Journée parlementaire d'information sur l’Institut National de la Statistique (INS) : Des échanges constructifs avec les députés nationaux sur les activités menées par l’Institut

Journée parlementaire d'information sur l’Institut National de la Statistique (INS) : Des échanges constructifs avec les députés nationaux sur les activités menées par l’InstitutLe 2ème Vice-président de l’Assemblée nationale, M. Ali Elhadj Liman Mahamane a présidé samedi 19 octobre 2019, à l’hémicycle, l’ouverture d’une journée parlementaire d’information et de sensibilisation sur le rôle et les missions de l’Institut National de la Statistique (INS). L’objectif est de discuter des questions des statistiques dans tous ses aspects avec le Réseau Parlementaire pour la Promotion de la statistique. Ce qui aura permis aux députés nationaux de disposer d’informations sur les activités menées par l’Institut ainsi que des données analysées en la matière. Les débats se sont déroulés en présence du directeur général de l’Institut National de la Statistique (INS), M. Idrissa Alichina Kourguéni.

En ouvrant les travaux de la journée, M. Ali Elhadj Liman Mahamane a déclaré que, les activités statistiques nationales sont actuellement régies par la loi n° 2004-011 du 30 mars 2004, portant sur l'organisation de l'activité statistique et créant l'Institut National de la Statistique (INS), modifiée et complétée par la loi n°2014-66 du 05 novembre 2014. Pour davantage se faire connaître et instaurer une véritable culture statistique, il a indiqué que, l'Institut National de la Statistique (INS) a, depuis sa création, régulièrement fait preuve d'initiatives, de pédagogie et de stratégie, dans la conduite de ses activités en étant et pour mieux être à l'écoute de tous. «C'est dans cet esprit que l'Institut a encouragé la création d'un Réseau Parlementaire pour la Promotion de la Statistique (REPPSTAT) et d'un Réseau des Journalistes pour le Développement de la Statistique au Niger (RJDSN). Le dialogue avec les parlementaires, les journalistes et les autres couches socioprofessionnelles est important pour le système statistique national», a-t-il soutenu.  

Pour lui, ce dialogue est aussi une occasion pour l'INS de prendre connaissance des opinions et des préoccupations des élus nationaux, des journalistes et des autres couches socioprofessionnelles, et d'en tenir compte dans la programmation de ses activités à venir et en même temps, solliciter de ses partenaires, proches ou de niveau décisionnel, leur appui pour une mise en œuvre effective de toutes les activités et réformes institutionnelles en cours, ou, celles, dont l'opportunité se présentera opportunément et envisagées par la direction générale de l’INS.

Au cours des débats très instructifs sanctionnés par des questions relatives aux préoccupations de l’assistance, le directeur de la statistique a apporté des réponses en indiquant que son institution fait partie des meilleures dans le domaine sur le plan régional. Selon lui, les données sont de meilleure qualité et conforme au standard en la matière. M. Idrissa Alichina Kourguéni a en outre rassuré les élus nationaux qu’ils font tout pour mettre à la disposition des utilisateurs des données statistiques fiables malgré l’insuffisance de moyen humain et financier de l’institut.

En ce qui concerne la question de l’Indice de Développement Humain (IDH), le directeur général a affirmé que, l’INS n’est pas responsable du classement du Niger. Mais selon ses précisions, la question de l’éducation contribue au classement du Niger vers le bas. Une préoccupation sur laquelle l’institut a déjà alerté le gouvernement à prendre des dispositions. M. Idrissa Alichina Kourguéni a enfin appelé la représentation nationale à plaider pour son institution afin de la doter d’un crédit conséquent dans la loi des finances 2020.

Seini Seydou Zakaria

24 octobre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique