Visite du Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé au marché de bétail : Disponibilité des moutons, des prix relativement abordables

Visite du Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé au marché de bétail : Disponibilité des moutons, des prix relativement abordablesimage d'illustrationLe Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou a visité hier matin, les marchés de bétail de la commune 5, du quartier Aéroport et Tourakou de Niamey. Le but de cette visite est d’une part de s’enquérir de la situation des marchés, notamment la disponibilité et l’accessibilité des moutons et d’autre part attirer l’attention des commerçants à ne pas augmenter les prix des animaux en cette veille de fête de Tabaski. Le Ministre Sadou Seydou est accompagné par le gouverneur de la région de Niamey M. Issaka Hassane Karanta, de l’honorable député national, Illa Hatimou Mai AYA, des responsables de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger, ainsi que des cadres de son ministère.

Le marché de bétail de Harobanda de la commune 5 de Niamey, sur la route de Torodi a constitué la première étape de cette visite. A ce niveau, les délégués des commerçants ont bien voulu accepter de partager les prix des moutons avec la délégation ministérielle. Ainsi, les prix des moutons varient de 60.000 à 300.000FCFA. «Ici au marché de bétail de Harobanda, nous n’avons pas des difficultés. Chacun trouve son compte. Dans ce marché les clients sont en contact direct avec les propriétaires des animaux ce qui fait que les prix sont abordables», a expliqué M. Marou Ali, délégué du marché de bétail de Harobanda.

La délégation a poursuivi la visite au marché de bétail du quartier Aéroport (en face de l’Aéroport International Diori Hamani). Ici, c’est Alhaji Oumarou Yacouba, délégué dudit marché qui a accueilli le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur. Après des échanges, M. Sadou Seydou a rappelé aux commerçants la nécessité d’accompagner les Nigériens en cette période et de vendre les moutons à des prix accessibles. Ainsi, les commerçants du marché de bétail de l’aéroport ont saisi cette occasion pour exprimer leurs doléances au ministre en charge du Commerce, notamment, l’exigüité du marché, le problème de parking pour les clients, etc. Selon Alhaji Oumarou Yacouba, leur marché enregistre beaucoup de moutons. «En cette veille de la fête où le marché est plein de moutons, nous avons un sérieux problème de site. L’espace n’arrive pas à contenir les animaux», a dit le délégué de ce marché de bétail.

Le marché de Tourakou, a constitué la dernière étape de cette visite. Tourakou est le plus grand marché de bétail à Niamey. Lors du passage du ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, une forte ambiance règne à Tourakou. Le marché est plein de moutons. Aux alentours de Tourakou, sur le goudron Niamey Nyala et la grande voie menant vers le rond point Sapeur Pompier (Lazaret) c’est le même constat.

Au terme de la visite M. Sadou Seydou a fait le point de cette sortie en ces termes: «Nos services techniques ont veillé à l’approvisionnement de notre pays. Nous sommes venus constater de visu pour vérifier exactement ce qui nous a été rapporté. Nous sommes satisfaits, nous pouvons dire que notre pays est approvisionné. Nous avons les informations de l’intérieur et les prix sont plus ou moins abordables. Chacun en aura pour sa bourse. Au début nous étions un peu inquiets relativement à l’approvisionnement. Mais notre pays est approvisionné, malgré que nous sommes un grand pays d’élevage. Nous sommes satisfaits et nous pensons que les nigériens peuvent être rassurés de ce que chacun pour sa», a déclaré le ministre Sadou Sedou.

Abdoul-Aziz Ibrahim Souley(onep)

28 juillet 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique.