Zinder/Visite de travail de l’Ambassadeur d’Allemagne au Niger : Les questions migratoires et les interventions de l’Allemagne dans la région au centre des échanges

L’Ambassadeur d’Allemagne au Niger, S.E Hermann Nicolai est arrivé hier en début de matinée à Zinder à la tête d’une forte délégation composée des responsables du projet GIZ et ceux du Programme Alimentaire Mondial. Le diplomate allemand a été accueilli à l’aéroport de Zinder par le président du Conseil régional de Zinder et le Secrétaire général du gouvernorat. Cette visite de travail de 72 heures dans la région de Zinder sera mise à profit par l’Ambassadeur d’Allemagne pour échanger d’une part avec les autorités régionales sur la question migratoire pour laquelle l’Allemagne apporte son appui nécessaire au Niger et d’autre part visiter sur les réalisations faites par le projet GIZ et le Programme Alimentaire Mondial dans la commune rurale de Wacha.

Le diplomate allemand a entamé son séjour pour la première fois à Zinder avec une visite de courtoisie au gouverneur de la région. Les échanges entre le gouverneur de la région de Zinder et l’Ambassadeur d’Allemagne au Niger ont essentiellement porté sur les questions migratoires ; la démographie ; les projets financés par l’Allemagne dans la région pour réduire le flux migratoire vers l’Europe. Selon Hermann Nicolai, l’Allemagne coopère avec le Niger depuis plus d’un demi-siècle. Cette coopération touche plusieurs régions du Niger même si elle n’est pas tellement active pour la région de Zinder. En effet, il a fallu l’année 2015 qui est considérée comme l’année d’une immigration forte vers l’Europe et plus particulièrement en Allemagne pour véritablement prendre en charge la question. « Il faut s’occuper de la migration en créant les conditions d’un développement durable dans les pays d’origine et de transit. C’est la raison pour laquelle l’Allemagne a augmenté son appui au Niger pour la lutte contre la migration irrégulière. Et la région de Zinder que nous visitons aujourd’hui est à la fois une région d’origine de la migration et de transit avec des conséquences souvent incalculables », a relevé l’Ambassadeur d’Allemagne au Niger.

Abondant dans le même sens, le gouverneur de la région de Zinder, M. Issa Moussa a rappelé que son entité administrative avait défrayé la chronique par rapport à la question migratoire. Aussi, M. Issa Moussa précise que la maitrise de la fécondité apparait comme une thématique sur laquelle il faut travailler. « C’est d’ailleurs la raison pour laquelle notre pays a demandé à l’Allemagne un appui conséquent dans la lutte contre la migration qui est une problématique transversale. Il faut nécessairement trouver des opportunités à la jeunesse africaine pour espérer réduire les flux migratoires aussi bien en Europe que dans les autres pays du monde. Pour y arriver, il faut conscientiser les populations pour qu’elles perçoivent les enjeux liés à la démographie et à la migration hasardeuse. Dans cette optique, l’école en tant que lieu d’apprentissage et d’éducation apparait comme une voie sûre de conscientisation de la jeunesse », a expliqué le gouverneur de la région de Zinder.

Il faut noter qu’au cours de cette visite, l’Ambassadeur d’Allemagne au Niger se rendra sur le terrain pour visiter dans la commune rurale de Wacha, située à 150 Km de la ville de Zinder, les interventions du Programme Alimentaire Mondial (PAM). Ces interventions ont ciblé une école à cantine avec un jardin potager scolaire ; le centre de santé intégré de Wacha et enfin le site de Maigardahi ou la « création d’actif productif » est une réalité. C’est une approche qui consiste à faire d’abord des réalisations de faucardage des mares et ensuite procéder à la mise en valeur du site à travers le maraichage. Pour le Programme Alimentaire Mondial qui expérimente cette approche dans la région de Zinder, il faut surtout insister sur l’exploitation des sites récupérés dans la perspective d’une plus grande résilience des populations.

Hassane Daouda, Envoyé Spécial(onep)

25 juin 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer