Diffa/Préparatifs de la fête de la République : Installation officielle de la Commission Colloque Scientifique

Diffa/Préparatifs de la fête de la République : Installation officielle de la Commission Colloque ScientifiqueComme cela a été fait dans les autres régions du Pays ayant abrité la fête tournante du 18 décembre, pour l’édition 2020, le Comité Diffa N’Glaa a confié à l’Université de Diffa l’organisation d’un Colloque International sur le thème: «Bassin du Lac Tchad: Changements, Sécurité, Vulnérabilités et Résiliences».

La cérémonie officielle d’installation de la commission chargée de l’organisation dudit colloque s’est déroulée la semaine dernière à Diffa. Elle a été présidée par M. Abdou Lawan Marouma, président du Comité d’organisation de Diffa N’Glaa, en présence de M. Daouda Mamadou Marthé, Ministre en charge de l’Enseignement primaire, du Professeur Ali Mahamane, Recteur de l’Université de Diffa, du Secrétaire général du Gouvernorat, du président du Conseil régional, de l’honorable Chef de Canton de la Koumadougou, des membres de la communauté universitaire et de plusieurs invités.

Dans son intervention, le président du Comité d’organisation de Diffa N’Glaa a expliqué que l’objectif dudit colloque est de procéder à une profonde analyse de l’environnement passé et présent du bassin du Lac Tchad à travers une approche pluridisciplinaire en vue de mieux cerner les dynamiques en cours et faire des projections dans le futur. M. Abdou Lawan Marouma a souligné qu’il a l’intime conviction que ce colloque scientifique produira un travail de haute qualité intellectuelle pour renforcer la stratégie régionale de stabilisation, de redressement et de résilience des zones du bassin du Lac Tchad. Aussi, le président du Comité Diffa N’Glaa a indiqué que les précédentes réflexions menées par l’Université de Diffa ont sensiblement soutenu les différents programmes de stabilisation de la région et du bassin du Lac Tchad.

Il cite à ce sujet, l’exemple du Symposium International sur la déradicalisation et la réinsertion des repentis de Boko Haram à Diffa. «Ces réflexions scientifiques ont formulé des recommandations fortes qui sont largement adoptées par tous les acteurs en vue d’améliorer la résilience des populations» a dit M. Abdou Lawan Marouma.

Quant au Recteur de l’Université de Diffa, il a apprécié le ferme engagement du président du Comité d’organisation de Diffa N’Glaa avant de se réjouir du choix du thème du colloque qui, dit-il, cadre parfaitement avec les préoccupations de son Institution. Aussi Pr Ali Mahamane a rappelé que l’Université de Diffa a été créée par la Loi n°2014-40 du 19 Aout 2014 avec comme mission de relever les défis environnementaux et écologiques. A ce jour, l’Université est composée d’un Institut Supérieur en Environnement et Ecologie (IS2E) et d’une Faculté des Sciences Agronomiques (FSA). Le Recteur a ensuite évoqué les caractéristiques de la région de Diffa. «Il faut le souligner cette région se retrouve en situation de transition entre la zone sahélienne et la zone saharienne où les équilibres du milieu sont très instables. Elle est caractérisée par d’importantes potentialités pastorales, agricoles, forestières et halieutiques. Malheureusement, il y a une dualité entre ces importantes potentialités et les risques climatiques» a-t-il ajouté.

Pr Ali Mahamane a indiqué que les communications qui seront faites au cours de cette importante rencontre permettront d’avoir une vue d’ensemble, une meilleure compréhension du passé, du présent de la région de Diffa en vue de proposer des orientations et de formuler des recommandations pour des perspectives heureuses de paix et de développement dans la région. Pour atteindre les objectifs assignés, des conférenciers de haut niveau émanant du monde universitaire, de l’administration civile et militaire ainsi que de la société civile seront mobilisés pour traiter les thèmes qui seront retenus.

Pour sa part, le Secrétaire général du Gouvernorat de Diffa a salué la forte mobilisation de la communauté universitaire, et a assuré la Commission Colloque de la disponibilité des autorités régionales à tous les niveaux. M. Yahaya Godi a loué l’exemplarité des relations qui unissent les autorités locales et le Rectorat avant de rendre un vibrant hommage au Recteur de l’Université pour sa forte implication dans la recherche de la paix à travers l’organisation de plusieurs séminaires, ateliers et colloques initiés par les autorités académiques.

Mato Adamou, ONEP – DIFFA

28 juillet 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique.