Présidentielle de 2021 : Après Seïni Oumarou, Adal Rhoubeid tacle Bazoum Mohamed

eRéuni en congrès le week-end dernier, le Mouvement démocratique pour le renouveau (MDR TARNA) a désigné son président Dr Adal Rhoubeid comme candidat à la présidentielle de 2021. C’est le deuxième parti de la mouvance présidentielle, après le Mouvement national pour la société de développement (MNSDNASSARA) de Seïni Oumarou, à désigner un candidat à la présidentielle de 2021, alors même que beaucoup d’observateurs s’attendaient à l’unique candidature de Bazoum Mohamed, le président du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDSTARAYYA), le principal parti au pouvoir.

Même si en termes de poids électoral le MDR TARNA est un parti négligeable, sa décision de désigner un candidat à la présidentielle de 2021 va certainement desservir Bazoum Mohamed. Et pour cause! D’autres partis de la mouvance présidentielle, qui hésitent à désigner leurs candidats, peuvent emboîter le pas à ce petit parti et on risque à terme d’assister à une multitude de candidatures qui vont rendre impossible tout passage au premier tour pour le candidat du PNDS-TARAYYA. Et Bazoum Mohamed le sait mieux que quiconque : même si l’opposition ne participe pas aux prochaines élections, un deuxième tour ne pourra pas l’arranger. N’importe quel candidat qui sera face à lui bénéficiera du soutien de cette opposition et peut-être même d’autres partis de la mouvance présidentielle.

C’est dire que beaucoup d’obstacles se dressent encore et toujours contre Bazoum Mohamed, dans son rêve de vouloir succéder à Issoufou Mahamadou en 2021.

I.B

05 novembre 2019
Publié le 21 octobre
Source : Le Canard En Furie

Imprimer E-mail

Politique