A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat reçoit plusieurs personnalités

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu, mardi 30 avril dernier, plusieurs personnalités. Le Président Issoufou a tout d’abord reçu une mission conjointe Nations-Unies/Union Européenne. Cette mission comprenait notamment le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) M. Mohamed Ibn Chambas, accompagné de son homologue en charge de l’Afrique Centrale, M. François Fall. A l’issue de l’audience, M. Ibn Chambas a indiqué qu’ils sont venus au Niger pour démontrer la solidarité de l’organisation onusienne pour le Niger dans la lutte contre le terrorisme de Boko Haram. « Nous nous sommes rendus dans la région de Diffa. Nous avons constaté que malgré le défi sécuritaire, le Niger tient bon, mais il a toujours besoin de la solidarité et du soutien de la communauté internationale », a souligné le responsable onusien.

Le Représentant spécial du SG de l’ONU a ajouté avoir vu ce qui se passe sur le terrain et dit apprécier beaucoup les efforts de la Force Mixte Multinationale, qui fait chaque jour des sacrifices dans le cadre de la lutte contre la secte Boko Haram. Il faut aussi noter la grande hospitalité dont ont fait montre les populations pour abriter les réfugiés. «Ainsi, face à tous ces défis, il est nécessaire de voir comment continuer à travailler avec le Niger et les autres pays du bassin du Lac Tchad. Ces pays sont en train de conjuguer leurs efforts pour faire face à la situation et cela est important », a dit M. Ibn Chambas. Pour lui, ces efforts doivent certes être militaires et sécuritaires mais ils doivent aussi être axés sur le développement. « Nous devons voir comment aider pour promouvoir ce développement dans les zones en difficulté avec les terroristes de Boko Haram. Nous devons donc aider à mettre l’accent sur l’éducation, la santé, l’agriculture, l’accès à l’eau pour les populations, aussi bien du Niger que celles des tous les pays du bassin du lac Tchad », a déclaré le diplomate onusien. Cette audience s’est déroulée en présence notamment du ministre des Affaires Etrangères M. Kalla Ankouraou.

Peu après, le Chef d’Etat s’est entretenu avec le Conseiller Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Chef d’Equipe en charge d’enquête sur DAESH, M. Karim A. A. Khan. Ce dernier a déclaré avoir évoqué avec le Président de la République de son mandat qui consiste à « mener des enquêtes sur DAESH et établir les responsabilités pénales de l’organisation ». « Nous avons évoqué toutes ces questions en présence du ministre nigérien de la Justice, concernant aussi l’Etat de droit, qui est une chose très importante au Niger et qui est bien suivie au Niger », a noté M. Khan. Le Conseiller spécial du SG de l’ONU a, par ailleurs, annoncé la signature d’un accord de coopération avec le ministre de la Justice, M. Marou Amadou. Cet accord, selon lui, permettra aux deux parties d’échanger des informations, concernant toutes les activités de DAESH. M. Karim A. A. Khan a précisé qu’il n’est pas dans la bataille contre le terrorisme, mais que ses actions sont concentrées sur DAESH. Sa tâche consiste à faire en sorte que les jugements qui concernent DAESH soient faits dans les normes standards. « Comme le dit bien le Président de la République et le Ministre de la Justice, avec l’Etat de droit qui prévaut au Niger, nous voulons que cela soit tel et que tout soit fait dans les règles de l’art», a ajouté M. Khan.

Enfin, le Président de la République s’est entretenu avec le Président du Conseil d’Administration (PCA) de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), M. Jean François Desmazieres, accompagné du Directeur Général (D.G) de cette agence, M. Mohamed Moussa. « Nous sommes au Niger pour poser des actes extrêmement importants. Comme vous le savez, l’Aéroport de Niamey est en pleine transformation. Cet aéroport, qui était géré par l’ASECNA jusqu’ici, va désormais connaitre une évolution supplémentaire. Sa gestion commerciale sera confiée à de vrais professionnels de gestion commerciale des aéroports. C’est l’accord le plus important que nous avons signé ce matin à savoir le transfert de cette gestion à ce nouvel opérateur», a déclaré, suite à cette audience, M. Mohamed Moussa. « Nous avons également signé un certain nombre de documents très importants en ce qui concerne le personnel et le patrimoine, que l’Etat du Niger a jusqu’ici confiés à l’ASECNA » a ajouté M. Mohamed Moussa.

Pour le DG de l’Agence, c’est donc un progrès pour le Niger de passer d’une gestion ordinaire de type administratif à une gestion professionnelle de ses plateformes. Il a aussi rappelé que le Niger a enregistré un très grand succès cette année avec l’inscription de l’Aéroport de Zinder aux activités communautaires. « Nous venons de faire un compte-rendu à SEM le Président de la République sur l’avancement de ce dossier important. Le Niger a encore plus d’ambitions et le Président de la République nous a fait part de sa volonté d’aller plus loin dans la gestion, non seulement des espaces aériens, mais aussi des autres plateformes de l’intérieur du pays », a indiqué M. Mohamed Moussa. Dans le cadre de ce transfert de gestion, tout s’est passé dans des conditions extrêmement intéressantes pour les parties, selon le D.G de l’ASECNA qui précise que les perspectives économiques de l’Aéroport de Niamey vont être radicalement changées, par rapport à ce qui se fait jusqu’ici.

Mohamed Moussa a indiqué que l’ASECNA se félicite de la confiance que le Niger a placée en elle durant 60 ans. « Cela fait 60 ans que l’ASECNA gère ces aéroports dont celui de Niamey. Nous sommes fiers d’assister aujourd’hui à la transformation de cette plateforme », a-t-il déclaré. Rappelant la fonction principale de l’ASECNA, M. Mohamed Moussa a indiqué qu’elle consiste à la gestion des espaces aériens, notamment à l’international. Ainsi, l’ASECNA va poursuivre sa mission de gestion des espaces aériens comme par le passé, seulement c’est la gestion commerciale de l’aéroport International Diori Hamani qui sera attribuée à un opérateur privé. « C’est un signe de progrès, car ce sont les dimensions économiques de la plateforme qui vont changer », a conclu le D.G de l’ASECNA. Notons que cette audience s’est tenue en présence du ministre des Transports M. Mahamadou Karidjo.

Mahamadou Diallo (ONEP)

02 mai 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique