Recrutement du personnel d’appui à l’élaboration du fichier biométrique électoral : La CENI lance les tests écrits pour le recrutement d’une première cohorte de 969 agents

Recrutement du personnel d’appui à l’élaboration du fichier biométrique électoral : La CENI lance les tests écrits pour le recrutement d’une première cohorte de 969 agentsLa Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a organisé dimanche 19 mai dernier à Niamey, le test de recrutement du personnel d’appui à l’élaboration du fichier électoral biométrique. Pour cette première phase dont le test s’est déroulé au centre unique de Niamey, 3466 candidats concourent pour décrocher un des 969 postes à pourvoir et devenir superviseur, superviseur adjoint ou contrôleur. Très tôt le matin, le Président de la CENI, Me Issaka Souna, accompagné de ses proches collaborateurs et d’un représentant de Gemalto, l’opérateur technique choisi pour la réalisation du fichier électoral biométrique, a officiellement lancé les tests de recrutement.

La journée d’hier représente pour la CENI une étape importante dans l’élaboration du fichier électoral biométrique. Elle permet à la commission électorale d’entamer la dernière étape du recrutement de 969 superviseurs régionaux, superviseurs régionaux adjoints et contrôleurs. Ce sont au total 3466 candidats qui étaient autorisés à passer les épreuves écrites au centre unique de Niamey. Pour assurer le bon déroulement de ces tests écrits, la CENI a déployé d’importants moyens logistiques et sécuritaires.

Après avoir ouvert l’enveloppe scellée qui contient les épreuves et participé à leur distribution, Me Issaka Souna a promulgué de conseils aux candidats. Il les a exhortés à se concentrer sur les épreuves et à donner le meilleur d’eux-mêmes, car ce qui les attend « est un exercice de longue haleine, sensible, très important pour le processus électoral et le Niger». Le Président de la CENI a rappelé aux candidats que c’est la première fois que le Niger va se doter d’un fichier électoral biométrique et leur rôle dans l’accomplissement de cette mission est capital pour le pays. C’est pour cela, a-t-il poursuivi, que «nous avons besoin de personnes fiables, sûres et bien formées, des personnes qui sont physiquement et moralement compétents ».

Le Président de la Commission Nationale Indépendante, Me Issaka Souna, a aussi souligné la forte contribution à l’offre d’emploi que constitue la réalisation du fichier électoral biométrique. En effet, la CENI entend recruter 7469 jeunes pour travailler pendant plusieurs mois à la réalisation de ce fichier biométrique. Autant de compétences, selon lui, qui seront déployés sur l’ensemble du territoire national «pour faciliter la réalisation et la mise en œuvre de ce fichier ».

Me Issaka Sounaa indiqué que « l’organisation des épreuves écrites est une étape très importante que nous voulons transparente, ouverte et démocratique, grâce à la mise en place d’une équipe pluridisciplinaire pour gérer la totalité des dossiers de candidatures ». L’équipe pluridisciplinaire a sélectionné 15.200 personnes autorisées à suivre les différentes épreuves écrites de la CENI, sur un total de près de 20.000 dossiers reçus.

Souleymane Yahaya

21 mai 2019
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique