Retour, hier, du Président de la République, de Sotchi (Russie), au terme du Sommet Russie-Afrique : Le Chef de l’Etat s’est entretenu avec le Vice-président du Conseil de l'Assemblée fédérale de Russie et les étudiants nigériens

Issoufou-Sotchi-Russie-retourLe Président de la République, Chef de l'État, SEM. Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey, hier soir, en provenance de Sotchi, en Russie, où il a pris part au premier Sommet Russie-Afrique qui a enregistré la participation de 43 Chefs d’Etat africains.

A sa descente d’avion, le Président Issoufou Mahamadou, qui était accompagné de la Première Dame Hadjia Aïssata Issoufou, a été accueilli au pied de la passerelle par le Premier ministre Brigi Rafini avant d’être salué par les présidents des institutions de la République, les membres du gouvernement et ceux du corps diplomatique accrédités au Niger ainsi que par plusieurs personnalités civiles et militaires.

Il importe de souligner qu’avant de quitter Sotchi, hier, SEM. Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger, également Président en Exercice de la CEDEAO, a d’abord pris part aux travaux du Sommet Russie-Afrique.

En marge du Sommet, le Chef de l’Etat s’est entretenu, hier, avec le Vice-président du Conseil Fédéral de l'Assemblée de la Fédération de Russie, SEM. Ilyas Umakhanov. Auparavant, le mercredi 23 octobre 2019, le Président Issoufou Mahamadou a rencontré la communauté estudiantine nigérienne en Russie. Les échanges ont porté essentiellement sur les conditions de séjour et d’études de nos jeunes compatriotes en Russie.

Il faut rappeler que ce Sommet de Sotchi, qui a duré deux jours, a porté sur trois axes fondamentaux, à savoir le développement des relations économiques, la création des projets de développement et la coopération dans les domaines humains et sociaux. A l’issue des travaux, les perspectives de coopération entre la Russie et l’Afrique sont clairement tracées, elles concernent des domaines aussi variés que l’industrie, les échanges commerciaux, l’agriculture, la santé, l’éducation, les infrastructures, les sciences et technologies, etc.

Pour notre pays, le Niger ce forum constitue un tremplin pour la concrétisation des engagements déjà pris par les dirigeants de nos deux pays, et qui doivent se traduire par un renforcement et une diversification de la coopération bilatérale, en touchant des secteurs clés comme ceux de l’énergie, des mines, des infrastructures, de l’éducation, de la sécurité, etc.

Assane Soumana

25 octobre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

 

Imprimer E-mail

Politique