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Les nouvelles du Pays


  • Communiqué du Conseil des ministres du vendredi 25 mai 2018

    Communiqué du Conseil des ministres du vendredi 25 mai 2018

franc cfa NigerAlors que le regard des paysans nigériens (environ 80% de la population) est tourné vers le ciel à l’approche de la saison pluvieuse, c’est une pluie de scandales qui leur tombe sur la tête. 200 milliards par-ci, 270 millions pour accueillir un président français par-là, 250 millions pour casser des boutiques et ruiner l’économie du pays … . Nous sommes en plein dans la saison des scandales ….
Le Niger serait-il devenu un pays où toutes les libertés sont permises avec les biens et deniers publics ? Cette interrogation pose une autre : comment en sommes-nous arrivés là ? C’est apparemment à tour de rôle que nos dirigeants se transmettent les scandales financiers. Si dans l’affaire de l’achat de l’avion présidentiel, les Minutes de discussions avec AREVA et récemment le transfert de 200 milliards de la SOPAMIN sur un compte privé sont à mettre à l’actif de Hassoumi Massoudou (SG du PNDS Tarayya, le parti au pouvoir),

Directeur de cabinet du président Issoufou à l’époque des faits, c’est le nom de Bazoum Mohamed (président du PNDS Tarayya) qui est cité dans la délivrance du passeport nigérien à un libyen, ceux de Brigi Rafini (Premier ministre) et de Gandou Zakara (SG du gouvernement) dans le marécage dénommé Affaire AFRICARD tandis que Mme Ali Mariama (1er  Secrétaire Adjoint à l’Environnement et au Cadre de Vie du PNDS Tarayya) est embourbée dans l’histoire des Etablissements Bedir. L’affaire des containeurs de la SORAZ implique plusieurs personnalités du parti au pouvoir. L’obscure prêt d’EXIMBANK de Chine dans lequel jusqu’à présent les Nigériens ne savent pas si c’est 500 ou 1 000 milliards que le pays a emprunté auprès de celui de Mao. Quant au locataire du ministère de l’Energie et du Pétrole, Pierre Foumakoye Gado, Vice-président du PNDS Tarayya, qui est subitement devenu richissime homme politique jusqu’à offrir des véhicules 4x4 à son parti politique. Pour quelqu’un qui mordait la poussière et tombait en panne d’essence dans les ruelles de Niamey, il y a seulement 6 ans, l’on peut se demander où est-ce qu’il a eu tout cet argent.

Dès lors, on comprend bien pourquoi, Bazoum Mohamed s’est empressé de vociférer que son camarade Massoudou ne démissionnera pas ; pas plus qu’il ne sera pas démis de ses fonctions à cause de l’affaire des 200 milliards de la SOPAMIN. Si chacun a ses sales dossiers, il est clair que nul ne peut souhaiter voir « le feu » à la barbe de l’autre.

Ces sales affaires qui se succèdent sans se ressembler viennent conforter la conviction que le président de la République, Issoufou Mahamadou, a toujours eue : le Niger n’est pas pauvre mais il est mal géré ! Ça, c’était ses paroles d’opposant. Pourtant, depuis six ans qu’il est aux commandes de l’État, la mal gouvernance n’a fait que s’accentuer, se généraliser, se pérenniser pour devenir presque anodin, presque normal. Il ne peut en être autrement lorsque l’État de droit se résume à tolérer les manquements aussi graves soient-ils dans la gestion des affaires collectives pour autant qu’ils mettent en cause l’entourage du président de la République. A la veille des éclaboussures de l’uraniumgate, les publications proches du régime annonçaient une pile de dossiers transmis à la justice et l’imminence d’interpellations tous azimuts. Mais depuis que les Nigériens ont découvert le pot aux roses, l’opération Maïboulala s’est subitement estompée. Et pour cause ? L’examen, au fond de certains dossiers, risque fort d’aboutir à des conclusions qui impliqueraient des personnalités « intouchables » et les alliés reprennent de plus en plus du poil de la bête devant l’ogre rose. C’est ce qui explique la sortie médiatique, la semaine dernière, du président du Conseil de ville de Niamey, Assane Saïdou. Accusé par le puissant ministre des Finances, par ailleurs SG du parti au pouvoir, il a cru être en devoir de dire ses vérités. Ȧ peine 72 heures après, des inspecteurs sont lancés à ses trousses pour certainement trouver de quoi lui faire boucler le bec ou au pire des cas, le dégager de son piédestal. Cela est non seulement une punition contre « l’arrogant » maire, mais c’est aussi et surtout une leçon à tous les autres qui seraient tentés de se défendre lorsque les camarades socialistes auront envie de les utiliser comme boucs émissaires. Voilà le visage hideux de la Renaissance du président Issoufou Mahamadou. Gare à l’allié qui osera élever de la voix.

Ibrahim A. YERO

14 mars 2014
Source Le Canard en Furie

Idées et opinions

Société

Interview

Culture

Numériser les anciens chants traditionnels pour sauvegarder le patrimoine culturel

Le Niger, vaste pays du Sahel, est composé de plusieurs groupes ethnolinguistiques ayant chacun hérité d’un important capital culturel. Chaque groupe ... ...

Musique - Retour sur scène de Safiath, la voix d’or de la chanson nigérienne

 Dix ans de carrière musicale dont huit passés au sein du groupe KAIDAN GASKIYA ; une nouvelle carrière solo ; plusieurs mois de travail en couli... ...

Niger: le grand griot zarma, Djilbo Badjé, s'est éteint à près de 80 ans

Djibo Badjé, dit Dialba, était le plus grand griot historien zarma encore vivant, il s'est éteint à près de 80 ans. © © Gustave DeghilageIl était la ... ...

Rahmatou Keïta Visiteur Illustre du « Centro de Saberes Africanos, Americanos Y Caribeños » Au Venezuela

Rahmatou Keïta - dont les festivals ne tarissent pas d’éloges sur son nouveau film Zin’naariyâ ! - est nommée « Visiteur Illustre » d... ...

Port du turban : Signe de matérialisation de la culture nomade

Image d'illustrationDans les sociétés africaines, particulièrement au Niger, l’identité culturelle est fondamentale. Les accoutrements, les parures so... ...

Niger : lancement de la 25ème édition de la fête nationale de l'artisanat à Niamey

Image d'illustration Les festivités de la 25ème édition de la fête nationale de l'artisanat ont été officiellement lancées dimanche au Village Artisan... ...

Au plus loin dans le noir : Quand un acteur porte un film par son talent

Une des dernières réalisations du désormais vétéran du cinéma nigérien, le film Au plus loin dans le noir constitue avec La quatrième nuit noir, les t... ...

Vient de paraître! Itinéraire d’un combat ! Décryptage des dossiers brûlants au Niger : par Moustapha KADI OUMANI

Préface d’Albert Michel WRIGHT Dans cet ouvrage, l’auteur met en évidence des questions d’actualité sur le Niger. Il nous invite à lire les événements... ...

Vient de paraître! Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger - Par Abdourahamane Oumarou LY

Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger C’est une évidence de dire que la démocratie en Afrique est en panne. D... ...

Politique

Actu africaine

Des migrants africains secourus au large des côtes du Brésil

Vingt-cinq migrants africains ont été secourus, le week-end dernier, par des pêcheurs au large des côtes du Brésil. Ces Sénégalais, Guinéens, Nigérian... ...

L’Afrique par l’éducation : Par Dr Farmo Moumouni

Pendant plusieurs siècles, l’Africain été soumis à l’action de forces étrangères. Il n’est pas sorti indemne de ces rencontres. Cela est hors de toute... ...

L’Asie, nouvelle terre de financement des entreprises en Afrique

Citée par « Jeune Afrique », l’économiste zambienne et auteure du livre Dead Aid, Dambisa Moyo déclare : « Les pays africains ont besoi... ...

L’Afrique de l’Ouest détient le tiers des réserves de pétrole et de gaz du continent

L'Afrique de l'Ouest détient le tiers des réserves de pétrole et de gaz naturel du continent, a annoncé lundi 7 mai à Abidjan le commissaire Énergies ... ...

«L’Afrique subit une pollution pétrolière provoquée et entretenue par les multinationales»

M. Mahaman Louan Gaya, secrétaire général de l'Organisation des Producteurs de Pétrole AfricainsLa pollution aux hydrocarbures est endémique sur le Co... ...

Les 30 Jeunes Entrepreneurs Africains les plus prometteurs en 2018

Les jeunes entrepreneurs africains ne cessent de faire bouger les choses. Ils prennent plus de risques que jamais et montent des entreprises phénoména... ...

Fin du forum Mo Ibrahim pour une meilleure gouvernance en Afrique

Ce forum, qui a pris fin à Kigali dimanche, veut encourager les bonnes pratiques en politique. Vendredi soir Ellen Johnson Sirleaf a reçu le prix de l... ...

Au Sénégal, quand la diaspora revient

L'Afrique n'est pas qu'un continent que l'on veut quitter à tout prix à bord d'une embarcation de fortune. C'est aussi une terre où l'on revient s'ins... ...

Industrie textile : l’Afrique s’organise pour barrer la route aux friperies

Les vêtements de seconde main occupent une place importante sur le marché du continent. Pour nombre d’analystes, ce phénomène serait la com... ...