Justice à double vitesse : Malgré la vacuité du dossier, Bakary Saïdou continue de garder prison

Justice à double vitesse : Malgré la vacuité du dossier, Bakary Saïdou continue de garder prisonDepuis près de quatre ans, trois ans et neuf mois, aujourd’hui, Bakary Saïdou, ancien président du groupe parlementaire du Moden Fa Lumana Africa sous la première législature de la 7e République, garde prison. Contre toute indication judiciaire. De sources proches de plusieurs juges, le dossier le concernant est totalement vide et l’unique rapport qui aurait pu servir à l’incriminer l’a plutôt disculpé. Le rapport d’enquête de la Gendarmerie nationale, conduite par trois officiers assermentés, en l’occurrence Abdou Mahamane Nassirou, Chef d’Escadron, officier de police judiciaire, Boubacar Seyni Diallo, Adjudant, officier de police judiciaire et Hamadou Garba, Adjudant, officier de police judiciaire, suivant saisine du procureur de la République, près le Tribunal de Grande instance hors classe de Niamey, a conclu, le 22 mars 2015, que « l’enquête n’a révélé aucun acte d’aliénation frauduleuse ». Et les auditions des différents acteurs de la chaîne d’intervention lui ont été favorables. Mieux, Bakary Saïdou a bénéficié de témoignages officiels de satisfaction des bailleurs de fonds. Pourtant, il est toujours en détention, son dossier, aussi vide qu’un panier troué, vogue de cabinet en cabinet, lorsqu’il ne passe de juge d’instruction en juge d’instruction. L’affaire Bakary est un des plus grands symboles de la faillite du système judiciaire nigérien. Et comme il ne suffit pas de le maintenir en prison, malgré la vacuité du dossier, l’honorable Bakary Saïdou est envoyé en assises. Un dossier vide en assises tandis que des personnalités épinglées dans des affaires de détournement de plusieurs milliards ou dans le trafic de drogue sont en liberté. N’est-ce pas encore le cas dans la dissipation de plusieurs centaines de milliards de francs CFA destinés à la défense et à la sécurité ? Pour ses proches, ses amis et les observateurs internationaux, il n’y a pas de doute que Bakary Saïdou est un prisonnier politique.

04 février 2020
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Imprimer E-mail

Politique