Point de presse du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation : Réouverture des établissements scolaires et reprise des cours le 1er juin sur l’ensemble du territoire national

Point de presse du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation : Réouverture des établissements scolaires et reprise des cours le 1er juin sur l’ensemble du territoire nationalLe Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, M. Yahouza Sadissou, coordonnateur de ministres en charge de l’éducation et de la formation, a animé un point de presse, hier matin dans la salle de réunion du Ministère. La reprise des activités académiques, les examens de fin d’année et la rentrée académique 2020-2021 étaient au centre de cette sortie médiatique du Ministre Yahouza Sadissou.

A l’entame de son point de presse le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a rappelé le contexte qui a conduit le Gouvernement à la fermeture des établissements scolaires. Il s’agit d’une décision qui rentre dans le cadre des mesures prises pour lutter contre la propagation du COID 19. M. Yahouza Sadissou a rappelé que le Gouvernement, après avis du comité des experts, a décidé de la reprise des activités académiques dans tous les établissements scolaires, de formation et de l’enseignement supérieur, publics et privés, au 1er juin 2020, si la tendance est favorable à la lutte contre la pandémie. Malgré l’enregistrement des cas dans les régions de Diffa et d’Agadez et l’évolution inquiétante de la situation à Zinder, le Ministre Yahouza Sadissou a souligné que la situation au plan national est globalement favorable.

«Au niveau de tous les ministères en charge de l’éducation et de la formation nous avons fait beaucoup de réflexions, nous avons fait beaucoup de scénarii (…). Suite à ces différents échanges et jusqu’à preuve de contraire nous confirmons la date du lundi 1er juin pour la réouverture de tous les établissements sur l’ensemble du territoire national», a indiqué la Ministre Yahouza, tout en précisant que cela se fera dans le respect strict de toutes les mesures édictées par le gouvernement pour lutter contre la propagation de cette maladie. «Il y’a un certain nombre des dispositions qu’il faille prendre pour concilier les deux impératifs du gouvernement, à savoir, la validation de l’année 2019-2020 et le succès de la lutte contre la propagation de la pandémie à Coronavirus. En termes concrets, avant la reprise des cours, tous les ministères en charge de l’éducation et de la formation sont instruits par le Premier ministre pour mettre en place les dispositifs des gestes barrières (les masques, les gels hydro-alcooliques, les savons pour le lavage des mains etc.) dans les écoles», a-t-il dit.

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a indiqué qu’au moment où les écoles ont été fermées le taux d’exécution des programmes dans les établissements d’enseignement, en dehors des Universités, varie entre 50 et 75% selon qu’on soit au public ou au privé. «Après différentes évaluations nous aurons besoins de 45 jours pour finaliser le programme de l’année. Ainsi les cours vont s’étaler du 1er juin au 15 juillet 2020. Après interviendront les examens de fin d’année, le BEPC, le BAC, le BTS, etc. Les dates précises pour ces examens seront communiquées ultérieurement», a notifié le Ministre.

M. Yahouza Sadissou a indiqué que des échanges seront très bientôt engagés entre les différents ministères et les acteurs de l’école pour que chacun adhère à ce plan de sauvetage qui va permettre de valider l’année en cours. Il a profité de cette occasion pour décliner le programme de la rentrée académique 2020-2021. «Pour ce qui est des rentrées 2020-2021, elles auront lieux, Incha Allah, le 15 septembre 2020 pour le second cycle du secondaire, le 1er octobre pour le premier cycle du secondaire (le primaire et la formation professionnelle et technique) et le 1er janvier 2021 pour les universités publiques et les grandes écoles. En ce qui concerne les établissements d’enseignement supérieur privé leur rentrée peut intervenir avant janvier 2021», a-t-il annoncé.

Ali Maman(onep)

12 mai 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique.