Le Chef de l’Etat préside une réunion sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme : Renforcement de la coopération sécuritaire avec la France et les USA

Le Chef de l’Etat préside une réunion sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme : Renforcement de la coopération sécuritaire avec la France et les USALe Président de la République, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées, SE Issoufou Mahamadou a présidé, hier matin, une réunion sur la sécurité. Ont pris part à cette réunion, le Premier ministre, SE Brigi Rafini, le ministre d’Etat en charge de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, M. Bazoum Mohamed, le ministre de la Défense Nationale, M. Kalla Moutari, le ministre en charge des Affaires Etrangères M. Kalla Ankouraou, les ambassadeurs des Etats-Unis au Niger SE Eric Whitaker et celui de la France au Niger, S.E Alexandre Garcia, ainsi que les Responsables des Forces de Défense et de Sécurité (FDS).

Au sortir de la réunion, l’ambassadeur des Etats Unis d’Amérique au Niger a indiqué avoir assisté à cette importante réunion, avec son homologue français sur la situation sécuritaire actuelle au Niger, sur invitation du Président de la République, SE Issoufou Mahamadou. «Nous avons discuté des actes terroristes dont a été victime le Niger et de la manière dont les Etats-Unis et les autres partenaires vont appuyer le Niger dans ce domaine. Nous avons donc étudié pour voir comment les gouvernements américain et français vont aider le Niger et son peuple à assurer la sécurité à tous les niveaux. Nous nous sommes donc engagés à apporter notre soutien continu et à trouver une approche coordonnée ; consistant à un appui dans le domaine de la diplomatie, le développement et de la défense», a précisé M. Eric Whitaker.

La stabilité et la sécurité étant des conditions préalables pour l’aide humanitaire, le développement économique à long terme, les Etats-Unis continuent à former et à équiper les Forces de Défense et de Sécurité nigériennes pour renforcer leurs capacités face aux menaces actuelles, y compris celles causées par les groupe terroristes. «Ce mois-ci, le Département d’Etat américain a identifié le groupe terroriste impliqué dans certaines attaques. Il convient également de retenir que le Niger doit lutter contre les contrebandes et toutes les autres formes de criminalité, qui facilitent la présence des terroristes, en particulier dans les zones où la présence des forces de sécurité est limitée », a ajouté le diplomate américain. L’ambassadeur des Etats Unis a souligné l’importance du G5 Sahel et de sa force conjointe, en tant qu’organe régional. Les Etats Unis continueront à aider le G5 Sahel à faire face aux menaces sécuritaires dans cette région. « Je tiens à noter que vendredi dernier, le Secrétaire d’Etat adjoint du Département d’Etat pour les Affaires Africaines a publié une déclaration condamnant l’attaque terroriste du 14 mai. Dans cette adresse, il aussi présenté les condoléances des Etats-Unis au gouvernement et au peuple Nigérien. Il a par ailleurs, salué le courage des Forces de Défense et de Sécurité du Niger. Toujours dans cette déclaration, le Secrétaire d’Etat adjoint a indiqué que les Etats-Unis soutiennent le Niger et tous les pays du Sahel dans leur lutte contre le terrorisme», a indiqué le diplomate américain, qui a saisi l’occasion pour présenter ses condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés. «Nous continuons d’être aux côtés du gouvernement et du peuple Nigérien », a rassuré M. Whitater.

Quant au diplomate français, M. Garcia, il a aussi réitéré les sincères condoléances de la France au peuple Nigérien, pour les pertes subies lors de l’embuscade du 14 mai 2019. « Nous avons, lors de cette réunion, fait part de notre estime, de notre respect, à l’endroit des Forces de Défense et de Sécurité nigériennes, qui n’hésitent pas à monter au combat et notre admiration pour leur courage. Nous avons, avec le Président de la République SE. Issoufou Mahamadou et les membres du gouvernement, exploré les voies de renforcement de la coopération entre les forces militaires étrangères, notamment françaises et les forces nigériennes dans la lutte contre le terrorisme. Nous avons aussi réitéré au Président de la République le soutien plein et entier, de la France, des autorités françaises au Niger dans ce combat contre le terrorisme », a indiqué l’ambassadeur de France au Niger. SE. Alexandre Garcia a estimé qu’il est important aussi que la force conjointe de G5 Sahel, sur le terrain, mène des actions contre le terrorisme. « Nous sommes convaincus qu’ensemble, nous vaincrons ces forces terroristes, qui menacent non seulement le Niger mais aussi l’ensemble de la région ».

Mahamadou Diallo(onep)

«Nous ne pouvons pas tolérer des propos qui vont dans le sens de décourager nos soldats», déclare M. Kalla Moutari, ministre de la Défense nationale

En marge de cette réunion, le ministre de la Défense Nationale Kalla Moutari est revenu sur le communiqué rendu public mardi dernier par son Ministère. M. Kalla Moutari, a indiqué que c’est une réaction aux propos malveillants et diffamatoires, de certains citoyens jetés contre la hiérarchie de l’Armée. «En cette période de guerre, d’engagement de nos Forces de Défense et de Sécurité, dans la défense de notre territoire, dans ce climat de péril général dans la sous-région, nous ne pouvons pas tolérer des propos qui vont dans le sens de décourager nos soldats », a-t-il d’entrée de jeu indiqué. « Nous ne pouvons pas non plus tolérer des propos qui vont dans le sens d’empêcher à nos soldats d’aller au front. Voilà pourquoi nous avons dit, quel que soit le citoyen qui porte ces propos, il participe de l’alliance avec les terroristes, avec nos ennemis, que par conséquent, la justice du Niger doit le traiter comme tel. Puisque la loi a prévu des sanctions contre des personnes qui tiendraient de tels propos. C’est cela le sens de ce communiqué» a-t-il poursuivi.

A travers ce communiqué, il s’agit selon le ministre de la Défense nationale, d’attirer l’attention des citoyens sur le respect de la loi, sur le devoir qui est le leur, de soutenir leur Armée, qui est en guerre et non de la décourager. « Ce communiqué attire leur attention, sur le caractère délictueux de ce genre de propos. Le reste c’est le juge qui s’en occupe », a insisté M. Kalla Moutari. Intervenant, par la suite sur la question des moyens militaires, le ministre Kalla Moutari a déclaré qu’en tant que ministre de la Défense Nationale, il connaît mieux que quiconque la situation matérielle et humaine de notre Armée. « J’ai la situation des moyens de l’Armée nigérienne, qui a des relations avec d’autres armées de la sous-région et d’autres parties du monde. Aujourd’hui, notre Armée est l’une des mieux équipées de toutes les armées de notre sous-région », a indiqué le ministre de la Défense Nationale. « C’est notre armée qui fait la guerre. Si notre pays tient, c’est grâce à l’armée nigérienne. Ailleurs, ce sont les partenaires qui font la guerre pour d’autres pays. Ici, c’est notre Armée, elle-même, qui fait la guerre et qui tient ce pays. Et on ne peut le faire qu’avec des moyens», a expliqué M. Kalla Moutari.

« Les moyens ne suffiront jamais assez ; on en a toujours besoin, car le monde évolue très vite. Beaucoup d’autres moyens font leur apparition tous les jours. Nous allons au mieux que nous pouvons équiper notre Armée, pour qu’elle soit prête à affronter n’importe quelle menace », a dit le ministre de la Défense nationale. «Bientôt, nous allons acquérir, comme je l’ai dit la fois passée, des vecteurs aériens importants, dans l’augmentation de la puissance de notre Armée et nous allons continuer à engranger des victoires et à sécuriser notre pays», a rassuré le ministre Kalla Moutari

Mahamadou Diallo(onep)

23 mai 2019 
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique