Ouverture du 3ème Conseil d’Orientation du Centre National d’Etudes Stratégiques et de Sécurité : Bilan des activités réalisées et perspectives pour les trois années à venir

 Ouverture du 3ème Conseil d’Orientation du Centre National d’Etudes Stratégiques et de Sécurité : Bilan des activités réalisées et perspectives pour les trois années à venirLe Centre National d’Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) a tenu hier à son siège son troisième Conseil d’Orientation. C’est le ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, président du Conseil d’Orientation du CNESS, M. Ouhoumoudou Mahamadou qui a présidé la cérémonie d’ouverture de ces travaux en présence du ministre de la Défense Nationale Pr Issoufou Katambé et des recteurs des Universités publiques.

Cette fin d’année 2019 est une période charnière pour le Centre National d’Etudes Stratégiques et de Sécurité car, elle coïncide avec la fin du plan d’orientation stratégique 2017-2019 que le Conseil a adopté il y a 3 ans. Aussi, c’est le lieu pour les membres d’examiner le rapport d’activités 2019, celui de la mise en œuvre du plan d’orientation stratégique 2017-2019, d’approuver le plan d’orientation 2020-2022 et le plan d’action annuel 2020 a expliqué le Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou. Ce sera également a ajouté le président du Conseil d’Orientation du CNESS, l’occasion d’examiner les difficultés majeures du Centre en vue de leur trouver des solutions et aussi de décider par rapport aux propositions de la Direction visant à renforcer le CNESS dans sa mission et son fonctionnement.

En effet, M. Ouhoumoudou Mahamadou a rappelé que le Président de la République a décidé de confier au CNESS, la Planification Stratégique des Forces. Et, c’est dans ce cadre que le Conseil des ministres du 26 juin 2019 a examiné et adopté le projet de décret qui modifie le décret de 2015 pour créer un pôle dédié à la Planification Stratégique des Forces au sein du CNESS dont une partie des membres ont été désignés et leur nomination ne saurait tarder selon M. Ouhoumoudou Mahamadou. Avec cette création récente du Pôle de Planification Stratégique des Forces (PPSF), le CNESS prend de l’envergure et se positionne, plus que jamais, comme l’outil de veille stratégique et d’aide à la décision indispensable à notre pays.

Cependant, a déploré le Directeur de cabinet du Président de la République, malgré les efforts appréciables de l’Etat et le sacrifice consenti par nos FDS, le contexte sécuritaire dégradé qui a motivé la création du CNESS en 2015 ne s’est malheureusement pas amélioré. Pire, il s’est aggravé dans la région du Liptako Gourma, occasionnant de nouvelles pertes en vies humaines. « Face à ce défi sécuritaire et, en tant que centre d’études, nous devons redoubler d’efforts, chacun à son niveau de responsabilité et dans sa sphère de compétence, afin d’éclairer davantage les décisions des hautes autorités» a-t-il estimé.

Selon le directeur du Centre National d’Etudes Stratégiques et de Sécurité CNESS, le Colonel Major Mahamadou Seidou Magagi, les délibérations de ce 3ème Conseil d’Orientation fixeront au CNESS le cap et les programmes à conduire pour les 3 années à venir mais aussi décideront, dans une certaine mesure, de sa performance qui est liée aux ressources allouées. Les réalisations faites jusqu’ici l’ont été avec des ressources humaines, matérielles et financières limitées a précisé le directeur du CNESS. « Nous sommes conscients des moyens limités de notre pays mais nous ne perdons pas de vue les risques inhérents à une dépendance croissante d’une institution stratégique comme le CNESS vis-à-vis des partenaires extérieurs», a-t-il indiqué.

Récemment, a souligné le Colonel Major Mahamadou Seidou Magagi, le CNESS s’est agrandi avec la création, en son sein, du Pôle de Planification Stratégique des Forces (PPSF) dans une réorganisation pour permettre la création de certaines fonctions clé qui lui font défaut et qui handicapent son fonctionnement. Le but de la création de ce Pôle est d’avoir un CNESS mieux outillé afin de contribuer significativement à la préservation et à la promotion de l’intérêt national et d’être reconnu, à l’extérieur, comme un centre contribuant à la paix et à la sécurité internationale a-t-il fait savoir.

Aïchatou Hamma Wakasso

31 décembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique