Installation du comité chargé de suivi des recommandations du forum national sur le mariage précoce : Des engagements forts pour la protection de la jeune fille

Le médiateur de la République, Me. Sirfi Ali Maïga a procédé vendredi dernier à l’installation du comité chargé de suivi des recommandations du forum national sur le mariage des enfants, tenu du 10 au 11 juin 2019 à Maradi. En effet, les constats faits par les différents intervenants ont fait ressortir que le mariage des enfants à des conséquences néfastes sur la jeune fille tant sur le plan sanitaire, éducationnel, que sur le plan socioéconomique du pays.

Ce comité réuni tous les acteurs impliqués, les partenaires techniques et financiers, les Chefs traditionnels et les leaders religieux.

En procédant à l’installation du comité, le Médiateur de la République, Me Sirfi Ali Maïga a rappelé que les statistiques ont fait ressortir que trois (3) filles sur quatre (4) sont mariées avant leur 18ème anniversaire. Les taux les plus élevés sont enregistrés dans les régions de Diffa avec 89%, de Zinder avec 88% et de Maradi avec 87%. «Cette question d’une importance capitale au regard du contexte de notre pays, mérite l’action conjuguée des pouvoirs publics (Etat), des partenaires bilatéraux et multilatéraux, des structures de la société civile œuvrant dans le domaine, des chefs traditionnels et des leaders religieux, en partenariat avec le Ministère en charge de la Protection de l’enfant et avec l’appui des partenaires» a estimé Me Sirfi Ali Maïga.

Le Médiateur de la République a, en outre, expliqué les missions assignées à ce comité, qui sont entre autres : de faire l’état de lieu des engagements pris au cours du forum de Maradi et des recommandations qui ont été faites, de voir l’état d’avancement de la réalisation de ces recommandations, de détecter les différents obstacles et d’envisager si possible des stratégies pour faire avancer le processus. «Depuis Maradi, nous avons eu une réunion spéciale qui a consisté à regrouper les leaders religieux des huit (8) régions du Niger, à l’issue de laquelle nous allons sortir les recommandations et nécessairement des engagements des leaders religieux qui iront vers les populations pour expliquer les méfaits du mariage précoce» a fait savoir Me Sirfi Ali Maïga.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

24 février 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique.