Affaire des 400 milliards : Comment l'ancien président Mamadou Tanja a échappé à une mise en accusation

e Après sa chute en février 2010, l'ancien président nigérien a déclaré avoir laissé, dans les caisses de l'Etat nigérien, 400 milliards de francs Cfa qui ont miraculeusement disparu. Une révélation explosive qui n'a pas été appréciée par le pouvoir de la Transition militaire de Djibo Salou, dont les ministres, à plus de 80%, étaient d'obédience Pnds ; encore moins par le parti d'Issoufou Mahamadou dont le gouvernement a décidé de le mettre en accusation. Une relation de cause à effet peut-être qui explique pourquoi c'est le gouvernement d'Issoufou Mahamadou qui a décidé de le poursuivre. Mais, ce qui est rocambolesque, c'est la façon, singulière, par laquelle l'affaire a été classée. Définitivement.

Selon des informations judiciaires obtenues de première main par le Courrier, c'est un dimanche matin que le président d’une haute Instutution judiciaire du pays, manifestement souffrant car ayant un cathéter au bras, serait allé au bureau pour signer et classer l'affaire sans suite.

11 juillet 2020
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Politique.