Dialogue politique entre le Gouvernement et les Partenaires Techniques et Financiers du Secteur de l’Education : Les deux parties s’engagent pour l’amélioration de la qualité de l’éducation au Niger

aLe Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini a présidé, le 18 juillet dernier à l’hôtel Bravia de Niamey, la session du Dialogue politique entre le Gouvernement et les Partenaires Techniques et Financiers du Niger intervenant dans le secteur de l’Education. Cette réunion se tient chaque année après la revue annuelle sectorielle de l’éducation où les deux parties se retrouvent pour discuter sur les questions en rapport avec l’éducation. Cette année les échanges ont porté particulièrement sur la stratégie de l’éducation dans le contexte de la pandémie de la COVID 19.

Cette rencontre appelée dialogue politique, Gouvernement-PTF, est un cadre d’échanges sur les questions liées au secteur éducatif et de suivi de la mise en œuvre des réformes engagées dans ce secteur, en vue d’améliorer la qualité et le progrès enregistrés dans le secteur. À l’entame de la réunion, le Premier Ministre a exprimé la reconnaissance du gouvernement aux partenaires pour leur accompagnement et  s’est réjoui de la tenue de cette session. SE Brigi Rafini a saisi cette occasion pour rappeler l’importance de ce secteur pour le développement de notre pays, justifiant ainsi les efforts du gouvernement et de ses partenaires pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement et de la formation.

«L’éducation est le facteur du développement le plus important. C’est qui justifie totalement les efforts qui sont déployés, non seulement par le Gouvernement, mais aussi l’appui que nous apportent nos partenaires. J’aimerai vous remercier très sincèrement pour tout votre accompagnement (…) particulièrement au niveau du programme sectoriel de l’éducation (PSEF) qui est dans sa phase transitoire», a indiqué le Chef du gouvernement. M. Brigi Rafini a souligné que cette réunion est l’une des occasions qui permet aux deux parties de se retrouver pour échanger en vue d’améliorer les performances et les progrès enregistrés dans le secteur.

A l’issue de cette rencontre, les deux parties ont exprimé leur satisfaction relativement à leur partenariat. Ainsi, le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, M. Yahouza Sadissou Coordonnateur du Groupe des Partenaires Locaux pour l’Education (GPLE) a, au nom du gouvernemnt, salué l’appui des partenaires dans le cadre de la lutte contre la COVID 19, ce qui a permis de sauver l’année académique 2019-2020. Il a rappelé que cette année les échanges ont porté sur la stratégie  de l’éducation dans le contexte de la COVID 19 ; le bilan de l’année écoulée et les perspectives par rapport à la rentrée prochaine. «C’est avec une grande satisfaction que les différentes parties ont apprécié ce qui a été fait malgré ce contexte sanitaire difficile. Cette réunion a été l’occasion pour mon Ministère de passer le témoin au Ministère de l’Enseignement Primaire pour la coordination du GPLE. Après deux (2) ans de coordination, il faut s’en féliciter de la bonne collaboration de tous les acteurs. Nous avons enregistré des bons résultats, notamment la conduite à terme du processus du partenariat mondial pour l’éducation à travers lequel, le Niger va avoir un grand financement pour le secteur de l’éducation avec la Banque Mondiale», a-t-il déclaré. Le ministre Yahouza a souligné que ce dialogue a permis aussi de faire le point des engagements des Partenaires Techniques et Financiers. Les PTF ont renouvelé leurs engagements à accompagner le Niger.

Pour sa part, la cheffe de file des Partenaires Techniques et Financiers de ce secteur, Mme Félicité Tchibindat Représentante Résidente de l’UNICEF au Niger a exprimé l’engagement des PTF à poursuivre leur appui au Niger dans ses efforts d’améliorer la qualité de l’éducation. Elle a saisi l’occasion pour féliciter le gouvernement et les partenaires pour les efforts fournis et pour les résultats obtenus, avant de se réjouir de la tenue de ladite session du dialogue politique. Cette réunion, a-t-elle souligné, a permis aux deux parties de faire un état des lieux de la mise en œuvre du plan stratégique transitoire pour l’éducation et la formation. «On a regardé le contour de ce qui a été fait et les points sur lesquels il faut accélérer.  Pour nous c’est un dialogue très important, très constructif (…) il y’a des points sur lesquels il faut accélérer et on est tombé d’accord. C’est vraiment important quand les partenaires se mettent ensemble pour évaluer leurs efforts», a-t-elle dit.

La Cheffe de file Adjointe des PTF, Mme Denisa Elena Ionete, Ambassadeur de l’UE au Niger a, quant à elle, salué l’esprit d’engagement commun entre les PTF et le Gouvernement du Niger en faveur de l’éducation. Elle a salué les efforts du gouvernement pour avoir adopté plusieurs textes de lois. «Il nous revient de travailler ensemble pour s’assurer qu’elles (les lois) sont effectivement mises en pratique et qu’elles se concrétisent par des résultats. C’est important d’obtenir des résultats pour les enfants du Niger, notamment les filles. Ce qui va augmenter la confiance des bailleurs qui vont appuyer encore plus le Niger», a-t-elle dit. La représentante résidente de l’Union Européenne s’est réjouie des échanges sur la stratégie du maintien de la fille à l’école, la qualité de l’éducation et les statistiques éducatives et l’organisation de l’orientation scolaire ainsi que la stratégie de la résilience et de la vulnérabilité. «Dans tous ces domaines il y’a des avancées  et nous essayons ensemble avec les autorités nationales de trouver les moyens d’avancer. Maintenant c’est le résultat qui compte», a-t- elle souligné.

Ali Maman(onep)

20 juillet 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique.