Tillabéri : Le ministre délégué à la Sécurité publique procède au lancement des activités du Projet d’appui au renforcement de l’administration territoriale (PARAT)

Tillabéri : Le ministre délégué à la Sécurité publique procède au lancement des activités du Projet d’appui au renforcement de l’administration territoriale (PARAT)Le ministre délégué en charge de la Sécurité Publique, M. Alkache Alhada, a présidé, le jeudi 11 juin 2020 à Tillabéri, la cérémonie de lancement des activités du Projet d’Appui au Renforcement de l’Administration Territoriale (PARAT), fruit de la coopération entre l’ambassade de France et le Niger. C’était en présence du représentant de l’ambassade de France au Niger, M. Luc Fabre et des membres du Conseil régional de sécurité.

Le Gouvernement du Niger a obtenu à travers la Haute autorité à la consolidation de la paix (HACP) une subvention de l’ambassade de France au Niger pour le financement du Projet d’Appui au Renforcement de l’Administration Territoriale (PARAT) dans la région de Tillabéri pour une durée de 12 mois à compter de Mai 2020. Le coût du projet est de 400.000 Euros. Le PARAT a pour objectif général d’appuyer l’administration et les forces de défense et de sécurité de la région de Tillabéri afin de renforcer la présence de l’Etat aux yeux des populations. Ce projet intervient dans onze (11) départements, à savoir Abala, Bani-Bangou, Bankilaré, Ayorou, Gotheye, Tillabéri, Téra, Ouallam, Torodi, Say et Filingué.

Au cours de la cérémonie de lancement des activités du projet, le représentant de l’ambassade de France au Niger a indiqué que le PARAT a pour perspective de renforcer le fonctionnement des Conseils départementaux de sécurité qui sont sous l’autorité des préfets. L’idée sous jacente est de renforcer la protection des populations et de rendre les présidents des comités départementaux que sont les préfets visibles en tant qu’acteurs, de contribuer à leur donner les moyens d’assurer cette protection et de renforcer la confiance entre l’Etat et les populations, a expliqué M. Luc Fabre.

Expliquant l’objectif du projet, le président de la HACP, le Général Mahamadou Abou Tarka a indiqué que le PARAT est une initiative de la HACP qui a été rapidement soutenue par l’ambassade de France dont l’objectif est de renforcer le fonctionnement de l’administration dans ses tâches régaliennes de sécurité et de justice. Cet appui de l’ambassade de France est d’une grande importance pour le renforcement de l’administration dans la région de Tillabéri. «D’autres interventions suivront», a assuré le Général Mahamadou Abdou Tarka. Il a enfin réitéré ses remerciements et sa reconnaissance pour les appuis constants des autorités Françaises au Niger dans ses efforts pour l’amélioration de la sécurité et de la stabilité sur l’ensemble du territoire.

Pour sa part, le Gouverneur de la région de Tillabéri a fortement soutenu que les appuis de ce projet permettront sans nul doute l’installation d’un climat de confiance dans les rapports entre la population et les forces de défense et de sécurité. Il accompagnera aussi la réaffirmation de la présence de l’Etat pour soutenir et sécuriser la population ainsi que leurs biens, la promotion du dialogue, la consolidation de la paix et le développement par le biais de la sensibilisation de la population sur les aspects sécuritaires.

Procédant au lancement officiel des activités du projet d’appui au renforcement de l’administration dans la région de Tillabéri, le Ministre délégué en charge de la Sécurité publique, M. Alkache Alhada a mis cette circonstance à profit pour inviter les préfets à s’approprier les objectifs dudit projet. Cela, pour aussi faire des Conseils départementaux de sécurité des véritables structures de commandement capables de prendre les mesures permettant de renforcer la sécurité dans leurs entités administratives.

Zakari Mamane ONEP/Tillabéri

17 juin 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique.