Un autre cas d’affairisme : Un marché de 13 milliards par entente directe octroyé par le Cabinet du Président Issoufou

Communiqué du Conseil des ministres du vendredi 06 mars 2020  Récemment, à l’issue du conseil des ministres du vendredi 6 mars 2020, le gouvernement a écouté une communication du ministre, directeur de Cabinet du président de la République relative à l’attribution d’une délégation de service public, par entente directe, sans mise en concurrence à l’entreprise MGI communications SA ayant son siège en Suisse, pour la mise en place d’un système de surveillance et de contrôle des services de télécommunications. Pour un coût global d’un peu plus de 13 milliards, ce marché a été passé par entente directe, sans mise en concurrence, en conseil des ministres, présidé par le Président Issoufou. Une violation flagrante de la loi. Mais il y a sans doute pire puisque la société ayant acquis le marché n’a pas bonne presse en Afrique. MGI traîne une réputation sulfureuse de société non sérieuse. En Gambie, notamment, où elle a prêté ses compétences, douteuses selon des informations dignes de foi, MGI a finalement fait l’objet de poursuites judiciaires et d’une plainte officielle auprès des autorités suisses.

Gestionnaire de passerelle internationale exclusif en Gambie, de mai 2014 à 2017, MGI a été accusée et poursuivie en justice pour comportement frauduleux portant sur des sommes illégalement obtenues. Un montant de 52 833 514 dollars ! En plus d’avoir saisi la justice pour recouvrer son dû, le gouvernement gambien, lésé, a également introduit une plainte officielle auprès des autorités suisses, les responsables de MGI, Illija Reymond et Martin Keller étant de nationalité suisse.

MGI et ses responsables n’ont pas encore fini de faire face à la plainte du gouvernement gambien qu’il est coopté par le Cabinet d’Issoufou Mahamadou pour un marché qui semble avoir déjà fait l’objet d’un scandale avec Match Agitech de feu Salifou Diallo.

Une affaire dans laquelle des proches de O u h o u m o u d o u Mahamadou ont séjourné en prison. Et c’est le même Ouhoumoudou qui a fait la communication objet de délégation de service public, par entente directe, sans mise en concurrence à l’entreprise MGI communications.

Affaire à suivre.

21 mars 2020
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Politique.