Conférence de presse conjointe au Ministère de la Santé publique sur le Coronavirus : «Aucun cas n'a été notifié au Niger (…) mais un système de prise en charge a été mis en place au niveau des aéroports internationaux», déclare le ministre Idi Illiassou

Conférence de presse conjointe au Ministère de la Santé publique sur le Coronavirus : «Aucun cas n'a été notifié au Niger (…) mais un système de prise en charge a été mis en place au niveau des aéroports internationaux», déclare le ministre Idi Illiassou Le ministre de la Santé Publique, M. Idi Illiassou Maïnassara et la Représentante de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Dr Anya Blanche Philomène Melanga ont conjointement animé, hier matin, une conférence de presse relativement à l’épidémie du nouveau virus coronavirus responsable d’infections respiratoires aigües, apparu en Chine. Il s’agit pour les deux parties d’informer le public sur les dangers de la maladie et les mesures entreprises par l’Etat et ses partenaires pour protéger la population.

«Aucun cas n'a été notifié au Niger. Cependant, au vu des échanges inter pays et les mouvements importants de populations, le risque est élevé. Le risque d’introduction du virus réside essentiellement au niveau des aéroports», a déclaré le ministre de la Santé publique. Dr Idi Illiassou Maïnassara d’assurer que des mesures ont été prises par le Niger au niveau des aéroports internationaux, en particulier l'Aéroport International Diori Hamani de Niamey. «Ces mesures visent principalement la sensibilisation des voyageurs et de tous les travailleurs de l'aéroport sur le renforcement des règles d'hygiène, la détection précoce des cas et leur orientation vers un centre de prise en charge dédié à cet effet au niveau de l'Hôpital Général de Référence. Ainsi, un système de transport sécurisé des cas suspects en urgence de l'aéroport jusqu'au service de prise en charge a été mis en place», a-t-il assuré avant d’inviter la population à la sérénité, mais aussi à prendre des mesures pour se protéger et protéger leurs proches.

En ce qui concerne les précautions à observer, elles consister fondamentalement à se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon ou les nettoyer avec des désinfectants ou à d'alcool. Lorsque la personne tousse ou éternue, elle doit couvrir sa bouche et son nez avec un mouchoir en papier ou une main, elle jeter le mouchoir immédiatement et de se laver soigneusement les mains. Il est aussi recommander d’éviter tout contact étroit avec une personne qui a de la fièvre et qui tousse provenant zones en épidémie. La personne qui a de la fièvre, de la toux ou des difficultés à respirer doit consulter immédiatement un médecin et informer son prestataire de soins de tout l'historique de voyages récent ou de la visite d'un voyageur venant des zones d’épidémie. Il est conseillé d’éviter à tout moment de manger de la viande crue ou insuffisamment cuite. La viande crue, le lait ou les organes des animaux doivent être manipulés avec précaution afin d’éviter toute contamination croisée avec des aliments non cuits.

Le ministre de la Santé a rappelé que c’est le 5 Janvier 2020 que la République Populaire de Chine a notifié l'apparition du coronavirus responsable d'infections respiratoires aiguës. Il s'agit, selon Dr Idi Illiassou Mainassara, d'une maladie très contagieuse. Elle se transmet à une personne par contact avec les sécrétions nasales et les gouttelettes de salive émises par la toux ou les éternuements d'une personne malade. Cette maladie se manifeste comme la grippe ordinaire, par une fièvre accompagnée de mal de gorge, de toux, de difficultés respiratoires, d’écoulement nasal, de fatigue intense, de maux de tête et de douleurs musculaires. Citant les statistiques de l’OMS, le ministre a souligné qu’à la date du 2 Février 2020, vingt-trois (23) autres pays que la Chine sont touchés par l’épidémie, mais aucun pays Africain n'a notifié de cas. Au total 17.557 cas confirmés dont 404 décès ont été notifié à l’OMS. Parmi ces cas on dénombre 17.411 cas provenant de la Chine et 146 cas en dehors de ce pays. Le ministre a enfin salué les efforts fournis par le République Populaire de Chine pour contrôler la maladie et lui réitère son soutien dans cette dure épreuve.

La Représentante de l’OMS au Niger a précisé que l’épidémie a été déclarée ‘’Urgence de Santé Publique de Portée Internationale’’ par l’OMS. Face à la situation, l’OMS a recommandé à tous les pays de renforcer leur système de surveillance pour une détection précoce des cas ainsi que des mesures à respecter pour une protection individuelle et collective. Dr Anya Blanche Philomène Melanga a encouragé tous les pays à renforcer leur surveillance des infections respiratoires   aiguës sévères (IRAS), à examiner attentivement toute présentation inhabituelle des cas d'IRAS ou de pneumonie et à informer l'OMS de tout cas présumé ou confirmé d'infection par le coronavirus. «Le Niger doit continuer de renforcer son état de préparation aux situations d'urgence sanitaire, conformément au Règlement sanitaire international (2005)», a-t-elle dit avant de rappeler les conduites à prendre face à l’épidémie.

Seini Seydou Zakaria(onep)

04 février 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique.