Message du ministre de la Santé Publique à l'occasion de la Journée Mondiale de la Santé : « Couverture-Santé Universelle pour tous et partout », thème de la journée

Message du ministre de la Santé Publique à l'occasion de la Journée Mondiale de la Santé : « Couverture-Santé Universelle pour tous et partout », thème de la journéeLe Niger, à l'instar des autres pays du monde, a célébré le dimanche 7 avril 2019, la journée mondiale de la santé. Cette journée marque le jour anniversaire de la création de l'Organisation Mondiale de la santé (OMS). Le thème retenu pour cette édition est «La Couverture-Santé Universelle (CSU) pour tous et partout». A la veille de cette journée, le ministre de la Santé publique, Dr. Idi Illiassou Mainassara, a livré un message dans lequel, il a annoncé qu’une campagne sera menée visant à faire mieux comprendre ce que signifient la couverture-santé universelle, les services et l'aide, qui doivent être disponibles partout où ils doivent être présents.

Selon le ministre de la Santé, la Constitution nigérienne reconnaît le droit à la santé et, en 2012, le pays a adopté une Stratégie nationale de financement de la santé pour la couverture sanitaire universelle. Cependant, le pays fait face à des grands défis qui ont pour noms le manque de disponibilité et l'insuffisance de qualité des données sanitaires, l'imprévisibilité budgétaire à tous les niveaux, l'insuffisance des intrants (médicaments, vaccins, dérivés sanguins) et l'insuffisance de contrôle qualité à tous les niveaux. A cet effet, a-t-il poursuivi, plusieurs plans et stratégies de santé ont été élaborés dont certains ont été mis en œuvre. Dr. Idi Illiassou Maïnassara a en outre indiqué que, le Niger a élaboré et mis en œuvre son quatrième Plan national de développement sanitaire PDS 2017-2021.

Relativement au thème de cette journée, il convient de rappeler que l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) s'était engagée, dès 2005, à aider les pays à développer des systèmes de financement de la santé permettant à " chacun d'accéder aux services de santé sans subir des difficultés financières lors de leurs paiements ". Cet objectif a été appelé Couverture Sanitaire Universelle (CSU) ". Pour le ministre, la Couverture Sanitaire Universelle signifie que chacun et chacune, au moment où il en a besoin, a accès à des soins de santé de qualité et à un coût abordable. On a coutume de dire que la santé n'a pas de prix, mais qu'elle a un coût. « Toute la question se résume à comment faire pour que le coût de la santé soit abordable au moment où l'on en a besoin. Cela suppose clairement, que le maximum de paiement à demander à l'usager au moment même où il vient se soigner, appelé paiement direct, ait été perçu en amont » a ajouté le ministre.

La Couverture Sanitaire Universelle s'est affirmée comme une stratégie de premier plan pour avancer vers d'autres objectifs liés à la santé et à des objectifs de développement plus larges. Pour cela a précisé Dr Idi Illiassou Mainassara, il faut un système de santé solide, efficace et bien géré ; des soins à un coût abordable ; l'accès aux médicaments et technologies médicales ; des personnels de santé en nombre suffisant bien formés et motivés. Le ministre a, par ailleurs, souligné que les efforts du gouvernement dans le domaine de la santé rentrent dans la dynamique visant à assurer des soins de santé à l'ensemble des Nigériens conformément à la couverture sanitaire universelle qui est également contenue dans le programme de la renaissance du Niger.

Pour Dr Idi Illiassou Maïnassara, le Niger a posé les jalons d'une bonne Couverture Sanitaire Universelle dès le lendemain des indépendances, par la prise en charge gratuite des Nigériens économiquement faibles. Par la suite, les Constitutions qui vont suivre, en particulier celle du 25 Novembre 2010 disposent, que chaque nigérien a droit à la santé dans les conditions définies par la loi. C'est ainsi que le Gouvernement du Niger a adopté une Politique Nationale de Protection Sociale en septembre 2011. « Cette Politique Nationale de Protection Sociale vise en effet, à améliorer de manière significative les conditions de vie des populations les plus vulnérables. Depuis son adoption et dans la recherche des synergies positives, les ministères concernés et leurs partenaires ont conduit plusieurs initiatives, en vue de sa mise en œuvre » a dit Dr Idi Illiassou Mainassara.

Le ministre de la Santé Publique a aussi souligné que le Niger a pris part activement à l'élaboration et à l'adoption du règlement communautaire de l'UEMOA en 2009, régissant les mutuelles sociales dans l'espace UEMOA. De même le ministère de la santé publique a également mené des activités allant dans le sens de la couverture santé universelle sanctionnées par plusieurs réalisations.

Seini Seydou Zakaria (ONEP)
10 avril 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique