Le projet de loi sur l'interception des communications électroniques au Niger : "Ce projet est une forfaiture du gouvernement qui porte atteinte gravement au secret des communications privées des citoyens nigériens " Déclare Ibrahim Yacouba

Le projet de loi sur l'interception des communications électroniques au Niger : Demain, les députés sont appelés à examiner le projet de loi sur l'interception des communications électroniques au Niger .Ce projet est une forfaiture du gouvernement qui porte atteinte gravement au secret des communications privées des citoyens nigériens. Si cette loi est votée, il n'y a plus aucune protection ni aucun secret aux communications émises par les citoyens.Tous les articles de cette loi révèlent la volonté obsessionnelle de ne laisser aucun espace de vie privée ou de libertés aux citoyens nigériens. Il s'agit, pour ceux qui pourraient encore en douter, des instruments d'un régime autoritaire assumé qui ne peut concevoir que d'autres voix ou opinions puissent s'exprimer dans ce pays. Ce n'est pas un recul pour notre démocratie. C'est plus grave que cela. Ce sont les derniers espaces démocratiques qui sont pris d'assaut par un régime qui n'a plus de considération, même pour les droits et libertés constitutionnels.
Tous les pouvoirs sont donnés au Président de la République et à ses ministres, appuyée par une commission fantoche (exclusivement composée des représentants du Président et de ses ministres) pour opérer allègrement et selon leurs choix une violation grossière d'un droit fondamental. Même les dictatures ont pris quelques "précautions de forme" pour attenter à ce droit en mettant en avant la justice et ainsi rassurer les citoyens. Ce régime n'en a point besoin.il est si suffisant et il peut légiférer pour l'éternité.
Chaque jour, à coup de nouvelles lois et de pratiques autoritaires, il detruit un peu plus le minimum de ce qui nous reste de dignité attachée à un citoyen.
Combattons ce projet. Resistons au confinement de la démocratie.
Niamey, le 18 Mai 2020.

Ibrahim Yacouba - IYAC

Imprimer E-mail

Politique.