L'achat des consciences nuit à une bonne pratique démocratique, à une saine compétition : Par Isssoufou BOUBACAR KADO MAGAGI

L'achat des consciences nuit à une bonne pratique démocratique, à une saine compétition : Par Isssoufou BOUBACAR KADO MAGAGI Des images circulent actuellement sur les réseaux sociaux, un certain homme d'affaires, cité dans l'affaire , du ministère de la défense nationale, est aperçu entrain de distribuer des billets de 5 000 francs cfa, aux participants à un meeting d'un parti politique pour les inciter à participer massivement au dit meeting , et une autre image en fin de meeting est également montrée , des chefs de villages sont montrés en train de se partager les cadeaux donnés par la délégation d'un parti politique. Chaque chef de village aurait reçu une somme de 750 000 FCFA.
Si ces images vidéo diffusées sur les réseaux sociaux s'avèrent authentiques, il y a de quoi s'interroger sur la moralité et l'honnêteté de faire de la politique dans notre pays.
La conquête des suffrages des citoyens par les urnes risquerait de ne plus se faire par les moyens de persuasions démocratiques pour d'accéder au pouvoir politique mais se fera à travers les achats des consciences.

Les pouvoirs publics se devraient d'attirer l'attention des partis politiques afin d'éviter des dérives à notre jeune démocratie.
Avec une telle perversion de faire de la politique, nous risquerions de tendre vers l'abîme, aucun homme politique ou intellectuel honnête, ne peut prospérer dans un tel climat politique.
Nous devrions faire très attention, nous devrions ramener l'art de faire de la politique dans toute sa noblesse qui a permis à notre génération d'être où nous sommes.

Notre génération a le devoir de laisser un bon héritage politique à la génération montante. L 'achat des consciences n'est pas une bonne pratique démocratique.
La force des arguments ,le respect des engagents ,entre autres , doivent rester des moyens démocratiques pour conquérir le pouvoir politique.

Les pouvoirs publics se devraient d'enquêter en vue de mettre fin à des telles perversions.
C'est le Niger qui gagne, qui progresse et qui rayonne !

Isssoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

Imprimer E-mail

Politique.