Processus électoral au Niger : Khardiatou Lô Ndiaye, la surprenante "revenante"

Processus électoral au Niger : Khardiatou Lô Ndiaye, la surprenante Beaucoup de Nigériens s'interrogent, fort à propos, sur le retour, impromptu, de Khardiatou Lô Ndiaye, au Niger. Ancienne représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) au Niger, elle connaît assez bien ce pays où elle a tissé de solides relations au point de susciter interrogations et doutes sur sa neutralité dans le jeu politique nigérien. En clair, si elle n'est pas formellement accusée d'avoir un parti pris politique, tout Niamey bruit toutefois d'informations pour le moins à son désavantage. Il faut dire que ce retour, après un premier séjour en service régulier, est plus que déroutant. Pourquoi Khardiatou Lô Ndiaye est revenue à Niamey alors qu'elle est à la retraite depuis belle lurette ? Pourquoi le système des Nations Unies l'a-t-elle choisie, elle, la retraitée ? Est-elle pour le système des Nations Unies un soldat du genre " Rambo " pour des missions impossibles ? Bref, ça parle beaucoup en ville. Quoi qu'il en soit, Khardiatou Lô Ndiaye est revenue sur un théâtre qu'elle connaît si bien pour l'avoir pratiqué en 2010-2011, lors des élections générales qui ont mis un terme à la Transition militaire de Djibo Salou. Un passage que l'on dit peu à l'avantage de la dame Lô.

À la retraite depuis quelque temps, elle a été curieusement appelée de Dakar pour assurer l'intérim d'un fonctionnaire en service régulier, muté ailleurs. Et d'intérim, elle tend à s'installer, manifestement de façon durable, non sans représenter, selon nos sources, crédibles, une source potentielle de cafouillages au sein du système des Nations Unies au Niger. Khardiatou Lô Ndiaye, dit-on, veut agir en qualité de personnel exécutif du Pnud au Niger alors qu'elle assure la coordination du système des Nations Unies au Niger.

C'est le souvenir de son premier séjour à Niamey qui déteint aujourd'hui sur le retour surprenant de Khardiatou Lô Ndiaye au Niger. La dame, que l'on dit soeur de Fodé Ndiaye, le patron du Pnud au Niger lors du hold-up électoral de 2016, est regardée de biais dans la capitale nigérienne. La savoir, de nouveau, au centre de la coordination du système des Nations Unies au Niger dans un contexte préélectoral, n'est pas sans inquiéter au sein de la classe politique. Son retour intrigue à plus d'un titre, diton. Et ça parle, ça parle… Sur ce qui se raconte à son propos dans les salons feutrés de Niamey, c'est qu'elle est revenue pour une mission précise, certains n'hésitant pas à lier son retour au processus électoral actuel. Pour un rôle qui, en principe, est rigoureusement frappé du sceau de la neutralité absolue, le choix porté sur Khardiatou Lô Ndiaye, une retraitée, pose problème. Les motivations qui ont présidé à sa désignation pour assurer un intérim qui tend à s'éterniser ne peuvent que susciter doutes et interrogations. Selon des confidences faites au Courrier, il y a bien quelqu'un qui a été ciblé pour mettre fin à cet insolite intérim concocté, on ne sait, pour quel dessein. Mais, celui qui devait venir attend toujours, bloqué par des manoeuvres de bas étage auxquelles certaines personnes ne seraient pas étrangères.

Laboukoye

25 juillet 2020

Imprimer E-mail

Politique.