Célébration de la journée internationale de la jeune fille : « Les filles, une force libre et inarrêtable », thème retenu

La ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Elback Zeïnabou Tari Bako a procédé vendredi dernier, à l’Académie des Arts Martiaux de Niamey, au lancement officiel de la journée internationale de la jeune fille. Organisée par le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant en collaboration avec l’ONG Plan Niger et l’UNICEF, cette journée a pour but de soutenir les initiatives des filles et saisir des opportunités pour ces dernières en vue de lutter contre les inégalités .

Dans son allocution la ministre en charge de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant a indiqué que la protection des droits des filles constituent une des priorités des plus hautes autorités de la 7ème République, d’où les mesures et actions engagées par le Gouvernement et ses partenaires, afin de protéger les droits des filles et répondre à leurs besoins spécifiques. Ces mesures et actions sont entre autres l’adoption de la Politique Nationale de Genre révisée en 2017-2021 ; l’adoption de la Politique Nationale de l’Education et de la Formation des Filles ; l’adoption de la Stratégie Nationale de Prévention et des Réponses aux Violences Basées sur le Genre et son Plan d’actions quinquennal 2017-2021; l’adoption du Décret portant la Protection, le soutien et l’accompagnement de la jeune fille en cours de scolarité ; la création de la Maison de l’Entreprise qui encourage les jeunes à créer leurs propres entreprises sans distinction de sexe ; la poursuite de la mise en œuvre de l’Initiative pour les Adolescentes "ILLIMIN", qui vise à réduire les mariages précoces et les grossesses des jeunes filles.

Mme Elback Zeïnabou Tari Bako a en effet sollicité la détermination de tous les acteurs concernés à poursuivre leurs efforts afin d’amener les communautés à un changement social de comportement qui induirait sans nul doute une amélioration de tous les indicateurs socio-économiques.

Pour sa part, la représentante de l’ONG Plan Niger, Melle Rachida Hama Issa a souligné que son Institution agit pour transformer la vie des millions de filles victimes d’inégalités et de discriminations dans le monde. En 2012, grâce à la mobilisation de l’ONG Plan International dans le monde et à ses nombreux soutiens, a indiqué Melle Rachida Hama Issa, le 11 octobre a été reconnu Journée Officielle Internationale de la jeune fille par l’ONU. A cette occasion a-t-elle soutenu, Plan International offre des opportunités aux filles pour se faire entendre, avoir une voix reconnue en apportant une valeur ajoutée aux efforts fournis par les décideurs pour la jouissance de leurs droits et la réalisation de leur potentiel.

Quant à la représentante par intérim de l’UNICEF, Mme Ilaria Carnevali, elle a expliqué que pour cette journée internationale de la jeune fille 2019, son Institution travaille avec toutes les filles et leur apporte un soutien afin de mieux faire entendre leurs voix et de défendre leurs droits. « Nous célébrons les avancées obtenues par, avec et pour les filles depuis l’adoption de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing et de la Convention relative aux droits de l’enfant. Nous ouvrons un nombre infini de portes d’opportunités qui permettraient à toutes les filles de libérer « la force libre et inarrêtable » qui est en elles » a affirmé Mme Ilaria Carnevali.

Aïchatou Hamma Wakasso

14 octobre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer