33ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine à Niamey : Inauguration, hier, de la voie express reliant l’Aéroport International Diori Hamani à la ville de Niamey

Niamey Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, SE. Bazoum Mohamed a parrainé, hier matin, la cérémonie de réception de la voie express de Niamey. Cette voie longue de 9,650 km a été réalisée avec le cofinancement de la Banque Arabe pour le Développement (BADEA), du Fonds OPEP pour le Développement International (OFID) et de l’Etat du Niger pour un coût global de 23,098 milliards de FCFA. La cérémonie s’est déroulée en présence des députés nationaux, des membres du gouvernement, des Directeurs généraux de la BADEA et l’OFID, des représentants du corps diplomatique accrédités dans notre pays et de plusieurs invités.

La construction de la voie express entre dans le cadre du volet ‘’Modernisation des villes’’ du programme de la renaissance acte 2. Cette infrastructure permettra d’accéder rapidement au centre ville à partir de l’Aéroport International Diori Hamani tout en fluidifiant le trafic autour de cette grande route. « Cet engagement fort du Président de la République à doter notre capitale d’infrastructures modernes doit être soutenu par les actes de citoyenneté. Vous êtes les premiers bénéficiaires des ces infrastructures réalisées à grands frais. Vous devez les préserver, les entretenir en vue d’assurer leur pérennité ; c’est la meilleure manière de remercier le Chef de l’Etat pour les multiples efforts qu’il déploie depuis 8 ans pour rendre notre capitale belle et moderne », a déclaré le ministre de l’Equipement Kadi Abdoulaye, avant d’énumérer les multiples réalisations effectuées par les autorités du Niger dans le cadre du programme Niamey Nyala.

Quant à la ministre du Plan, elle a dans son dans son discours rappelé, l’excellente coopération existant entre le Niger ses partenaires techniques et financiers particulièrement, les deux institutions qui ont cofinancé la réalisation des travaux de la voie express. Selon Mme Aichatou Kané Boulama, le Directeur général de la BADEA, M. Sidi Ould Tah a joué un rôle décisif dans la mobilisation des financements destinés à la réalisation de cette infrastructure qui a modifié structurellement l’architecture urbaine de la ville de Niamey, contribuant ainsi à la mise en œuvre cohérente du programme Niamey Nyala. La ministre du Plan a en outre cité plusieurs autres actions conduites par le même partenaire dans le cadre du développement du Niger. En reconnaissance de la forte implication du directeur général de la BADEA, M. Sidi Ould Tah, dans le renforcement de la coopération entre le Niger et les institutions arabes de financement du développement, le Président de la République a décidé de lui décerner une distinction. Ainsi M. Sidi Ould Tah a été élévé au rang de Grand Officier dans l’Ordre du Niger. La distinction lui a été remise par le ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, de la sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Bazoum Mohamed.

Intervenant au cours de cette cérémonie, le Directeur général de la BADEA s’est dit très ému de la distinction à lui décernée. M. Sidi Ould Tah a adressé ses remerciements au Président de la République pour cette considération. Pour lui, leurs institutions ont été honorées d’être associées dans la réalisation de la voie express de Niamey. Il a indiqué que les experts de la BADEA et du fonds de l’OPEP ont trouvé que le délai fixé pour la réalisation de la voie express était assez court en milieu urbain avec toute la complexité technique. «Nous sommes tous heureux de voir que ce chantier particulièrement complexe a été conduit dans des conditions remarquables qui méritent d’être saluées. J’ai été frappé par la rapidité de ce projet. Ceci n’est que le résultat d’une forte volonté politique au sommet de l’Etat et d’une programmation minutieuse au niveau du gouvernement. La BADEA et le fonds de l’OPEP sont fiers d’avoir contribué à la réalisation de cette infrastructure. Toutes nos félicitations au Président de la République et à son gouvernement », a-t-il dit.

M. Sidi Ould Tah a enfin précisé que ce projet est la 7ème opération financée par la BADEA à hauteur de 11 milliards de Francs CFA dans le sous secteur des routes au Niger et la 52ème opération du portefeuille global de la BADEA au Niger. Il a ensuite annoncé que le conseil d’Administration de son institution vient d’approuver l’octroi à la République du Niger, d’un prêt largement concessionnel de 11 milliards de francs CFA afin de contribuer, aux côtés du Fonds saoudien du développement et du Fonds koweitien du développement, au financement du projet de la route Loga-Doutchi. « Tout ceci démontre l’engagement de l’ensemble des institutions du groupe de coordination de l’aide arabe à accompagner le Niger dans ses efforts de développement économique et social. L’ensemble des fonds arabes ont financé 174 opérations au Niger avec une enveloppe globale de près de 660 milliards de francs CFA », a-t-il conclu, tout en réaffirmant l’engagement de leurs institutions de maintenir leur soutien au Niger.

Seini Seydou Zakaria(onep)

03 juillet 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer