Le Président de la République prend part au Sommet Russie-Afrique, à Sotchi (Russie) : Des perspectives d’une coopération plus renforcée entre la Russie et l’Afrique

Le Président de la République prend part au Sommet Russie-Afrique, à Sotchi (Russie) : Des perspectives d’une coopération plus renforcée entre la Russie et l’AfriqueLes travaux du forum économique Afrique-Russie ont débuté, hier mercredi 23 octobre 2019 à Sotchi, une ville russe située au sud de Moscou, en présence du Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, ainsi que plus d’une quarantaine d’autres dirigeants du continent africain. L’ouverture de ce premier Forum Russie-Afrique a été co-présidée par les Président russe, SE. Vladimir Poutine, et le Président en exercice de l’Union Africaine, SEM. Abdel Fatah Al-Sissi.

Ce Sommet, qui durera deux jours, porte sur trois axes fondamentaux, à savoir le développement des relations économiques, la création des projets de développement et la coopération dans les domaines humains et sociaux. C’est autour de ces trois axes que s’articuleront les perspectives de coopération entre la Russie et l’Afrique dans les domaines de l’investissement, de l’industrie, des échanges commerciaux, de l’habitat, des sciences et technologies, de l’enseignement, de l’information, des infrastructures, des technologies nucléaires, de l’autonomie économique africaine ainsi que la coopération bilatérale dans le domaine de l’industrie du diamant, du climat des affaires, de la transformation numérique, des ressources minières, de l’agriculture, des normes de santé et de la contribution de la jeunesse africaine et russe au développement durable.

Comme nous l’apprend l’agence de presse russe, Tass, dans son discours d’ouverture des travaux, le Président de la République de Russie, a énuméré, devant les dirigeants et représentants du continent, quelques ambitions de son pays et la stratégie de coopération entre les deux parties. Moscou, a-t-il indiqué, entend s’appuyer notamment sur le secteur commercial pour propulser les liens de partenariat avec les pays d’Afrique.

A ce titre, il a promis de doubler dans les cinq ans les échanges commerciaux. « Nous exportons actuellement pour 25 milliards de dollars de nourriture, ce qui est plus que ce que nous exportons en armes qui représentent 15 milliards. Et nous sommes capables d’au minimum de doubler ces échanges dans les quatre à cinq prochaines années », a-t-il déclaré. La Russie espère surtout tirer le meilleur profit de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), récemment lancée par les pays africains pour revitaliser leurs relations économiques et commerciales avec le continent. Aussi, ce Sommet de Sotchi devrait-il aboutira à la signature de plusieurs accords commerciaux, d’investissement et de coopération dans des secteurs comme l'énergie, la santé, l'agriculture, les mines, le tourisme, et les médias.

D’autre part, tenant compte des difficultés auxquelles font face les pays du continent, et dans le souci de renforcer sa présence en Afrique, Vladimir Poutine a annoncé que son pays avait annulé des dettes avoisinant à 20 milliards de dollars.

Il a ajouté que la Russie souhaite placer sa collaboration avec l’Afrique sous le signe d’une aide sans contrainte, en référence aux nombreuses conditions fixées par les puissances occidentales dans le cadre de l’octroi de leur aide au continent. « Nous voyons comment certains pays occidentaux ont recours à la pression, à l'intimidation et au chantage contre des gouvernements souverains africains », avait confié le chef d’Etat lors d'un entretien accordé à l'agence de presse Tass. Car le président Poutine, « ils utilisent de telles méthodes pour tenter de se redonner une influence et une domination perdues dans leurs anciennes colonies sous une nouvelle forme et ainsi pouvoir en tirer le maximum de profits en exploitant le continent ».

En plus du volet de la coopération économique et de politique étrangère, ce sommet se penchera également sur les « technologies nucléaires au service du développement de l’Afrique » et sur les « minerais africains au profit des peuples d’Afrique ».

Ce Sommet offre une excellente opportunité pour le renforcement de la coopération entre la Russie et l’Afrique afin d’assurer le développement durable et la stabilité le continent. Pour le cas précis de notre pays, ce forum constitue une bonne opportunité pour insuffler une nouvelle dynamique aux liens de coopération bilatérale. Déjà, en septembre dernier, à l’occasion de la visite effectuée à Moscou par le ministre en charge des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Kalla Ankourao, le Niger et la Russie se sont inscrits dans une dynamique de renforcement de leurs liens de coopération avec le Niger. C’est ainsi que les deux pays ont pris l’engagement de coopérer davantage dans les secteurs tels que l’énergie, les mines, les infrastructures, la sécurité. Il est fort à parier que cette coopération va davantage se renforcer à travers notamment, la réouverture de l’ambassade du Niger à Moscou en Russie d’ici 2020, et la tenue de ce sommet de Sotchi.

Il faut noter qu’en marge du forum Russie-Afrique, le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, qui est accompagné au cours de ce déplacement de la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou Mahamadou, a pris part à un déjeuner de travail sur la coopération entre l'Afrique et la Russie, en présence de plusieurs Chefs d'État africains ainsi que du Président russe, SEM Vladimir Poutine.

Assane Soumana

24 octobre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique