Apparition de Mohamed Bazoum dans une vidéo parmi les mouvements rebelles maliens : Une pure machination contre le Président du PNDS Tarayya

Apparition de Mohamed Bazoum dans une vidéo parmi les mouvements rebelles maliens : Une pure machination contre le Président du PNDS Tarayya Depuis quelques jours, une vidéo, montrant le Ministre d’État Bazoum Mohamed assistant à une réunion au Mali, est largement partagée sur les réseaux sociaux. Cette vidéo n’est pas récente car, en plus du Ministre Bazoum Mohamed, toutes les personnes qui y figurent étaient à un âge assez jeune. C’est le cas de l’ancien Président malien Amadou Toumani Touré. Selon les recherches effectuées par nos soins, les images contenues dans la vidéo ont été tournées le 24 novembre 1991, lors de la conférence de réconciliation, organisé à Mopti, entre l’État du Mali et les mouvements armés qui ont accepté de déposer les armes. Ceux qui la partagent sur les réseaux sociaux accompagnent cette vidéo avec des commentaires tendant à faire du Ministre Bazoum Mohamed un membre de ces mouvements armés. Cela est une pure machination.

Il ressort de nos recherches que M. Bazoum Mohamed a participé à cette rencontre en tant que Secrétaire d’État aux affaires étrangères du gouvernement de Transition.Il a représenté le Premier ministre Amadou Cheffou à cette rencontre et était même accompagné du Commandant Seyni Garba qui représentait l’armée. Ceux qui ont partagée la vidéo visent certainement un objectif, en montrant juste la partie où on aperçoit M. Bazoum Mohamed assis au lieu d’autres participants à la rencontre. Sinon, l’intéressé avait prononcé un discours très nationaliste qui a été fortement applaudi par l’assistance. Cette séquence a certainement été intentionnellement cachée par ceux qui ont partagé la fameuse vidéo. Une source proche du Ministre Bazoum indique suivre avec beaucoup de sourie l’exploitation qui est faite de cette vidéo sur les réseaux sociaux. «C’est vraiment mal connaître M. Bazoum Mohamed que de croire qu’il peut se retrouver dans la moindre entreprise de déstabilisation, au point de se retrouver dans un mouvement armé. La seule arme dont dispose Bazoum Mohamed et qu’il manipule avec toute l’aisance requise est sa langue. Depuis ses premières apparitions sur la scène en tant que syndicaliste, l’homme a toujours émerveillé par ses prises de position et sa maîtrise du discours.

C’est cela qui lui a permis d’être un des acteurs emblématiques de la Conférence nationale souveraine et de se former une forte aura politique», indique cette source.

I.B 

25 janvier 2020
Publié le 15 janvier 2020
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Imprimer E-mail

Politique