Pose de la Première Pierre de la Construction des Nouveaux Bureaux de la Direction de la Surveillance du Territoire : Améliorer le cadre du travail et renfoncer les capacités opérationnelles de la Police nationale

La Direction de la Surveillance du Territoire (DST) aura bientôt un nouveau siège. La cérémonie de lancement des travaux dudit siège s’est déroulé hier matin au niveau du commissariat de troisième arrondissement sous les auspices du ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Bazoum Mohamed. La construction de ce bâtiment s’inscrit dans le cadre d’un projet plus vaste visant à renforcer les capacités de la Police aux frontières et au niveau central. Aussi la construction de ce bâtiment s’inscrit dans le cadre du Projet HASKE DST, financé par le Département d’Etat des Etats-Unis à hauteur de 2,9 millions de dollars US. L’on notait à cette cérémonie, la présence de l’ambassadeur des Etats-Unis au Niger, du Chef de Mission de l’OIM au Niger, du Directeur général de la Police nationale et de plusieurs invités.

Ce nouveau siège de la DST qui sera construit sur plus d’un hectare, comprendra quatre bâtiments : un bâtiment dédié à l’accueil et à l’orientation du public, un bâtiment conçu pour l’accueil et le traitement des demandes de titres et documents de voyages, un bâtiment administratif principal accueillant l’ensemble des services et un bâtiment annexe logeant les services opérationnels. L’ensemble du site comprendra 60 bureaux équipés, une salle de réunion de 50m², une cafétéria, une salle de formation à l’utilisation des systèmes PISCES et MIDAS, un centre d’archivage de 130m², une salle radio et une salle abritant les serveurs informatiques de la DST et un parking visiteurs. L’ensemble du site a été pensé pour faciliter l’accueil des visiteurs, favoriser la coordination entre les services et répondre aux normes de sécurité nationales et internationales.

En lançant les travaux de construction de ce nouveau complexe dédié à la DST, le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses a indiqué que la réalisation de ces travaux s’inscrit dans le cadre du projet HASKE DST dont l’objectif principal est de renforcer les capacités de la Police aux frontières et au niveau central. «Ce projet est mis en œuvre par la mission de l’OIM au Niger et est financé par le Gouvernement Américain à travers le Bureau International des Stupéfiants et de l’Application de la Loi du Département d’Etats-Unis», a-t-il expliqué. Pour le ministre Bazoum la construction de ce nouveau siège vise à répondre à plusieurs défis auxquels fait face la Direction de la Surveillance du Territoire, défis identifiés au cours d’un audit global de fonctionnement de ladite Direction conduit en 2018 par un comité mis en place à cet effet.

Le premier de ces défis ainsi relevé par l’audit, consiste à permettre à la DST de remplir plus efficacement et dans les meilleures conditions les missions qui lui sont assignées. « Il s’agit entre autres de la sécurisation des frontières et la surveillance du territoire ; le contrôle aux frontières notamment les flux migratoires ; la lutte contre la migration irrégulière, le trafic illicite de migrants, la traite des personnes, la fraude documentaire ; la délivrance des titres et documents de voyage », a-t-il rappelé. « Le deuxième défi est d’améliorer les capacités opérationnelles de la DST à accueillir, orienter, conseiller et répondre avec efficacité aux demandes des usagers», a-t-il poursuivi. Par ailleurs, le ministre d’Etat en charge de l’Intérieur a relevé que la construction de ce nouveau siège au profit de la DST en parfaite harmonie avec la Stratégie Nationale de Sécurité Intérieure adoptée en 2017 ainsi que le Plan de Développement Quinquennal de la Police Nationale.

En effet, la Stratégie Nationale de Sécurité Intérieure a, selon le ministre Bazoum, listé parmi les faiblesses structurelles des forces de sécurité intérieures du Niger « la vétusté et l’insuffisance des infrastructures » et prévoit en réponses de « renforcer les capacités opérationnelles des FDS en les dotant d’un cadre de travail répondant aux normes de motivation professionnelle». En outre, la construction d’un nouveau siège pour la DST «est emblématique de la qualité et de la pertinence de la coopération entre le Niger et les Etats-Unis dans le domaine de la sécurité intérieure », a-t-il ajouté.

Pour sa part, l’ambassadeur des Etats-Unis, SE Eric P. Whitaker a dit que les USA, par le biais du Bureau des Affaires Internationales de Stupéfiants et d’Application de la Loi du Département d’Etat et en coopération avec l’OIM, se réjouissent de pouvoir travailler avec leurs partenaires nigériens et en vue les aider à renforcer la gestion et la sécurité des frontières au Niger et dans tout le Sahel. «Dans un paysage caractérisé par des défis complexes, ces efforts communs renforcent la sécurité et créent un meilleur avenir pour le Niger », a-t-il indiqué. De son coté, le Chef de Mission de l’OIM au Niger, M. Martin Andreas Wyss a déclaré que le futur siège de la DST a été conçu sur la base des recommandations de l’audit général tantôt évoqué par le ministre. « Il sera le reflet du savoir-faire Nigérien. En effet, les plans ont été dessinés par le Cabinet d’architecte nigérien CAUBA et la construction sera confiée à une entreprise nigérienne », a-t-il ajouté.

Dans son mot de bienvenue, le Directeur Général de la Police Nationale, le Commissaire Général de la Police M. Boubacar Souley a estimé que le lancement de cette activité marque une étape importante du processus de renforcement des capacités opérationnelles de la Police Nationale en matière de sécurisation des personnes et des biens. « Elle se déroule dans un contexte sécuritaire caractérisé par la persistance d’actes terroristes dans certaines parties de notre pays surtout les bandes frontalières endeuillant du coup les familles, entrainant le déplacement des personnes et provoquant une certaine psychose dans le rang des paisibles citoyens » a-t-il rappelé. Le Commissaire Général de Police Boubacar Souley s’est réjoui du soutien qu’apporte de l’Agence Onusienne en charge de l’Immigration pour renforcer les capacités de la Police Nationale à travers le Projet Haské DST. Notons que la cérémonie a pris fin avec la remise des prix à trois agents de police qui se sont distingués. Il s’agit respectivement M. Abdourak Zakari, (qui a un ordinateur et une palette graphique), M. Souley Ousmane Sandi et M. Jouloud Z. Zangui qui ont reçu chacun une palette graphique.

Mamane Abdoulaye (ONEP)

18 avril 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique