Diffa : Le gouverneur de la région rencontre les acteurs humanitaires

Le nouveau Gouverneur de la région de Diffa M. Issa Lémine a rencontré, le 29 août dernier, les acteurs humanitaires présents dans la région. Plusieurs questions étaient au centre des échanges dont la situation socio économique ; sécuritaire et humanitaire dans la région et surtout les attentes des autorités régionales dans la manière dont doivent être menées les interventions des différents acteurs sur le terrain.

Au cours de cette rencontre, le chef du Sous bureau OCHA de Diffa, M. Olivier Eyenga a, au nom des acteurs humanitaires, brossé la situation humanitaire en lien avec la situation sécuritaire avant de présenter les défis auxquels font face les acteurs.

Pour sa part, le Gouverneur de Diffa, a salué la communauté humanitaire et ‘’l’énorme travail’’ que celle-ci accomplit dans la région. M. Issa Lémine a invité les différents acteurs à plus de collaboration en vue de vaincre le spectre de la vulnérabilité. Il a rappelé aux acteurs que les autorités à tous les niveaux sont conscientes de la réalité du terrain. « Je sais que nous sommes tous préoccupés par la situation sécuritaire dans la région et depuis ma prise de fonction, nous travaillons pour adresser, avec les Forces de Défense et de Sécurité de la manière la plus efficace, cette question. La réponse n’est pas seulement militaire, nous en sommes conscients et soyez rassurés que nous étudions toutes les voies possibles, pour résorber cette crise. Pour cette première réunion, je voudrais saluer votre engagement à avoir une bonne collaboration qui passe aussi par l’implication des services techniques », a déclaré le gouverneur de Diffa.

Monsieur Issa Lémine a également parlé sur la gestion de la crise dans la région. «Si la lutte contre le terrorisme perdure sans grand résultats, c’est parce qu’il y a eu un manque de leadership politique au niveau régional, dans sa gestion. Nous allons rectifier cela. Par le passé, cette gestion était marquée par une certaine crispation et une nervosité sociale, par un étouffement économique », a-t-il estimé. C’est pourquoi, il a appelé les acteurs humanitaires à une « humanisation des actions humanitaires, une diversification des partenaires, une lutte contre l’affairisme et à bannir l’injustice ». « Le leadership politique conduira les nouvelles autorités régionales à lutter contre les projets escrocs qui n’ont aucune retombée et aucun impact positif sur les populations », a prévenu le gouverneur de Diffa.

M. Issa Lémine a salué l’apport de OCHA dans la coordination des actions humanitaires : « Je vous prends à témoin, sans flatterie aucune, je tiens à remercier M. Olivier Eyenga parce que c’est quelqu’un de courtois et de disponible, c’est une personne spéciale », a déclaré le gouverneur de Diffa.

Plusieurs questions étaient au centre des échanges, notamment l’inexistence d’un bloc opératoire à N’guigmi et l’état de la route qui relie la ville à Diffa ; (qui selon les acteurs a réhaussé le nombre de décès de femmes enceintes) ; l’arrêt de beaucoup de chantiers pour cause d’insécurité ; l’accès aux terres pour les PDI ; la vaccination et l’emploi des jeunes.

Mato Adamou, ONEP Diffa

05 septembre 2019
Source :http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique