Radiation du général Mahamadou Mounkaila : Une nouvelle pièce au puzzle

eLa radiation du général Mahamadou Mounkaila des effectifs des Forces armées nationales a surpris plus d’un. Pourquoi a-t-il subi les foudres du Président Issoufou pour qu’il décide de mettre fin à sa belle et riche carrière ? Dans le silence troublant du gouvernement, dont le membre concerné, le ministre de la Défense nationale, se serait plutôt épanché sur la question dans une réunion du Comité exécutif national du Pnds, les spéculations le disputent aux informations dignes de foi. Il est avancé, dans certains cas, que le général Mahamadou aurait désobéi aux ordres de la hiérarchie, sans préciser s’il s’agit de la hiérarchie militaire ou du décideur politique. Dans d’autres cas, on colporte que le général, fier et jaloux de ses troupes, aurait refusé de dégarnir des postes de commandement militaire pour renforcer la sécurité du Président Issoufou qui envisageait de séjourner à Diffa. Selon des sources militaires dignes de foi, cette seconde version est plus proche de la réalité des raisons pour lesquelles le général Mahamadou Mounkaïla a été radié de l’armée. Mais elle ne constitue qu’une partie de l’Iceberg.

Le Dégarnissement des positions militaires à Diffa pour renforcer la sécurité présidentielle ne serait que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Le général Mahamadou serait déjà dans le collimateur de ses bourreaux lorsqu’il avait refusé d’exposer la vie de ses hommes. Le temps défait les choses les plus solides. Aujourd’hui, les langues se délient davantage et l’on en sait un peu plus.

Selon une source crédible, le sort du général a été scellé à partir d’un rapport du renseignement militaire qui aurait été particulièrement critique sur la gestion de l’insécurité par le politique. Un rapport détonnant qui aurait rendu furieux le Président Issoufou.

Le général Mahamadou Mounkaïla, commandant de zone de Diffa à l’époque des faits, n’aurait pas été tendre dans ses constats, ses remarques et ses sentences. Soldat, il l’a été jusqu’au bout, se débarquant des fioritures dont se parent les politiciens pour présenter des situations, pourtant sans équivoque. C’est ce rapport, salé, qui aurait été à l’origine de la colère du Président Issoufou. Notre source indique, avec force conviction, qu’il n’y a jamais eu de conseil de discipline pour statuer sur le général Mahamadou et que ce qui a été écrit dans les colonnes de certains journaux pour salir cet officier valeureux n’est que l’oeuvre de politiciens. Le général Mahamadou Mounkaila est non seulement proche de ses hommes, mais il s’est toujours posé en protecteur.

Laboukoye 
11 mai 2019
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Politique