Dosso : Le gouverneur de la région encourage-t-il l’incivisme ?

Images d'illustrationImages d'illustrationLa question est sur toutes les lèvres à Dosso. La population de la commune s’indigne contre le comportement du gouverneur qui semble se donner le droit de demander à une catégorie de commerçants à ne pas payer les taxes de marché. L’histoire s’est déroulée il y a quelques jours. Selon des témoignages, le gouverneur de Dosso serait parti au petit marché de Dosso pour demander à un groupe de commerçants venus pour vendre le moringa de s’abstenir de payer les taxes. Il aurait même demandé à la police au niveau régional de leur accorder des facilités pour qu’ils puissent écouler facilement leurs produits. Cet acte de favoritisme du premier responsable de la région au profit d’une catégorie de commerçants est une insulte aux principes d’égalité des citoyens, un acte gravissime qui pousse à la révolte. D’ailleurs, selon des échos qui nous parviennent de Dosso, l’acte posé par le gouverneur serait en train de faire des taches d’huile. Des commerçants, grossistes comme détaillants, refuseraient également de payer les taxes. Autant dire que, la situation risque de s’empirer au détriment de la commune. Cette commune de Dosso qui est une des plus pauvres du Niger. Aujourd’hui, avec les actes d’incivisme, apparemment, encouragés par le gouverneur de la région, les secteurs sociaux de base risquent de s’effondrer. Pire , selon des sources dignes de foi, au niveau de cette région les recettes fiscales ne font que se dégringoler davantage. A cause de l’incivisme encouragé et soutenu par certains responsables régionaux. L’injonction du gouverneur à ces vendeurs de moringa à ne pas payer les taxes a provoqué, selon nos sources, une dispute avec des allégations entre le gouverneur et le maire de la commune de Dosso. Lequel aurait demandé au gouverneur Moussa Ousmane de ne pas encourager l’incivisme fiscal. Une façon de lui rappeler qu’une telle pratique est indigne de la part d’un gouverneur. En tout cas, dans une république sérieuse, ce gouverneur devrait se retrouver au frais pour avoir incité à l’incivisme.

Mais, aujourd’hui sous l’ère de la renaissance, l’acte du gouverneur de Dosso est considéré comme un digne qui mérite d’être applaudi. Car, c’est l’ère du temps, le mérite revient aux trafiquants, détourneurs des biens publics et autres bandits de tout acabit. Pour dire qu’on assiste, depuis quelque temps, au délabrement total des valeurs sociales et à la déliquescence de l’Etat. Le comportement du gouverneur de Dosso est indigne d’une autorité de la République. Et mérite pour l’histoire d’être sanctionné Nous y reviendrons !

03 juin 2019
Source :  Le Courrier

Imprimer E-mail

Politique