3ème édition du forum de "l’Initiative Investissements pour le Futur" à Riyad (Arabie Saoudite) : SEM. Issoufou Mahamadou évoque d’importants sujets dont la ZLECAf, les liens paix-sécurité-développement et le partenariat

3ème édition du forum de Le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, ainsi que le Président du Nigéria, SEM Muhammadu Buhari, et celui du Kenya, SEM Uhuru Kenyatta, ont participé, hier mercredi 30 octobre 2019, dans l’après-midi à Riyad, à une session plénière sur « les moyens de transformer l’Afrique en la prochaine Success story économique ».

Cette session a été organisée dans la cadre de la troisième édition de ‘’l’Initiative Investissements pour le Futur '', ouverte mardi matin sous la présidence du Prince Héritier saoudien Mohamed Ben Salmane. Le thème de cette session est : «Prochaine étape pour l’Afrique ? Comment les investissements et le commerce vont-ils transformer le continent en la prochaine grande réussite économique ? ».

Devant de nombreux leaders mondiaux des affaires et de la politique, le Président Issoufou Mahamadou, répondant aux questions du modérateur, a évoqué plusieurs importantes questions notamment la ZLECAf, le développement économique et social de l’Afrique, la paix, la stabilité et la Sécurité ainsi que le partenariat entre l’Afrique et le reste du monde.

SEM Issoufou Mahamadou a tenu à rappeler que les pays comme la Côte d’Ivoire et le Ghana avaient le même niveau de développement que la Corée du Sud qui est aujourd’hui la 12ème puissance économique mondiale.

Avec la Chine (2ème puissance économique mondiale), le Japon (3ème), l’Inde (5ème), on parle aujourd’hui du miracle asiatique qui s’explique par l’existence, dans ces pays, des institutions politiques fortes et stables, a-t-il expliqué. Ces pays ont fait des choix stratégiques qui ont porté notamment sur le commerce et les investissements, a souligné le Chef de l’Etat.

L’Afrique a également fait ce choix à travers l’Agenda 2063 et ses différents plans et programmes. L’Afrique a fait le choix de se transformer avec le commerce et l’investissement et a conçu, à cet effet, la ZLECAf dont l’accord a été lancé en juillet dernier à Niamey, a-t-il insisté.

La ZLECAf offre des perspectives à l’Afrique, permet d’unifier les 55 marchés balkanisés aujourd’hui au niveau des pays africains, en un seul marché. Cela permettra à l’Afrique de réaliser des économies d’échelle, de négocier d’une seule voix sur le plan commercial international, a indiqué SEM Issoufou Mahamadou.

La ZLECAf, qui va entrer en vigueur en juin 2020, va booster le commerce intra-africain. Elle permettra à l’Afrique de reconquérir son marché intérieur et d’envisager la conquête du marché extérieur, en exportant ses produits vers l’extérieur, a-t-il ajouté.

Répondant à une question sur l’insécurité dans la région du Sahel et dans le bassin du Lac Tchad, le Chef de l’Etat a dit que la sécurité, la stabilité et le développement sont intimement liés. Il a souligné que les menaces dans cette région se propagent sur le terreau de la pauvreté, précisant que l’Afrique a besoin d’importants investissements et de tous les partenaires.

Elle a besoin de diversifier ses partenaires parce que les ressources à mobiliser pour le développement du continent sont immenses, a-t-il noté. «Nous voulons créer les conditions pour mobiliser les investissements en particulier les investissements directs étrangers quelle que soit leur provenance», a-t-il poursuivi.

En ce qui concerne le partenariat entre le Niger et l’Arabie Saoudite, le Président de la République a affirmé que son pays a une relation très forte avec l’Arabie saoudite. « Notre coopération est excellente, elle intervient dans les secteurs prioritaires notamment les infrastructures où, à travers le Fonds saoudien, l’Arabie Saoudite participe à la réalisation du Barrage de Kandadji, par exemple. ».

Elle participe également au Niger dans les secteurs de l’éducation, la formation scientifique et technique, la santé et les infrastructures routières. «Au-delà de l’Arabie Saoudite, nous souhaitons avoir un partenariat fort avec les pays du Golfe », a-t-il dit.

Par ailleurs, SEM Issoufou Mahamadou a souligné que l’Afrique a besoin des institutions fortes et stables, capables de garantir la sécurité et la paix et de promouvoir la bonne gouvernance politique et économique.

Il a ajouté que le Niger fait beaucoup d’efforts dans le cadre de la lutte contre la corruption, depuis huit ans. « Nous avons amélioré le rang du Niger dans le Classement de Transparency International dans le cadre de la lutte contre la corruption, et avons également amélioré le classement du Niger dans le cadre de Doing Business, parce que nous avons fait beaucoup de réformes au Niger.» Et le Niger est considéré comme un des pays de l’Afrique au sud du Sahara qui est le plus grand réformateur de ce point de vue.

Invité d’Honneur du Serviteur des Deux Saintes Mosquées, le Roi d’Arabie Saoudite Sa Majesté Salman Bin Abdulaziz, pour prendre part à la troisième Edition de l’Initiative Investissements pour le Futur '', le Président Issoufou Mahamadou, séjourne à Riyad depuis lundi dernier, rappelle-t-on.

Abdourahmane Alilou AP/PRN

30 octobre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique