25ème Commémoration du génocide au Rwanda : Le Président Issoufou Mahamadou a pris part à la cérémonie à Kigali

25ème Commémoration du génocide au Rwanda : Le Président Issoufou Mahamadou a pris part à la cérémonie à KigaliLe Président de la République, Chef de l’Etat SE. Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey, hier après midi, en provenance de Kigali au Rwanda où il a pris part à la 25ème commémoration du génocide des Tutsis. Plusieurs autres chefs d’Etat et de gouvernement, ainsi que des personnalités d’Afrique et d’ailleurs, et des responsables d’organisations internationales ont pris part à la cérémonie. Pour rappel, le génocide des Tutsis a eu lieu sur la période d’avril (le 7 de ce mois) jusqu’au 4 juillet 1994, période au cours de laquelle entre 800.000 et un (1) million de Tutsis et de Hutus modérés ont été massacrés par les Forces armées du Rwanda et les milices hutu interahamwe.

Pour les douze millions de Rwandais, la commémoration de cette tragédie constitue chaque année, des moments de communion, de mémoire, d’invitation au pardon, à la réconciliation et à l’unité du peuple rwandais. Une œuvre de longue haleine que mène, avec beaucoup de rigueur le président Paul Kagamé, depuis plus de deux décennies. Au cours de la cérémonie commémorative, plusieurs personnalités se sont succédé à la tribune.

Pour le lancement de cette commémoration le Président Kagame a d’abord allumé une flamme du souvenir au mémorial de Gisozi, à Kigali, où plus de 250.000 victimes du génocide sont enterrées. Il y a eu ensuite une veillée au stade Amahoro (Paix, en kinyarwanda), lieu où s'étaient réfugiés en 1994 des milliers de Tutsi pour échapper, sous la protection de l'ONU, aux tueries. Au cours de cette cérémonie, les Chefs d’Etat, dont le Président Issoufou Mahamadou, ont allumé une chandelle avec laquelle ils ont symboliquement enflammé celles tenues par des jeunes, en signe de passage de relais. Le stade s'est ensuite embrasé de milliers de petites flammes jaunes ou blanches.

Dans son discours commémoratif, le président rwandais M. Paul Kagamé a d’abord jeté un regard historique sur les tristes événements du génocide. "En 1994, il n'y avait pas d'espoir, seulement les ténèbres. Aujourd'hui, la lumière irradie de cet endroit. Comment cela est arrivé? Le Rwanda est redevenu une famille", a-t-il déclaré. Il a ensuite souligné la force du peuple rwandais qui a su surmonter cette épreuve pour poursuivre la construction du pays. « Notre peuple a vécu suffisamment de souffrance et de tristesse, mais grâce à l’esprit vivant et à la résilience des Rwandais, nous sommes parvenus à tourner la page. Nous avons pardonné, mais nous n’avons oublié » a déclaré M. Paul Kagamé. Tout en déplorant l’inaction de la communauté internationale au moment de ces horribles événements, le président rwandais souligne l’unité du peuple rwandais. « Cette tragédie ne peut jamais se reproduire, car aucune force ne peut créer aujourd’hui la division entre les Rwandais » prévient-il.

Quant au président de la Commission de l’Union africaine M. Moussa Faki Mahamed qui a exprimé la compassion et la solidarité de l’Institution continentale aux victimes et au Rwanda. « La commémoration de ce triste anniversaire est l’occasion de se remémorer les erreurs qui ont marqué notre continent et toute l’humanité, mais aussi de renouveler notre engagement à empêcher la reproduction de telles tragédies » a déclaré le président de la Commission de l’Union Africaine.

Arrivé la veille de cette commémoration à Kigali, le Chef de l’Etat SE. Issoufou Mahamadou était accompagné dans ce déplacement, par M. Mahamadou Ouhoumoudou, ministre Directeur de cabinet du Président de la République, M. Kalla Ankouraou, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Nigériens à l’Extérieur et M. Assoumana Mallam Issa, ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale.

Siradji Sanda (ONEP)

08 avril 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique