Visite inopinée du Ministre de la Justice au Tribunal de Grande Instance Hors Classe (TGI/HC) de Niamey : M. Marou Amadou salue la ponctualité des magistrats et des greffiers

Le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Marou Amadou, entouré des cadres de son ministère, a effectué hier matin une visite inopinée dans les locaux du Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey pour s’enquérir des conditions de gestion des scellés et des archives. Une présence qui est aussi mise à profit par le Garde des Sceaux pour constater de visu, lors d’une visite-guidée dirigée par le Président dudit Tribunal, M. Manirou Mamane, l’application de diverses recommandations issues de précédentes visites.

A la fin de la visite, le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Marou Amadou, s’est félicité de ses échanges constructifs avec les responsables du Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey. Il a en particulier insisté sur la ponctualité au travail des magistrats et des greffiers aux heures obligatoires de service. Selon le Garde des Sceaux, le plus important « c’est de venir aux heures indiquées et de donner le meilleur de soi-même pour un meilleur rendement ».

Sur place, le Ministre de la Justice a donné des instructions au Greffier en Chef pour procéder, en accord avec les juges d’instruction, à la destruction de tous les scellés qui ne sont plus utiles à la poursuite des instructions en cours, afin de rendre plus fluide la gestion de ceux qui sont plus récents et plus utiles. M. Marou Amadou a regretté la situation dans les salles d’audience. « Les audiences ne sont pas publiques si ce qui se dit n’est pas audible pour le public venu à cet effet », a-t-il dit avant de donner des instructions pour que ces salles soient équipées en matériels adéquats de sonorisation.

M. Marou Amadou a apprécié l’amélioration de la salubrité au sein de l’institution judiciaire, même si « c’est encore insuffisant ». Il y’a des moyens qui doivent être mobilisés, a-t-il poursuivi, pour que cette salubrité soit à la hauteur de l’image que doit présenter le Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey. En plus de la salubrité, le ministre a souligné l’inadéquation des bancs dans les salles d’audience et leur rareté pour servir aux visiteurs. « Nous sommes dans un tribunal de référence qui couvre, selon les estimations, plus de 65% de tout ce qui se passe dans le pays. C’est pour cela que nous insistons sur le meilleur fonctionnement de ce tribunal », a rappelé le Ministre de la Justice.

Le président du Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey, s’est réjoui des visites inopinées de leur Ministre de tutelle, ce qui les encourage « à mieux faire » et « à toujours donner le meilleur » d’eux-mêmes. « Nous avons de réels problèmes d’archivage mais nous allons prendre des dispositions idoines pour améliorer le traitement des archives. Quant à la dégradation de la salubrité, elle est due au fait que nous disposons de très peu de techniciens de surface, une situation à laquelle le Ministre de la Justice en personne entend y remédier », a expliqué Manirou Mamane.

Souleymane Yahaya

12 novembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique