Assemblée nationale : Série de visites des membres de la Commission des Affaires Economiques et du Plan

 Assemblée nationale : Série de visites des membres de la Commission des Affaires Economiques et du PlanLes députés membres de la Commission des Affaires Economiques et du Plan de l’Assemblée nationale ont effectué hier une série de visites sur le chantier du 3ème pont de Niamey, au siège de la société ‘’Haroun Printing’’ et au Guichet Unique d’Automobile du Niger (GUAN). L’objectif ces visites est de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux du 3ème pont et du fonctionnement des deux structures relevant au Ministère des Transports. La visite est conduite par le Vice-président de la commission, M. Abdou Mani en présence des responsables des ministères en charge des Transports et de l’Equipement.

La première étape de la visite a conduit les parlementaires sur le chantier du 3ème pont dénommé «Pont Général Seyni Kountché». Ce projet financé par la République Populaire de Chine a démarré ses travaux le 10 décembre 2017 pour un délai de 36 mois. La date prévue pour la fin desdits travaux est le 10 Décembre 2020. A la date du 13 juillet 2020, le délai consommé est de 20 mois soit 83 % du délai contractuel. Le pont a une plate-forme de 23 m avec trottoir de 2,5m de part et d’autre. Une bordure de 0,5m, séparées par un terre-plein central de 2,5m, deux fois deux voies de véhicules automobiles de 3,5m, séparées par terre-plein central de 2m. Il a une longueur de 928m. Les voies d’accès auront une longueur de 2.553m et seront constituées d’une chaussée avec une couche de roulement en béton bitumineux. La jonction entre le boulevard des ambassades et le boulevard Askia qui sont en 4 voies seront élargies en 6 voies à double sens sur la longueur de 158 m.

Après le 3ème pont, les députés se rendus à la société ‘’Haroun Printing’’. Pour rappel, depuis le 22 juillet 2019, le Niger s’est engagé dans un vaste programme de réforme visant à renforcer le cadre réglementaire de l’obtention et de la gestion des permis de conduire. Ainsi, le permis de conduire en carton rouge est en train d’être remplacé par un permis de conduire biométrique. Ce travail a été confié à la société "Haroun Printing" par le Ministère des Transports. Les parlementaires ont trouvé un nombre important d’usagers qui attendent leur permis. En effet le Ministère a donné aux usagers un délai qui expire aujourd’hui 14 juillet 2020 pour remplir les formalités.

Il faut expliquer que, la mission de renouvellement des permis de conduire et des titres de transport au Niger est basée sur un logiciel informatique   sécurisé servant à l’enregistrement des données biographiques et biométriques du demandeur. La société a prévu un seul Data Center à Niamey, regroupant toutes les installations informatiques chargées de stocker et distribuer les données à travers un réseau internet. La société a une capacité de production qui peut aller jusqu’à 5000 cartes par jour avec un produit final de permis de conduire biométrique sécurisé et à 100% infalsifiable.

Le Guichet Unique d’Automobile du Niger (GUAN) accueillant la Société Nigérienne de Logistiques Automobiles (SONILOGA) a constitué la dernière étape de cette visite. Cet établissement est situé au quartier aéroport à l’entrée de la ville de Niamey. Selon le Directeur général, M. Moussa Marafa, la société vise entre autres à faciliter les formalités pour l’obtention des documents pour la mise en circulation des véhicules et à contribuer à la mobilisation de manière plus transparente des ressources de l’Etat. «La Soniloga offre des opportunités aux utilisateurs de services de la chaine automobile au Niger. Elle est créée pour mettre fin aux tracasseries d’obtention des papiers pour les véhicules», a-t-il dit. Le Guichet Unique traite 300 dossiers de ré-immatriculation et 100 dossiers d’immatriculation par jour. A l’approche d’expiration du délai, la société est envahie par des clients. La délégation a enfin visité les différents services du centre à savoir le service de visite technique d’automobile, le poste de contrôle technique, le service de tatouage, de la carte grise et des plaques d’immatriculation. La délégation parlementaire s’est dite totalement satisfaite de ces visites.

 Seini Seydou Zakaria(onep)

14 juillet 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique.