Cérémonie officielle du lancement du projet AMPLIFY PF : Accès élargi à l’utilisation des services de planification familiale de qualité au Niger

La Première Dame, Dr. Lalla Malika Issoufou, a parrainé, hier matin à Niamey, la cérémonie du lancement du projet AMPLIFY-PF. C’est une initiative régionale majeure financée par USAID, dont la vocation est d'élargir l'accès et l'utilisation des services de planification familiale de qualité, en faveur du bien-être de la mère et de l'enfant et de la capture du dividende démographique. Au Niger, le projet interviendra dans les régions de Niamey et Zinder, avec un fonds de plus de 13 milliards FCFA, pour une durée de 5 ans. La cérémonie du lancement a été coprésidée par le ministre de la santé publique, Dr. Idi Illiassou Mainassara, et l’ambassadeur des Etats-Unis, SE Eric P. Whitaker, en présence notamment de plusieurs membres du gouvernement, des acteurs sanitaires et des leaders coutumiers et religieux.

Le projet se veut catalyseur, organisateur et fédérateur des ressources et des structures de santé publiques et privées pour accélérer l'offre des services de Planification familiale et l'utilisation des méthodes contraceptives. Pour la marraine de l’événement, Dr. Lalla Malika Issoufou, son lancement vient magnifier le partenariat stratégique entre notre pays et USAID, particulièrement dans le domaine de la santé de la mère et de l'enfant. La mise en œuvre du programme implique le soutien de toutes les parties prenantes dont nécessairement les leaders coutumiers, les organisations de la société civile, les médias, les jeunes et les femmes. A cette occasion, la Première Dame a lancé un appel à l’endroit de ces acteurs, invitant à porter l’information sur les avantages socio-sanitaires de l’espacement des naissances.

«II n'y a pas de doute, la contraception joue un rôle majeur dans la réduction de la morbidité et de la mortalité maternelle, néonatale et infantile », a déclaré Dr. Lalla Malika Issoufou. «C'est dire que, ajoute-t-elle, toute femme qui entre dans une formation sanitaire en général et celle qui vient d'accoucher en particulier doit avoir l'information juste et pertinente sur les méthodes de planification familiale afin qu'elle puisse honorer la prescription de mettre au moins un espacement de 24 mois entre deux grossesses».

Le ministre de la santé publique, Dr. Idi Illiassou Mainassara, trouve ce projet en harmonie avec le plan national d’action (2013-2020). Concrètement, AMPLIFY PF vient élargir l’accès aux informations et méthodes de planification familiale, à Niamey sis aux districts sanitaires communaux 1, 3 et 5 et à Zinder au niveau des districts de Miriah et de Matamèye. Selon le ministre, la mise en œuvre du projet est confiée à l’ONG Pathfinder International. Le ministre a également salué la disponibilité active de la première dame, marraine de la santé de reproduction au Niger et de la campagne accélérée de la réduction du taux de mortalité infantile et maternelle, Dr Lalla Malika Issoufou, au chevet des couches vulnérables.

D’après l’ambassadeur des Etats-Unis au Niger, SE Eric P. Whitaker, le Projet va soutenir le ministère de la santé à renforcer la coordination des acteurs de la santé et permettre l'expansion des services de la planification familiale (PF) au Niger.

Le Directeur régional de Pathfinder International, Dr. Aguima Frank Tankoano, encourage les acteurs à s’impliquer davantage, pour la réussite du projet. Car, « il n'y a pas de pérennisation sans appropriation et l'appropriation ne peut se faire que lorsqu'on a joué le rôle de décideur de la direction à prendre », a-t-il conclu.

Mahamane Chékaré Ismaël (Stagiaire)

05 avril 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique